CRISE AU SEIN DE L'AIGLE ROYAL DU MOUNGO: ADOLPHE NSEKE IMPOSE LE BLOCUS
CAMEROUN :: SPORT

CAMEROUN :: CRISE AU SEIN DE L'AIGLE ROYAL DU MOUNGO: ADOLPHE NSEKE IMPOSE LE BLOCUS :: CAMEROON

Le 8 avril dernier s'est tenu à Nkongsamba l'assemblée Générale de l'Aigle Royal du Moungo qui a conduit à l'élection d'Emmanuel Tankoua au poste de président. Une élection à laquelle prenaient part le représentant de l'administration locale et les membres du bureau du club. En dépit, Adolphe Nseke signe indien et continue de se maintenir à la tête de l'équipe mythique du Moungo. Une situation qui embarrasse au plus haut point l'équipe dirigeante de la FECAFOOT.

L'Aigle Royal du Moungo est confronté à une crise sévère qui plombe son fonctionnement normal, alors que le club ambitionne une montée en élite two la saison prochaine, les mauvais résultats enregistrés qui sont la conséquence d'une mauvaise gestion hypothèquent déjà sa saison. L'équipe vient en effet d'enchaîner une troisième défaite en 5 matchs de championnat seulement. En effet,  l'administration au sein du département a décidé d'interdire au club de jouer dans ses installations pour inciter la conciliation entre les acteurs. En lieu de quoi, Adolphe Nseke,  le président de fait a décidé de faire désormais jouer le club dans la ville de Douala.

Ce dernier brandit depuis peu le procès verbal d'une assemblée générale dont n'étaient au courant, ni l'administration,  ni les supporters, ni les membres du bureau qui constituent le corps électoral. Il conteste dans la même lancée l'élection du 8 avril qui a porté Emmanuel Tankoua à la tête du club. Une élection qui faisait déjà suite à une situation conflictuelle. La FECAFOOT avait donc décidé à l'époque d'amorcer un processus de résolution du conflit à travers une tripartite le 16 septembre dernier. Ce processus va aboutir au choix de la date du 8 avril pour la tenue de l'élection malgré l'abandon des négociations par Adolphe Nseke. L'instance en charge va mandater le 4ème vice-président du club Mohamed Ben Adam pour coordonner les travaux supervisés par le représentant du sous-préfet.

 

Malgré cet état de chose, une situation de bicéphalisme prévaut à la tête de l'équipe. La chambre nationale de résolution des litiges de la FECAFOOT est appelée à trancher dans les jours à venir.

 

Lire aussi dans la rubrique SPORT

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo