CHASSE DU PORT DE DOUALA, BOLLORE TANSPORT&LOGISTICS QUITTE L’AFRIQUE
CAMEROUN :: ECONOMIE

CAMEROUN :: CHASSE DU PORT DE DOUALA, BOLLORE TANSPORT&LOGISTICS QUITTE L’AFRIQUE :: CAMEROON

Chassé du port de Douala et ayant eu vent de la nationalisation imminente du patrimoine ferroviaire du Cameroun , c’est désormais officiel, Bolloré Transport & Logistics  quitte l’Afrique. Le groupe   a confirmé hier 31 Mars dans un bref communiqué   avoir signé avec Mediterranean Shipping Company (MSC) le contrat de cession de 100 % de la marque Bolloré Africa Logistics (BAL), qui comprend l’ensemble des activités transports et logistiques que l’opérateur français détient en Afrique.


Depuis le départ de Bolloré du port de Douala, l’infrastructure qui avait touché le fond avant l’arrivée de Cyrus Ngoo et qui souffrait d’engorgement chronique fait désormais la fierté du Cameroun. Le Port autonome de Douala a annoncé un bénéfice net de 6,3 milliards de FCFA en 2020 et 7 milliards de FCFA en 2021. Un bénéfice qui du temps de Bolloré avait chuté pour atteindre le chiffre de   455,5 millions FCFA, sans doute moins que les  bénéfices d’agences de voyage comme Finnexs, General ou Buca.


Ce 31 Mars, alors que Bolloré signait la cession de ses activités de transports et logistiques en Afrique, le port a franchi une nouvelle étape en lançant les travaux d’un nouveau terminal .Un contrat de construction de 427 milliards   gagné par une entreprise britannique KTH .Il s’agit   de 42 ha de terminaux mixtes vraquiers d’un quai de 900 mètres linéaires sur la rive droite du fleuve Wouri du port de Douala-Bonabéri.  


Bolloré Transport & Logistics quitte le Cameroun, mais le groupe reste avec l’instrument de contrôle géopolitique  et stratégique, l’instrument de contrôle des  mentalités qu’est le cinéma, la culture  et la télévision Canal+

Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo