Actifs résiduels ex-societés d'État:Lazare Atou inflige une raclée à Ngoh Ngoh et cie au tribunal
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Actifs résiduels ex-societés d'État:Lazare Atou inflige une raclée à Ngoh Ngoh et cie au tribunal :: CAMEROON

La Justice camerounaise dit le droit. Le Port autonome de Douala ( PAD)  subit une déculottée en Justice face au Cabinet Conseil ATOU, sur les actifs résiduels de l'ex-  Office National des Ports du Cameroun (ONPC). 

Le PAD vient de prendre le premier round de son combat face au Cabinet Conseil ATOU. La requête du CABINET CONSEIL ATOU a prospéré. Un vrai pied de pied à Ferdinand NGOH NGOH le ministre d'État, secrétaire général de la République, ainsi qu'à son protégé, directeur général du PAD, Cyrus NGO'O. 

En effet, le   président du Tribunal de Première Instance Douala Bonanjo vient de prendre deux ordonnances, N° 1590 et 1589 datées du 22 novembre 2021, ordonnant  la  prénotation de l’ensemble des titres fonciers de l’ex-ONPC tant convoités par le PAD et de l’ex- REGIFERCAM dont on accuse Henri EYEBE AYISSI  le ministre des Domaines et des Affaires foncières, de n'avoir cessé de brader  à ses amis  nantis. Du moins, plusieurs actes de vente de biens fonciers de l'État par Henri EYEBE AYISSI, ne manquent pas sur la toile.  ventes abondent sur la toile Aussi s'est-il  empressé de signer son arrêté N° 1530/MINDCAF/SG/D1 du 16 novembre 2021 portant transfert au PAD des Actifs résiduels de l’ex-ONPC. 

Tout change donc, avec l'ordonnance rendue par le Tribunal. Un vrai coup d'arrêt à une flagrante violation du droit, émanation des excès et abus de pouvoir de Ferdinand NGOH NGOH qui depuis qu'il a été dénoncé avec son protégé Cyrus NGO'O en Justice de façon courageuse par le Cabinet Conseil ATOU, a juré d'avoir la tête de l'Administrateur Général du Cabinet Conseil éponyme.

  L’arrêté  d’EYEBE AYISSI est devenu caduque. 

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo