Cameroun: Le village Bwenè a un nouveau chef :: CAMEROON
Cameroun: Le village Bwenè a un nouveau chef :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Le Jour : Audrey Talom, Moustapha Oumarou (Stagiaires)
  • mardi 22 janvier 2019 17:43:00
  • 1450

Cameroun: Le village Bwenè a un nouveau chef :: CAMEROON

Succession. Arnold Eteki, âgé de 72 ans, a été installé dimanche 20 janvier 2019 à Douala. Arnold Eteki, âgé de 72 ans, a été installé comme le nouveau chef du village Bwenè, dans le département du Nkam (Yabassi).

Cette installation traditionnelle s’est déroulée dimanche 20 janvier 2019, au domicile du patriarche Samuel Mouelle Eyoun, sis au quartier Deïdo à Douala, au lieu-dit Safel-Bonatone. C’est au cours d’une cérémonie riche en chants religieux, cris et danses traditionnelles, qu’Arnold Eteki a succédé à sa Majesté Réné Eteki Lembe, ancien chef du village Bwenè, décédé le 27 avril 2018.

Au cours de cette cérémonie, le nouveau chef a été paré d’accessoires traditionnels (un chapeau traditionnel de couleur noire, un bâton de commandement, symbole de pèlerin avec lequel il doit guider le peuple, un collier de perles noires avec comme pendentif, la clé du village Bwenè). Un chassemouche lui a aussi été remis.

Cet objet, selon la tradition, permettra à l’élu de repousser les éventuels problèmes auxquels le village pourrait faire face.

En effet, la désignation d’Arnold Eteki comme nouveau chef du village Bwenè a fait l’objet de plusieurs assises entre les Bonawang, les Bonakwako’o et les Bonason. C’est au terme de la dernière rencontre tenue le 18 janvier dernier, qu’il a été choisi comme celui qui succédera au trône de feu sa majesté René Eteki Lembé, considérant les orientations du défunt chef. « Je remercie le patriarche et la population du village Bwenè pour leur confiance à mon égard. J’ai été choisi parmi tant d’autres pour être le successeur de celui qui était notre chef. Je ferai tout pour être proche de cette population », a promit Arnold Eteki.

Né en 1947, Arnold Eteki occupe d’autres postes de responsabilités dans la société.Il est par ailleurs Président directeur général (Pdg) de la régie publicitaire dénommée Campub, depuis 1984.

Marié et père de plusieurs enfants, il est un promoteur culturel. En attendant son intronisation qui se fera à une date ultérieure, il reste une fierté pour les populations de son village, qui attendent beaucoup de lui. « Le village a besoin d’un développement. La succession n’est pas un choix au hasard. C’est la raison pour laquelle, on a choisi celui qui peut réunir et rassembler les gens afin que notre village rayonne comme la ville de Douala.», explique Elie Henry Thon Mouelle, prince du village Bonawang.

22janv.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo