World news CAMEROUN :: COMMUNIQUE FINAL DU BUREAU POLITIQUE DU MR :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
World news CAMEROUN :: COMMUNIQUE FINAL DU BUREAU POLITIQUE DU MR :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
 
CAMEROUN :: POLITIQUE CAMEROUN :: COMMUNIQUE FINAL DU BUREAU POLITIQUE DU MR :: CAMEROON
  • Correspondance de : Pierre Florent HELL NDJE
  • jeudi 07 mai 2020 12:41:00
  • 1982

World news CAMEROUN :: COMMUNIQUE FINAL DU BUREAU POLITIQUE DU MR :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU

Le Bureau Politique du Mouvement Réformateur (MR) a tenu une session de ses travaux le samedi 02 mai 2020 à partir de 16 heures au siège du Parti sous la présidence de Monsieur BILLONG Samuel, Président National du MR. Y ont pris part, les membres du Bureau Politique.

Dans son propos liminaire, le Président de séance a indiqué que la réunion de ce jour est consacrée à la remobilisation des instances du Parti. Poursuivant, il a décliné l’ordre du jour en deux articulations : (1) un exposé du Secrétaire Général sur la vie du Parti et (2) une analyse de la situation socio-politique du Cameroun.

Après l’adoption de l’ordre du jour, le Président du parti a donné la parole au Secrétaire Général du parti pour aborder le premier point de l’ordre du jour.

  1. Exposé du Secrétaire Général

 Prenant la parole, le Secrétaire Général a fait le point des actions engagées sur instructions de Président National pour la remobilisation des instances du parti. Il s’agit notamment de :

La tenue des concertations au niveau des fédérations départementales par le Secrétariat Général ;

L’exécution des travaux d’entretien du siège du Parti ;

Le relookage du site internet du Parti ;

Le réaménagement de la cellule de communication du Parti ;

L’engagement d’une procédure de sélection d’un cabinet de communication ;

Des travaux préparatoires en vue de la tenue pendant le mois de mai d’un séminaire sur le plan de communication du parti

A la fin de cet exposé, le Président national a remercié le Secrétaire Général pour la réalisation de ces actions qui marquent la remobilisation du MR. Il lui a instruit de finaliser le recrutement du Cabinet de communication et l’organisation du séminaire sur le plan de communication du parti, de superviser le remplacement des camarades démissionnaires dans les comités départementaux  et de programmer la finalisation de l’installation des fédérations du Mouvement Réformateur dans les 58 départements du Cameroun et dans la diaspora avant la fin de l’année 2020.

Analyse de la situation socio-politique du Cameroun

Prenant la parole, le Président National a remercié les membres du Bureau Politique qui sont tous restés fidèles à l’idéal réformateur de notre Mouvement, il a rappelé que la mission première du parti est d’œuvrer pour l’unité de la nation camerounaise, cadre de toutes les transformations sociales pour le bien-être des camerounais. Par la suite, il a dressé un portrait d’ensemble de la situation socio-politique au Cameroun.

Il a déploré la situation difficile du pays caractérisé par l’extrême pauvreté des populations camerounaises,  les menaces graves au projet de construction national causées par les détournements de fonds publics, la bureaucratie du système gouvernant et l’exacerbation des ambitions égoïstes des élites.

Il a relevé l’incapacité des gouvernements successifs à mener à terme les projets susceptibles d’améliorer le cadre de vie des camerounais : les projets de construction des logements sociaux, les projets de renforcement de l’offre énergétique, les projets visant l’amélioration de la production agricole, les projets de densification des réseaux de transports terrestres …

Il a déploré  la conflictualisation des processus électoraux par le refus obstiné du régime RDPC de procéder à une réforme consensuelle du code électoral, l’instrumentalisation de la justice, l’atteinte aux libertés individuelles et collectives avec des emprisonnements injustifiés des personnalités politiques et médiatiques ;

Il a particulièrement dénoncé la situation de guerre civile dans les régions du nord-ouest et du Sud-Ouest, la difficulté pour les ménages d’assurer les besoins de base du fait de la cherté de la vie, la grande pauvreté que subissent les populations de la région de l’extrême nord sous la menace des incursions quasi-quotidiennes de Boko Haram et la gestion chaotique de la pandémie du coronavirus, faute d’un leadership assumé.

Apres ces propos du Président National et les échanges qui en ont fait suite avec les participants, le Bureau politique du Mouvement Réformateur s’est prononcé sur les points essentiels ci-après :

Sur la pandémie du COVID-19 et la riposte gouvernementale ;

Au 02 mai 2020, le pays compte 64 décès et 2077 cas déclarés positifs au coronavirus dans les 10 régions du Cameroun, à relativiser au regard du faible taux de tests et des décès en communauté. Ce résultat est la conséquence d’une stratégie gouvernementale qui a laissé passer le pays à la phase de la contamination communautaire en faisant preuve de laxisme dans le contrôle des voyageurs potentiellement porteur du virus, le contrôle des frontières et en refusant d’isoler les villes de Douala et Yaoundé du reste du pays.

Le Mouvement Réformateur constate pour le déplorer que la propagation du virus échappe au contrôle des autorités sanitaires avec comme l’a décrié le Ministre de la santé publique, de nombreux décès en communauté. Il salue la mémoire de toutes les victimes de cette crise sanitaire, félicite tout le corps médical au front de cette guerre dans certains cas sans les protections idoines, appelle les populations aux respects des gestes barrières, des mesures d’hygiène et au port systématique du masque, s’étonne des incohérences gouvernementales sur la levée des mesures de riposte au COVID-19 et relève pour le regretter le refus du Gouvernement à prendre des mesures efficaces de soutien aux ménages et aux entreprises face aux conséquences du COVID-19.

Sur la polémique relative à l’absence du chef de l’Etat de la scène publique ;

Après le constat de l’absence effective du Président de la République sur la scène publique pendant près de deux mois mis à part la vidéo polémique de la visite de l’ambassadeur de la République française au palais de l’unité en date du 16 avril 2020, le Mouvement Réformateur constaté pour le déplorer l’absence d’un leadership assumé induisant une cacophonie de l’action gouvernementale particulièrement au moment où les populations sont en détresse face au COVID-19 ;

Il relève respectivement l’indignité et l’inconséquence des affabulations sur le décès du Président de la République et les appels partisans à la révolte populaire qui attisent la désunion nationale.

Il rappelle que la gestion le cas échéant, de la vacance des pouvoirs du Président de la République concerne exclusivement tous les camerounais dans le strict respect des dispositions constitutionnelles y relatives.

La guerre civile dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest ;

La crise dite anglophone, née d’un mouvement de revendications sociales en octobre 2016  qui s’est muée en insurrection armée dès la fin de l’année 2017, est aujourd’hui une guerre civile qui oppose l’armée nationale aux groupes armées réclamant l’indépendance des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Cette crise a déjà fait plus de 3 000 morts, près de  1 000 000 de déplacés à l’intérieur et hors des frontières, privé de scolarité  près de 600 000 enfants et détruit la vie sociale et économique de ces deux régions.

Le Mouvement Réformateur  appelle à la démilitarisation des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, au cessez-le-feu inconditionnel, à la reconstruction des infrastructures endommagées et au retour des déplacés.

Le Mouvement Réformateur propose un plan de paix basé sur un référendum local d’autodétermination des populations des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Il rappelle qu’il appartient aux populations de l’ancien Southern Cameroons en l’occurrence de se prononcer librement et sereinement sur la volonté de poursuivre la construction d’une Nation camerounaise.

De façon générale,

Mouvement réformateur appelle à l’Union Nationale face aux menaces qui pèsent gravement sur notre pays.

Il convie tous nos compatriotes à se sentir concernés par la crise au NOSO et demande particulièrement aux populations des huit autres régions à s’impliquer dans la résolution de ce conflit qui menace gravement l’unité nationale.

Enfin, le bureau politique a renouvelé sa confiance et réaffirmé sa fidélité, sa loyauté et son soutien, sans faille, au Président du Parti.

C’est dans une ambiance, à la fois, fraternelle et militante que le Président du parti clos les travaux de la  réunion du bureau politique, tout en souhaitant  un bon retour en famille à tous les membres du bureau politique

07mai
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo