Cameroun, MICHELE NDOKI FREEDOM” une chanson de Djala Li Lon :: CAMEROON
Cameroun, MICHELE NDOKI FREEDOM” une chanson de Djala Li Lon :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: MUSIQUE Cameroun, MICHELE NDOKI FREEDOM? une chanson de Djala Li Lon :: CAMEROON
  • Correspondance : Djala Li Lon
  • mercredi 27 février 2019 13:02:00
  • 18062

Cameroun, MICHELE NDOKI FREEDOM” une chanson de Djala Li Lon :: CAMEROON

Présentation sous forme de lettre à Maître Michèle Ndoki, Chère Maître, Esther NGO MANGUELE, Marthe MOUMIE, Rité NDONGO NGALLE, Elisabeth MENDOMO sont autant de femmes, parmi des milliers, qui ont admirablement lutté pour l’Indépendance et la démocratie au Cameroun.

Torturées, emprisonnées, elles ont résisté. Tu as décidé de suivre leur exemple. C’est pourquoi, le 26 janvier 2019, lors d’un défilé pacifique, des policiers désorientés et fanatisés ont ouvert le feu sur toi et sur tes camarades. Choqué par cette barbarie d’un autre temps, j’ai décidé de te rendre hommage par une chanson que j’ai intitulée « Michèle Ndoki freedom ».

Par elle,je manifeste également ma solidarité à l’égard de tous les prisonniers politiques dont le Professeur Maurice KAMTO,l’artiste VALSERO, Celestin NDJAMEN et tant d’autres… illégalement détenus et qu’il faudrait libérer sans condition ; j’exprime simultanément mon aversion des guerres y compris civiles qui en ce moment déchirent notre pays, dans une atmosphère délétère où les droits de l’homme sont de plus en plus bafoués.

Comme upéciste, je ne pouvais pas me taire sans être complice de tant d’injustices. L’histoire de la répression dans de notre pays montre que ce qui arrive aux uns est souvent prémonitoire de ce que les autres connaîtront. Mais rien n’est possible que le peuple interdise, à condition d’être solidaire dans le respect sans concession de ses différences les plus prometteuses, les moins critiquables.

Ensemble, nous gagnerons quand nous saurons, loin des slogans creux et sans vie, loin des paresses inquiétantes de l’esprit qui engendrent ou avivent le tribalisme, oui quand nous saurons poser les bases de la première république démocratique de notre histoire. Sur ce chemin, sans esprit de revanche, il nous faudra convaincre y compris nombre de nos adversaires figés dans la peur de perdre ce qu’ils n’ont jamais possédé que virtuellement. Egalement, il nous faudra émonder l’arbre de nos ambitions politiques de toutes ces branches pourries qui, en écho à certains discours officiels, prônent la haine tribale et tancent les moindres voix discordantes, au nom d’une émancipation suspecte.

En te souhaitant prompte guérison ; Patriotiquement,
DJALA LI LON

27févr.
Lire aussi dans la rubrique MUSIQUE

canal de vie

Vidéo