Cameroun :: EDC : Une honteuse cabale médiatique pour noircir et évincer le DG Théodore Nsangou :: CAMEROON
Cameroun :: EDC : Une honteuse cabale médiatique pour noircir et évincer le DG Théodore Nsangou :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Camer.be : Darren Lambo Ebelle
  • samedi 23 mars 2019 12:01:00
  • 3060

Cameroun :: EDC : Une honteuse cabale médiatique pour noircir et évincer le DG Théodore Nsangou :: CAMEROON

Depuis quelques semaines, certains titres de journaux à la démarche professionnelle plus que sujette à caution, annoncent le Dr. Théodore Nsangou le directeur général (Dg) d’Electricity development corporation (Edc), « aux portes de Kondengui », du nom du quartier de Yaoundé qui abrite les deux maisons d’arrêt de la capitale camerounaise. Mais non sans laisser entrevoir (par leur hargne et fréquence), que ces médias à gages, sont à la solde de ceux qui en veulent au patron de Edc, afin de pouvoir placer les leurs à la tête de Edc. Un rituel sombre mais familier. Il dure, agace et infantilise depuis deux ans.

La haine des uns et des uns, a provoqué non pas la sympathie de votre journal envers Théodore Nsangou le Dg de Edc, mais plutôt sa curiosité. Nous avons enquêté, histoire de voir plus clair sur ce venin craché, cette haine bestiale qui dégouline à chaque ligne lorsque les francs-tireurs sans scrupules parlent de cet homme, ce manager persécuté, calomnié par des lobbys tapis derrière la presse.

Primo : Théodore Nsangou possède son passeport

De nos investigations et recoupements faits à bonne source, il ressort que le Dg de Edc, est bel et bien en possession de son passeport, et n’est frappé d’aucune interdiction de sortie du territoire. Une fable digne de Jean La Fontaine, que se plaisent à conter tel aux petits enfants, ces amateurs d’un journalisme d’un autre genre. Paresseux et incapables d’aller recouper une information à la source. Pour eux, il est bon de s’abreuver aux élucubrations résultant du delirium tremouns d’un sombre et ombrageux syndicaliste, bras séculier des ennemis de Théodore Nsangou. Un Yves Thierry Ngono (pour ne pas le nommer), et lequel se démène et se démêle sans succès depuis deux ans, pour semer et essaimer le chaos au sein de Edc, en y pourrissant le climat social afin de provoquer un soulèvement contre le Dg Théodore Nsangou.

De nos investigations, il ressort que la recette ici conçue, est celle utilisée par des lobbys, comme ce fut le cas pour le renversement d’un ancien directeur général : créer le chaos au sein de l’institution, pourrir le climat social, puis retourner tout le personnel contre le DG. Telle fut la méthode instrumentée pour la chute de cet ancien Dg dont nous taisons volontiers le nom ici. Aussi, la même méthode est-elle (sans succès) essayée depuis deux ans, pour renverser le Dr. Théodore Nsangou le Dg d’Edc. Une méthode mafieuse qui a pour face visible, un certain Yves Thierry Ngono, syndicaliste et employé à Edc. Ce dernier, apprend le correspondant de Camer.be à Yaoundé, est appuyé par certains employés d’Edc qui espèrent la chute de Théodore Nsangou, pour, apprend-on, accéder à des strapontins et privilèges. Déjà, des sources crédibles annoncent que le dernier conseil d’administration de Edc tenu le 15 mars dernier, a frappé du poing sur la table, et des sanctions à l’encontre des contrevenants, ne sont pas à écarter. Ces sanctions pourraient frapper tous ces syndicalistes qui suivent Yves Thierry Ngono dans ses vaines tentatives de déstabiliser gratuitement Edc, au seul nom des lobbys. Il y a quelques mois, nous nous faisions l’écho de ce qu’un montant de 20 millions francs Cfa, avait divisé le pool d’activistes de réseaux sociaux, chargés de noircir et de calomnier (toute honte bue et sans vergogne), Théodore Nsangou, par une imagination digne des œuvres de fiction. Mais, écrire un roman, c’est certes mentir, mais mentir vrai, avait répondu un Prix Nobel de littérature à la presse. Les odieuses calomnies et ubuesques mensonges débités sur Théodore Nsangou, sont puérils et démentiels.

Théodore Nsangou ne s’est jamais présenté au Tcs comme suspect, mais plutôt comme expert dans l’audit de la concession de la Sonel aux Américains d’Aes- Sirocco (Aes-Sonel).

Un autre fantasme qui fait la « gloire » de ceux qui racontent tout ce que leur déverse leur imagination insalubre sur Théodore Nsangou, c’est que le Dg de Edc, est convoqué (chaque jour !?) au Tribunal criminel spécial (Tcs) de Yaoundé. Tout recoupement fait, il ressort que le Dg de Edc, n’a jamais reçu de convocation de la juridiction spéciale, en tant que suspect. Selon nos informations, c’est en tant qu’auditeur de la braderie de la Sonel (ancienne société nationale d’électricité, du temps où elle était propriété de l’Etat du Cameroun avant sa privatisation) par certains hauts cadre de l’administration camerounaise, que Théodore Nsangou avait reçu une invitation du Tcs, pour plus d’éclairages sur le rapport d’audit. Jusqu’au moment où nous écrivions ces lignes, nos enquêtes révélaient que le Dg de Edc n’a jamais reçu de convocation du Tcs pour autre chose. Déjà que le 18 mars 2018, certains activistes des réseaux sociaux appuyés par certains journaux paraissant à Yaoundé, avaient annoncé la comparution de Theodore Nsangou au Tcs, aux cotés de l’ancien ministre de la Défense, Edgard Alain Mebe Ngo’o. Il n’en fut rien.

Faut-il le rappeler, très choqué par la braderie de la Sonel à l’Américain Aes-Sirocco, Théodore Nsangou qui était alors directeur des Equipements et de la Production hydraulique dans l’entreprise, avait claqué la porte entretemps.

A chaque conseil d’administration, Théodore Nsangou est annoncé partant, par ces journaux à gages. Ceux-ci espèrent alors faire diversion, en fabriquant des histoires farfelues sur le patron de Edc. Très impopulaire, il n’échappe à personne que le syndicaliste Yves Thierry Ngono qui ne compte que sur une petite poignée de suiveurs, a plusieurs fois, tenté d’ameuter des médias, histoire de leur parler d’une pseudo grève à Edc. Il ya un mois, ce sombre personnage que tous annoncent manipulateur, a appelé les journalistes, comme pour venir vivre une grève à Edc. Le reporter de Camer.be qui s’y était déporté, avait eu l’agréable surprise de ne voir que cinq syndicalistes qui sans aucune conviction, essayaient de faire bruit, histoire d’attirer attention, comme s’il était nécessaire de montrer un champ d’arachides aux rats.

Theodore Nsangou, le seul à avoir réussi les projets structurants énergétiques du chef de l’Etat Paul Biya

De tous les barrages hydroélectriques ressortissant aux projets hydroélectriques du président de la République, seul le barrage de Lom Pangar (région de l’Est ) dont Edc a assuré la maitrise d’ouvrage, est un succès. Tous les autres (Memvelé, Menkin), soutiennent unanimement les savants en la matière sont de véritables fiascos et gâchis de fonds pour le Cameroun.

Edc, apprenons-nous, envisage l’évacuation de 80 Mégawatts du barrage de Memvelé sur Yaoundé, via sa ligne haute tension de 80 Kv située entre Ebolowa (région du Sud) et Mbalmayo (région du Centre). Edc au secours de Memvelé. Par ailleurs, les populations de l’Adamaoua exigent que la maitrise d’ouvrage du barrage hydroélectrique de Bini Warak, soit confiée à Edc. Ces dernières, nous fait-on savoir, s’appuient sur l’éclatant succès rencontré par Théodore Nsangou, sur le barrage de Lom Pangar.

Théodore Nsangou le Dg de Edc félicité par la Banque mondiale et la Banque européenne d’investissement, pour la parfaite réalisation du barrage hydroélectrique de Lom Pangar

Selon la Banque mondiale, un des principaux bailleurs de fonds du Cameroun pour la construction du barrage hydroélectrique de Lom Pangar, le projet de cette infrastructure, est l’une des plus grandes réussites en Afrique. Et pour

l’étayer, l’institution de Bretton Woods, avait fait venir cinq pays d’Afrique dont elle a financé les barrages hydroélectriques, apprendre de Lom Pangar.

Récemment encore, la Banque mondiale, confortée par le savoir faire du Dr. Théodore Nsangou, a accordé à l’Etat du Cameroun, un financement de 16 milliards francs Cfa pour le contrat d’assistance de gestion de l’eau du fleuve Sanaga aux fins hydroélectriques. Le président de la République, a habilité le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, à signer ladite convention pour le Cameroun.

La Banque mondiale sera suivie dans son satisfecit pour la construction du barrage hydroélectrique de Lom Pangar, par la Banque européenne d’investissement (BEI). En novembre dernier pour son Soixantenaire, la banque qui est aussi un des bailleurs de fonds du barrage de Lom Pangar, a visité l’infrastructure, et a exprimé toute sa satisfaction quant à sa parfaite réalisation.

Les droits d’eau comme proposition de Theodore Nsangou pour que Edc rembourse la dette de 270 milliards francs Cfa aux bailleurs de fonds, et non l’Etat du Cameroun

Le projet de construction du barrage de Lom Pangar, est l’un des seuls projets structurants de Paul Biya, à impacter sur la vie de l’entrepreneuriat, en boostant la production énergétique. Bien plus, révèlent nos enquêtes, Théodore Nsangou le Dg de Edc, a il y a quelques années, a proposé au gouvernement, que l’entreprise de distribution et de production d’électricité Eneo, paye les droits d’eau au Cameroun pour son activité. D’un montant annuel de 12 milliards francs Cfa, c’est donc 36 milliards, que l’entreprise du groupe britannique Actis, devra verser à Edc au bout de ces années écoulées. « Eneo attend que le document de convention pour le payement de ces droits d’eau, soit signé par le Premier ministre, et que le cadre juridique soit défini. Eneo utilise notre eau pour produire l’électricité. Théodore Nsangou a bien fait de penser que les droits d’eau soient reversés à l’Etat du Cameroun », nous renseigne une source dans la haute administration camerounaise.

Bien plus, nos enquêtes révèlent que le Dg de Edc a proposé au gouvernement du Cameroun, de faire rembourser sa dette de 270 milliards francs Cfa due aux instituions qui ont financé le barrage de Lom Pangar, via les droits d’eau, dont une partie serait aussi affectée à l’Agence de régulation du secteur de l’électricité (Arsel).

En guise de conclusion, il ressort de nos investigations, que Théodore Nsangou le Dg de Edc n’est frappé d’aucune interdiction de sortie du territoire ; qu’il possède bel et bien son passeport. Théodore Nsangou n’a aucun dossier au Tcs. Il n’a vendu aucune voiture liée au projet du barrage de Lom Pangar, et que des détournements de fonds présumés qui lui sont imputés, ne sont que le fruit de la haine bestiale que certains lobbys malfaisants lui vouent, ajoutés à leurs convoitises voraces, prédatrices, ainsi que de leurs appétits violents pour l’argent. Et que par ailleurs, la stratégie des uns et des autres pour le débarquer, est désormais mise à nue : semer le chaos au sein de Edc par un leader syndicaliste (Yves Thierry Ngono du Synopdotre), lequel s’attèle depuis des années avec moins de 10 membres, à fabriquer des mouvements de grève à Edc. Méthode utilisée pour le débarquement d’un ancien directeur général d’une structure étatique.

23mars
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo