La diaspora camerounaise rend hommage aux victimes des émeutes de février 2008 au Cameroun
BELGIQUE :: DIASPORA

BELGIQUE :: La diaspora camerounaise rend hommage aux victimes des émeutes de février 2008 au Cameroun :: BELGIUM

C’est aussi de l’extérieur du pays que les associations de la diaspora camerounaise et panafricaine sont mobilisées pour une semaine dite des martyrs de février 2008. 

Cette année, quatorze ans, jour après jour, après le déclenchement de ce que certains ont appelé «les émeutes de la faim », derrière lesquelles Paul Biya le président du Cameroun avait vu la main des «apprentis sorciers», des Camerounais n’oublient pas.

Le Mouvement de Février 2008 avec la collaboration de la Plateforme Républicaine et plusieurs autres organisations de la société civile camerounaise et belge ont décidé d’organiser à Paris et à Bruxelles, une semaine pour se souvenir des victimes des émeutes de février 2008 au Cameroun

L’initiative lancée à Bruxelles et au sein de la diaspora camerounaise par le Mouvement de Février 2008 depuis 14 ans a une fois de plus respecté la tradition cette année à Bruxelles, la capitale des institutions européennes.La semaine des martyrs du Cameroun qui a pris fin le 5 mars 2022 est instituée par cette organisation en souvenir des victimes des émeutes de février 2008 au Cameroun

Pendant plus de deux semaines, de nombreux Camerounais de la diaspora, en l’occurrence, ceux de la diaspora combattante camerounaise de Belgique ont participé à la traditionnelle semaine des martyrs dont les activités ont commencé le 26 février dernier à la Bourse de Travail, à Paris, par une conférence dont le thème principal était axé sur le plaidoyer en faveur de la paix et la démocratie en Afrique.

La journée du 26 février 2022 à Paris, s’est clôturée par une cérémonie de remise de prix à Mme Micheline Ewang, artiste camerounaise vivant aux Etats-Unis, pour son engagement en faveur du changement pacifique au Cameroun, et qui a fait le déplacement pour l’occasion et Jean Célestin Edjangue, pour l’enquête menée sur les émeutes de février 2008 dans l’ouvrage « Cameroun un volcan en sommeil », paru en 2010, chez l’Harmattan.

Etape de Bruxelles

A Bruxelles, pour cette 14ème édition de commémoration de nos martyrs, le point ultime des activités, a été le dépôt de la gerbe de fleurs à l'ambassade du Cameroun à Bruxelles. C'était le samedi 5 mars 2022 , sous le regard hagard de plusieurs riverains et passants.

Selon Fokom N. Michel Junior, membre du Mouvement de Février 2008, "Il est question pour tous, de se souvenir et de rappeler à la conscience collective nationale, de raviver la mémoire des jeunes tués par la soldatesque du pouvoir en place en février 2008 au Cameroun, sans oublier les victimes directes et indirectes de ces émeutes". "Nous n'avons pas oublié nos martyrs de février 2008 au Cameroun, nous n'avons pas oublié nos frères et sœurs anglophones assassinés dans les régions anglophones du Cameroun [...] Nous ne pouvons pas rester insensibles face aux injustices criardes au Cameroun" affirme t-il

Afin de pérenniser cette commémoration, selon les organisateurs, le Mouvement de Février 2008 reconnaît avoir fait en vain des suggestions auprès du gouvernement camerounais pour apaiser les personnes affectées par ces émeutes de février 2008 au Cameroun. Idem pour les victimes de la crise anglophone au Cameroun. Les Camerounais tués en février 2008, les victimes des tristes événements de février 2008 au Cameroun, tout comme les héros de l’indépendance du Cameroun tous assassinés, sont les Martyrs du Peuple Camerounais. C’est à eux que cette semaine des martyrs est dédiée.

Contacts du Mouvement de février 2008 au Cameroun:

Email: fev2008cameroun@gmail.com  
Site web: http://fev2008cameroun.canalblog.com/ 

Lire aussi dans la rubrique DIASPORA

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo