ACP: Voici les décisions et les résolutions de la 113è Session du conseil des ministres de l'Oeacp
AFRIQUE :: SOCIETE

AFRIQUE :: ACP: Voici les décisions et les résolutions de la 113è Session du conseil des ministres de l'Oeacp :: AFRICA

La 113 ème session du Conseil des ministres de l'Organisation des États d'Afrique, Caraïbes et Pacifique ( OEACP), s'est tenu en visioconférence, du 30 novembre au 02 décembre 2021. Les travaux étaient conduits par le président du  Conseil des ministres de l'OEACP, TETE Antonio, ministres des Relations extérieures de l'Angola. Le Cameroun a pris part aux assises, à travers une importante délégation du  ministère de l'Economie, de Planification et de l'Aménagement du territoire. 
 
Décisions et résolutions ont été prises au terme du conclave. Le Conseil se félicite de la prorogation de l'Accord de Cotonou du 30 novembre 2021 au 30 juin 2022, ou jusqu'à l'entrée en vigueur de l'Accord.  Il aporouve les amendements prévoyant l'inclusion des États membres de l'Union Européenne ( UE) dans la partie EU. Autres, le budget du secrétariat de l'OEACP  pour l'exercice 2022, est de 13 670 003 euros, avec 67,52% de contribution des États membres, et 32,48% pour l'UE. Le Conseil approuve la création de la fondation culturelle de l'OEACP, et charge le comité des ambassadeurs de travailler à la structuration juridique et à la stratégie de collecte de fonds au bénéfice de la fondation. Des relations avec l'Indonésie, sont encouragées, et le secrétariat général de l'OEACP se doit d'y travailler de façon plus accrue. Les pays membres ont été exhortés à s'acquitter régulièrement de leurs cotisations.

Résolutions en bref
Le Conseil encourage l'équipe de négociation de l'OEACP à Geneviève ( Suisse), à continuer à défendre les positions exprimées dans la déclaration, en ce qui concerne principalement les subventions à la pêche, l'agriculture,la riposte de l'OMC à la pandémie de Covid-19, et à la réforme de l'OMC ; appelle l'UE à œuvrer de concert avec les membres de l'OEACP parties à des APE, pour permettre à ceux-ci d'augmenter leur part de marché,  diversifier et développer leurs exportations ; invite la France à supprimer l'octroi de mer, parce que contraire non seulement à l'Acte unique européen qui prône le renoncement à la production locale, mais également à l'esprit des accords OEACP - UE ; requiert le retrait par l'UE du Ghana, des Bahamas, du Botswana, de Maurice, Trinité-et-Tobago, de sa liste des pays tiers dits à haut risque, et dont les dispositifs de LBC/FT présentent des carences stratégiques.

Plus de détails sur les décisions et les résolutions de la 113 ème session du Conseil des ministres de l'OEACP tenue en vidéoconférence du 30 au 02 décembre 2021, sur : https://www.acp.int   

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo