Bafoussam III : Le maire interdit de passer des marchés publics
CAMEROUN :: ECONOMIE

CAMEROUN :: Bafoussam III : Le maire interdit de passer des marchés publics :: CAMEROON

Daniel Ndéfonkou est écarté du processus par Ibrahim Talba Malla, ministre délégué à la présidence en charge des Marchés publics, pour une période de 12 mois.

Ibrahim Talba Malla est sans répit pour les élus locaux véreux. Le ministre délégué à la Présidence de la République en charge des Marchés publics, vient de procéder à la suspension pour une période de 12 mois, du maire Daniel Ndéfonkou, de la commune de Bafoussam III, à Bamougoum, dans la Mifi, région de l'Ouest. La décision est contenue dans un arrêté signé le 27 mai dernier et portant en marge l'objet ci-dessus mentionné. 

L’autorité de tutelle indique par ailleurs que, pour appliquer cette sanction, elle s'est appuyée sur neuf textes et lois avec en prime, la Constitution du pays. Il s'agit notamment du « Code de transparence et de bonne gouvernance dans la gestion des finances publiques ». Il en est de même de l'organisation, réorganisation et réaménagement de cette institution. 

L'incriminé est accusé de « violations récurrentes des dispositions du Code des marchés publics. Il s'agit de la non prise en considération des actes de régulation de l'Agence de régulation des marchés publics (Armp). Le non-respect des délais accordés aux soumissionnaires pour la remise des offres ; la non publication des résultats d'appel d’offres ; la non transmission des documents ainsi générés », peut-on lire. 

La sanction est lourde. Car durant toute cette période, l'intéressé « ne peut, sous quelque forme que ce soit, prendre part à aucun processus de passation d'exécution et de contrôle y afférent », précise ledit document, en son article 2. Le maire est depuis ce scandale, dans le viseur de l'Agence de régulation des marchés publics. 

Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo