Cameroun-USA /grande criminalité : AYABA CHO et Dairo Antonio, du  deux poids deux mesures !
CAMEROUN :: POINT DE VUE

Cameroun-USA /grande criminalité : AYABA CHO et Dairo Antonio, du deux poids deux mesures ! :: CAMEROON

Le Sous-préfet d’Ekondo TITI a été  conduit à sa dernière demeure dans le Mbam  lâchement assassiné il y a quelques semaines dans sa circonscription de commandement par les terroristes Ambaboys dont Ayaba Cho serait l’un des financiers résidant en Norvège. Une ONG internationale ACTION 237 Suisse a saisi même la Justice Norvégienne pour des faits de financement de terrorisme sans succès. Pourtant le trafiquant de drogue Colombien s’est vu extradé de Bogota pour les USA pour avoir seulement introduit quelques Kg de drogue au pays de l’Oncle SAM à la demande des autorités de Washington. Comment comprendre ce traitement du deux poids deux mesures ? Est-ce à dire que les américains doivent être les seuls à être protégés et pas les camerounais ? 

L’Occident Base arrière des Financiers du terrorisme camerounais 

Le sous-préfet d’Ekondo TITI Timothée Aboloa   assassiné le 02 Mars avec 06 autres de ses compatriotes  par une bande de vulgaires terroristes a été conduit à sa dernière demeure ce Samedi 07 Mai dans son village natal situé dans le Mbam et Inoubou. A la même période, l’ONG Action 237 Suisse saisissait à nouveau la cours suprême de Norvège afin de traduire l’un des principaux  financiers  du terrorisme camerounais Lucas AYABA CHO  qui réside en Norvège pour répondre de ses actes. Cette démarche fait suite à une première saisine de la justice Norvégienne  le 25 Janvier 2021, démarche qui n’a connu aucune réaction de la justice Norvégienne. Entretemps le dangereux criminel continue librement ses activités de financement du terrorisme en toute quiétude à partir de ce pays de l’UE. Les victimes se comptent par millier au Cameroun, des Enfants sont assassinés dans les salles de classes, les jeunes filles sont violées puis décapitées, les voitures de transport en commun se font exploser avec plusieurs personnes à bord causées par des engins explosifs improvisés-EEI. Les USA, il y a quelques semaines ont accordé un asile à certains de ces financiers question de leur permettre de mieux perpétuer leurs affres sur le sol camerounais. 

Une  surdité  complice à la souffrance  du peuple camerounais ! 

Depuis le début de cette crise sécuritaire maquillé en revendication sécessionniste, les autorités camerounaises n’ont eu de cesse de demander aux pays « amis » qui hébergent les financiers des terroristes Amba de les extrader pour être jugés conformément aux lois en la matière. Seul le Nigéria voisin a eu la décence d’extrader 46 qui ont été jugés et condamnés. Depuis lors, aucun autre ne l’a fait. Norvège, Suède, France, Grande Bretagne, Canada, USA aucun pays n’a voulu satisfaire la demande des autorités camerounaises qui sont une exigence des lois qui régissent la justice internationale. Les parlementaires camerounais 61 au total ont saisi le congrès américain en Avril 2021 pour leur demander de voter une résolution dans ce sens mais rien. Certains Conseillers régionaux  étaient aussi de la partie mais rien .En Norvège, l’ONG Action 237Suisse  a même saisi la justice Norvégienne le 25 Janvier 2021 celle-ci est restée muette jusqu’à ce jour. Elle est allée jusqu'à déposer une plainte aux Nations unies le 02 Mai qui reste toujours pendante. Sur le terrain, les vulgaires criminels et bandes terroristes financés à partir de ces pays continuent de semer mort et désolation.  Cette surdité  de l’Occident traduit aux yeux de l’opinion camerounaise une complicité passive qui n’a pour conséquence l’érosion de la confiance que ce peuple d’Afrique Centrale vouait à l’endroit de ces pays jadis modèle de justice internationale. 

L’Occident serait-il un  ami irresponsable ?           

Le peuple camerounais dans son immense majorité est très embarrassé par cette façon de faire de certains pays occidentaux et certaines organisations internationales au premier rang desquels l’ONU. Des personnes financent le terrorisme dans un pays du système des Nations Unies, pour des raisons tout à fait erronées décident de les protéger. Ils s’étonnent  que le Cameroun au vu de cette démarche tout à fait regrettable diversifie sa coopération. Les Usa et la France sont étonnés que le pays de Paul Biya noue une  coopération militaire avec la Russie, la Turquie ou encore la Chine pourtant c’est leurs agissements qui s’assimilent à une forme de complicité du terrorisme qui sévit sur le sol camerounais qui en est la cause. Comment peut-on parler d’amitié de deux Etats si l’un constitue une base arrière de vulgaires criminels qui causent mort et désolation chez l’autre ? Le Cameroun sait très bien qu’un ami irresponsable est bien plus dangereux qu’un ennemi déclaré. Il devient donc claire que le peuple camerounais considère ces pays comme des Etats dangereux qui menacent son bonheur rien ni personne ne pourra le leur enlever de la tête.  En tout état de cause et ceci malgré les grincements de dents au Nord-Ouest et au Sud-Ouest Cameroun, deux criminels de grand chemin Dairo Antonio et Luca Ayaba Cho sont pour le premier,  extradés vers Guantanamo pour avoir menacé la vie des nobles citoyens américains avec de la cocaïne pendant que l’autre est célébré en Norvège pour avoir financé l’assassinat  des milliers camerounais au nom des intérêts occidentaux ainsi va le monde mais la roue de l’histoire est désormais en marche.

Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo