CAMEROUN :: Ferdinand Ngoh Ngoh : Le mouton noir de la République. :: CAMEROON
CAMEROUN :: Ferdinand Ngoh Ngoh : Le mouton noir de la République. :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: MéDIA
  • Camer.be : Ben BATANA
  • jeudi 13 juin 2019 15:09:00
  • 8353

CAMEROUN :: Ferdinand Ngoh Ngoh : Le mouton noir de la République. :: CAMEROON

Le Cameroun est secoué par une série de crises multiformes. L’entourage de Paul Biya indexé.

Des crises multiformes

Le journal Info Matin a trouvé les mots justes Ngoh Ngoh : « Le mauvais génie de Paul Biya » Et pour cause : Le Sg/Pr et ministre d’Etat cristallise les controverses et porte malheur au président de la République. Dans un décor sociopolitique qui interpelle. De fait, « Jamais, de mémoire d’observateur, le Cameroun n’aura été autant secoué par les crises multiformes que ces dernières années. Jamais, sans doute, le pays n’aura été autant ébranlé sur ses fondements dans les domaines politique, économique, social et sécuritaire »

L’entourage de Paul Biya indexé.

Et tous les regards sont tournés vers le chef de l’Etat, qui bien que secoué par les épreuves, accuse le coup. Mué par la détermination de ne rien dévier de ses options de paix, d’unité, de cohésion nationale et de développement du pays… Et le journal de pointer du doigt l’entourage du chef de l’Etat, objet de tous ses malheurs « Paul Biya semble néanmoins confronté à un entourage dont l’action est manifestement de plomber tous les efforts sur les plans à la fois politique, sécuritaire et de gouvernance » Parmi lesquels se trouve Ferdinand Ngoh Ngoh « Au premier rang de ces hommes qui semblent cristalliser la controverse et porter malheur à Paul Biya, se retrouve son secrétaire général (Sg/Pr) et, depuis le 4 janvier, ministre d’Etat, Ferdinand Ngoh Ngoh… »

Le tribalisme s’invite

Seulement, avec un zeste de tribalisme, on cherche une bouée de sauvetage pour un Cameroun plongée dans la tourmente. Pour le Journal Le Jour, l’action politique est plombée par « la traque au faciès » Plusieurs militants du MRC ont été interpellés le week-end dernier sur la base de leur appartenance ethnique.

Nécessité du Dialogue inclusif

Et pourtant, Cameroon Tribune magnifie « Les vertus du dialogue » comme solution à la crise dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. De fait, à la suite de la visite effectuée sur le terrain par le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, porteur de l’offre de paix et de dialogue du président de la République. Les parlementaires ne sont pas en reste. Le journal Baromètre Communautaire, parle des « prémices du Dialogue entre parlementaires RDPC, SDF, UDC et UPC», partis représentés dans les deux chambres. Lors de la séance d’ouverture de la deuxième session ordinaire de la législative 2019, le 10 juin dernier, les présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat ont salué l’initiative du président de la République à ouvrir un dialogue sur la crise dans les régions du NOSO. La quasi-totalité des parlementaires de l’Assemblée nationale et du Sénat - de parti au pouvoir comme des partis de l’opposition - rencontrés lundi dernier, attend vivement la tenue de ce dialogue. Un dialogue national qu’ils veulent inclusif et sans tabou à l’exception du point sur la partition du Cameroun comme l’envisage le président de la République.

13juin
Lire aussi dans la rubrique MéDIA

canal de vie

Vidéo