CAMEROUN :: Paul Biya en Europe, l’élite du sud s’affronte pour le contrôle du pouvoir :: CAMEROON
CAMEROUN :: Paul Biya en Europe, l’élite du sud s’affronte pour le contrôle du pouvoir :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Camer.be : Ben BATANA
  • lundi 24 juin 2019 16:27:00
  • 9286

CAMEROUN :: Paul Biya en Europe, l’élite du sud s’affronte pour le contrôle du pouvoir :: CAMEROON

Le président de la République a quitté Yaoundé Dimanche 23 juin dans l’après midi en destination de l’Europe. Le cabinet civil reste muet sur les raison de ce séjour en hexagone. Sur place au pays, l’élite du Dja et Lobo s’affronte pour le contrôle du pouvoir.

Un véritable pied de nez aux activistes de la Brigade Anti Sardinards qui s’était jurée d’avoir le peau de « Paul Biya s’il met les pieds en Europe » Le locataire du palais d’etoudi a répondu : Me voici en Europe. Et pour les pontes du régime de Yaoundé : Le pays se porte bien et la République est debout. Les Camerounais étaient encore scotchés sur la rencontre opposant les lionnes contre l’équipe nationale féminine d’Angleterre comptant pour les huitièmes de finale de la coupe du monde lorsque la nouvelle s’est infiltrée dans les réseaux sociaux. Puis confirmée « Paul Biya en Europe »

Sur l’information, Cameroon tribune, le journal à capitaux publics est plutôt laconique « Le président de la République a quitté Yaoundé hier pour un bref séjour privé en compagnie de la première dame, Chantal Biya » Et, comme s’ils s’étaient passé le mot, les journaux privés, à l’instar de Le Messager et Le Jour ont commenté à l’unisson « Paul Biya renoue avec les voyages à l’étranger ». Il ne l’avait pas fait depuis neuf mois. Le chef de l’Etat renoue avec ses habitudes de court séjour privé. En l’absence d’un communiqué officiel, rien n’a filtré sur les raisons de ce voyage présidentiel.

Cependant que, sur place au pays en proie à plusieurs crises, son parti politique, le RDPC est entré dans la tourmente. Dans son fief naturel, le département du Dja et Lobo, « André Noël Essiane en rébellion contre le Rdpc ». De fait et pour le journal Sans Détour, le président de section et tout son bureau ont boycotté la tournée de remobilisation des militants organisée par la délégation départementale du comité central le 19 juin 2019.

Il s’agit là d’un acte de rébellion contre le président national Paul Biya « André Noël Essiane le rebelle qui poignarde Biya ». le journal L’Indépendant dénonce : Dans un tourbillon de trahison, de dissidence, d’arrogance, de trafic d’influence

et d’imposture, l’édile indocile de Sangmélima, présenté comme le bras séculier d’Egard Alain Mebe Ngo’o, fait tomber le masque.

Du coup, le sempiternel conflit entre les fils du Dja et Lobo pour le contrôle du pouvoir resurgi « André Noël Essiane manœuvre contre Motaze » Pour Le Messager : En indélicatesse avec la Justice, le président de section use de stratagèmes pour couler le chef de la Délégation permanente départementale du Comité central. En fait et pour L’Avocat « le maire exige son entrée au gouvernement ». Sur fond de chantage, André Noël Essiane menace de quitter le Rdpc pour le Mrc si Paul Biya ne s’exécute pas. Le pion de Mebe Ngo’o aurait mis l’élite du Dja et Lobo sur écoute.

24juin
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

canal de vie

Vidéo