CAMEROUN :: Mairie de Yaoundé 6: Comment les sautes d'humeur du receveur municipal déstabilisent un fleuron :: CAMEROON
CAMEROUN :: Mairie de Yaoundé 6: Comment les sautes d'humeur du receveur municipal déstabilisent un fleuron :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Camer.be : Darren Lambo Ebelle
  • mardi 08 janvier 2019 08:56:00
  • 2834

CAMEROUN :: Mairie de Yaoundé 6: Comment les sautes d'humeur du receveur municipal déstabilisent un fleuron :: CAMEROON

Bindelé Bi Assen Gisèle epse Tibi, receveur municipal de cette mairie de la capitale politique du Cameroun, se refuse sans aucune raison technique, de décaisser des fonds pour les charges inaliénables de la mairie.

La mairie de Yaoundé 6 est au bord de la déstabilisation. La raison en est selon nos enquêtes, le refus du receveur municipal, Bindelé Bi Assen Gisèle epse Tibi, de payer les factures liées aux dépenses incompressibles de la commune. Camer.be a par exemple appris de ses investigations, que depuis cinq trimestres (15 mois), Jacques Yoki Onana le maire et ses adjoints, n'ont pas reçu un copeck en termes de frais de carburant.

A cela, il faut ajouter trois mois d'arrierés d'indemnités de fonction, ainsi que des reliquats des frais de session des conseils municipaux.

Déjà dans nos investigations, alors que nous tentons vainement de joindre le receveur municipal de la mairie de Yaoundé 6 au téléphone depuis une dizaine de jours, nous apprenons que le 21 décembre 2018, pour le payement des salaires du personnel temporaire, Bindelé Bi Assen Gisèle epse Tibi, avait été séquestrée par les intéressés dans son bureau. "Seule l'intervention du sous-préfet de Yaoundé 6 arrivé en urgence sur les lieux, avait convaincu le receveur municipal, de payer les salaires de ces employés temporaires qui selon le règlement intérieur de la commune, doivent percevoir leurs salaires tous les 15 du mois", nous confie une source. Et d'ajouter que "le personnel temporaire de la mairie avait érigé des barricades et des chaînes tout autour du bureau du receveur municipal, et l'avait donc contrainte à rester dans son bureau, jusqu'à ce qu'elle paye les salaires.

C'est à 22h de ce 21 décembre, quelle a payé ces salaires -là."

De ces témoignages concordants, et au vu d'experts consultés par Camer.be, il se dégage que le receveur municipal n'a aucune raison objective (technique) pour ne pas décaisser des fonds ordonnés par Jacques Yoki Onana le maire.

Déjà, plusieurs sources rapportent que Bindelé Bi Assen Gisèle epse Tibi, est une absentéiste notoire dont il relève d'un exploit, de la trouver en poste. Toute chose qui selon nos informations paralysent le fonctionnement de la mairie de Yaoundé 6. Une commune qui aux dires des populations, brille pourtant de mille feux, depuis qu'elle est passée entre les mains de Jacques Yoki Onana, le plus jeune maire de la capitale.

Bindelé Bi Assen Gisèle epse Tibi souffrirait-elle d'un trouble psychique ?

Hypothèse plausible pour certains. En remontant l'histoire, depuis qu'elle avait été désignée receveur municipal de Yaoundé 6 en 2013 par l'ancien ministre des Finances Alamine Ousmane Mey, Bindelé Bi Assen Gisèle epse Tibi, qu'on dit d'une humeur trouble et instable, a toujours eu des relations très houleuses avec l'exécutif municipal.

L'on apprend alors qu'avec les prédécesseurs du maire Jacques Yoki Onana, les relations étaient encore plus exécrables et calamiteuses. Si l'intéressée a vraiment tous ses sens (ce que nous osons croire), comment comprendre que le receveur municipal qui n'est chargé que de la régularité de la dépense, en vienne à ne pas s'exécuter face au maire qui seul juge de l'opportunité de la dépense, et en est le seul ordonnateur ?

Pire encore, il est connu que Madame le receveur municipal de la commune urbaine de Yaoundé 6, ferme son téléphone pendant des semaines, et n'a que faire des activités de la mairie qui nécessitent le décaissement des fonds. "Quand bien même son téléphone sonnerait, elle ne decroche même pas les appels du maire ", ajoute très indigné et outré par une telle condescendance, un conseiller municipal de la mairie.

Des experts de questions de développement local dont Camer.be a sollicité l'expertise, pensent qu'il est temps que le ministère des Finances desaisisse Bindelé Bi Assen Gisèle epse Tibi, de ses fonctions de receveur municipal de la commune de Yaoundé 6, afin qu'elle ne paralyse pas davantage son fonctionnement et son avancée vers une plus grande amélioration des conditions de vie des populations . D'après un enseignant de Droit et de Sciences politiques rencontré, c'est le maire qui au final est responsable de la vision de développement d'un arrondissement pour lequel il a été élu par les populations.

08janv.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo