Outrage à Paul Biya : Au cœur du procès de Mbanga, le rôle du SDF
CAMEROUN :: JUSTICE

CAMEROUN :: Outrage à Paul Biya : Au cœur du procès de Mbanga, le rôle du SDF :: CAMEROON

BONDA YTEMBE Clément, WAMENI André Boris et KAMOU WOUWE Flavy ont été condamné à 1 an de prison ferme et 500 mille Francs CFA d’amende par le tribunal de première instance de Mbanga jeudi. 

Les 03 employés de la société des plantations des Hauts – Penja (PHP) avaient diffusé une séquence vidéo amateur qu’ils avaient pris la peine de tourner eux-mêmes dans les plantations de leur employeur aux premières heures de juin 2021. 

Le SDF au secours des accusés

Dans la nuit du 9 au 10 juin, la police interpelle les 3 jeunes hommes qui sont mis sous mandat de dépôt le 11 Juin 2021 et écroués à la prison principale de Mbanga dans la foulée. Le ministère public leur reproche les faits d’outrage au président de la république Paul BIYA et de propagation de fausses nouvelles via les réseaux sociaux. 
Devant les juges du Tribunal de Première Instance de MBANGA,  ils sont défendus  par un trio d’avocats conduit par Maître Fabien Kengne. A lui s’ajoutent ses consœurs Carine MONTHE et Adélie DJOMGANG, mises à ses côtés par le Député du SDF, Benilde DJEUMENI.

72 heures après, soit le 14 juin, après d'âpres débats, réquisitions et plaidoiries des avocats l'affaire est mise en délibéré pour jugement à intervenir le 17 juin 2021. 

Un casier judiciaire irréprochable

Les proches de BONDA YTEMBE Clément sont finalement sortis très déçus du tribunal de première instance (TPI) de  Mbanga jeudi. Selon ses proches, il se débrouille pour survivre avec un Bac + 3. « L’enfant va prendre l’argent où pour payer ?» s’est exclamée sa maman qui lance par ailleurs un appel à la solidarité tout en implorant l’indulgence du gouvernement camerounais.

Selon l’avocat des accusés, Maître Fabien Kengne, les mis en cause ne sont pas connu de la justice puisqu'ils jouissent d’un casier judiciaire vierge.

L’avocat dénonce la sévérité d’une décision judiciaire prise à l’encontre de 3 jeunes qui exprimaient leur ras-le-bol. Le procès s’est déroulé sans la constitution de partie civile. Cela signifie que la principale victime, Paul Biya, n’était pas partie au procès.

Un avocat réputé

 « J'ai aussitôt interjeté appel et espère que la suite sera bonne. » a indiqué Maître Fabien Kengne, le principal avocat de la défense.

Maître Fabien Kengne est connu pour ses interventions devant le Tribunal Militaire de Douala statuant en matière criminelle. Il y défend les citoyens à qui il est reproché les faits présumés d'insurrection, d'attroupement, de réunion et manifestations entre autres, dans le cadre des marches pacifiques organisées par le MRC pour le 22 septembre 2020.

Voici la vidéo qui a conduit le trio de jeunes ouvriers en prison (cliquez sur le lien pour lire la vidéo)


blob:https://www.facebook.com/cc414bc2-4bd0-434d-8927-b5220b81fa6f

Lire aussi dans la rubrique JUSTICE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo