Camer.be
Lettre ouverte à Paul Biya: Manquements graves à la Mission diplomatique du Cameroun au CAIRE :: CAMEROON
CAMEROUN :: POINT DE VUE
  • Correspondance : MEFIRE IBRAHIM SEIDOU
  • mercredi 12 décembre 2018 10:06:00
  • 1828

Lettre ouverte à Paul Biya: Manquements graves à la Mission diplomatique du Cameroun au CAIRE :: CAMEROON

EXCELLENCE, Au moment où notre pays connaît le plus grand scandale, consécutif au retrait par la Confédération Africaine du Football(CAF) de l’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations édition 2019 qui devait se dérouler au Cameroun,

Au moment où vous entamez le septennat baptisé celui « de Grandes Opportunités » et après plusieurs mois d’enquêtes et d’investigations au Caire et à Yaoundé, je suis en mesure de vous affirmer que des détournements de Fonds publics ont lieu à l’Ambassade du Cameroun au Caire en Egypte. Qu’il existe un réseau de faux Visas à une vaste échelle, à travers de Notes verbales et autres documents, où se trouvent personnellement impliqués M. l’Ambassadeur MOHAMADOU LABARANG , sa Secrétaire Particulière (de nationalité marocaine :Mme ASMAA GUERMELLOU) ;Mr HAMADOU BOUBA un ex-Imam des mosquées de Maroua(recruté comme Agent de liaison en service à la réception de la Mission) .Dans ce réseau se trouvent également un certain IS-HAQ MOUHAMMAD et M.ABDOUL BAGUI(tous sympathisants des « Frères Musulmans et activistes » bien connu des Services de Renseignements égyptiens).Tous recrutés quelques mois seulement après l’entrée en fonction en

août 2008 de M l’Ambassadeur MOHAMADOU LABARANG. Ce sont ces Agents, recrutés localement qui signent des documents en l’absence de M. l’Ambassadeur malgré la présence des Diplomates que vous avez nommés par décret ;(cf. LAISSEZ-PASSEZ N°63/LP/ACC/2017 en annexe et qui est signé : POUR l’Ambassadeur et par ORDRE IS-HAQ MOUHAMMAD : Agent consulaire ; formé où et quand ?Ce sont donc eux qui ont huilé ce réseau de faux documents, Notes verbales et VISAS ; où se trouve en arrière-plan M. MOHAMADOU LABARANG en personne. Une situation forte embarrassante pour les Autorités du Ministère des Affaires Etrangères d’Egypte (Direction du Protocole et des Immunités) qui ne cachent plus la gêne voire la méfiance à traiter tout dossier venant de l’Ambassade du Cameroun au Caire. Cette situation est d’autant plus intenable que l’Ambassadeur Mohamadou Labarang est devenu avec le temps (plus d’une décennie), le Doyen du Groupe des Ambassadeurs Africains au Caire.

UN RESEAU DE FAUX DOCUMENTS ;DE NOTES VERBALES ET DE VISAS A LA MISSION DIPLOMATIQUE DU CAMEROUN AU CAIRE :

A titre d’illustration ci-joint la Note verbale N°42/NV/ACC/SP/2015 paraphée par l’Ambassadeur lui-même, dans laquelle il sollicite un visa de séjour pour M.IS-HAQ MOUHAMMAD auprès du Ministère des Etrangères de l’Egypte (Département du Protocole-Section des Passeports), et pour qui il a manigancé auprès de la Délégation Générale à la Sûreté Nationale à Yaoundé afin qu’elle octroie un passeport de Service à cet Agent. Après une première tentative infructueuse (M.IS-HAQ MOUHAMMAD bien connu des Services de Renseignements égyptiens pour sa proximité avec la galaxie islamiste depuis ses études coraniques à l’Université Islamique de Al-Azhar du Caire, les Autorités avaient refusé de lui accorder le visa sollicité. M. l’Ambassadeur MOHAMADOU LABARANG, pour contourner cet obstacle a été obligé de mentir aux Autorités égyptiennes que M.IS-HAQ MOUMMAD a été affecté en au Caire par les Autorités diplomatiques camerounaises ; alors que ce dernier qui ne dispose même pas de numéro matricule n’est pas connu comme travaillant à la Fonction publique camerounaise. Ignorant que cet Agent est suivi depuis des années par les Services de Renseignements égyptiens. C’est de cette manière que l’intéressé a pu avoir un visa séjour par le mensonge de M. l’Ambassadeur aux Autorités d’Egypte. Les

exemples de cette nature sont légion à l’Ambassade. C’est de la même façon qu’il a fait obtenir un visa pour le Royaume de Belgique à sa Secrétaire Particulière la Marocaine Mme ASMAA GUERMELLOU, prétextant qu’elle était porteuse de la valise diplomatique contenant des Passeports diplomatiques biométriques pour Bruxelles et qu’elle allait être logée l’Ambassade du Cameroun à Bruxelles. Une affaire qui a été étouffée grâce « la mansuétude des diplomates belges » au Caire. Abimant et affectant au passage l’image de marque du Cameroun. A ces réseaux de faux installés à la Mission depuis des années, se greffent des cas flagrants de détournements de deniers publics.

DE DETOURNEMENTS DES DENIERS PUBLICS A L’AMBASSADE DU CAMEROUN AU CAIRE :

EXCELLENCE M.LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE,

Le cas de détournement de fonds publics le plus emblématique (il y en a plusieurs) est celui des Fonds (plusieurs dizaines de millions de FCFA) que vous aviez alloués au rapatriement des Camerounais évacués de Libye en 2011.

En effet, lors de la destruction de la Libye par les Occidentaux, certains Camerounais fuyant les bombardements s’étaient réfugiés soit en ALGERIE ; soit en TUNISIE ou alors en Egypte. Pour permettre leur retour au Cameroun, vous aviez octroyé des fonds à ces trois Ambassades. Pour le cas de l’Egypte pour lequel nous avons pu mener des enquêtes aussi bien au Caire qu’à Yaoundé ainsi qu’au niveau des deux bureaux de l’Organisation des Migrations Internationales(OIM) du Caire que de Yaoundé, il ressort clairement et sans ambiguïté que c’est l’OIM qui s’est occupée de la prise en charge totale du rapatriement des Camerounais de l’Egypte(LECAIRE) jusqu’au Cameroun(DOUALA) .La note de Service N°188/ACC/CM/NS/2010 signé de M. l’Ambassadeur MOHAMADOU LABARANG dont copie ci-jointe créant « UNE CELLULE CHARGEE DES OPERATIONS DE RAPATRIEMENT DES CAMEROUNAIS EVACUES DE LIBYE » est pûrement fictive. Elle n’a jamais fonctionné. Lors de notre enquête au Caire nous avons pu rencontrer le point focal de l’Ambassade avec l’OIM : M.MFOUAPON ALASSA (aujourd’hui licencié par l’Ambassadeur MOHAMADOU LABARANG) qui nous a confirmé que cette cellule n’a jamais

fonctionné et que les fonds ont été bel et bien détournés par l’Ambassadeur. C’est la même version que le Chef de ladite Cellule M.NDOUNGOU François Xavier : Ministre Plénipotentiaire et PREMIER SECRETAIRE à l’époque des faits me l’a révélé il y a quelques semaines au Caire. Ils sont tous biens vivants au Caire ou à Yaoundé.

Les factures pro-forma établies dans la précipitation par la compagnie aérienne « Kenya Airways » pour maquiller les comptes en cas d’un éventuel contrôle, ne peuvent servir de pièces justificatives de l’utilisation des dizaines de millions de FCFA alloués pour cette opération. D’autres cas de détournements de deniers publics de cette nature existent à l’Ambassade. Ils sont connus du MINREX et même du CONTRÔLE SUPERIEUR DE L’ETAT(CONSUPE).

A l’aube du Septennat « de Grandes Opportunités », au terme de notre enquête sur l’Ambassade du Cameroun au Caire, il est urgent de savoir que la gestion à la Mission diplomatique du Cameroun en Egypte affecte l’honorabilité et l’image de notre pays le Cameroun avec des détournements de deniers publics.

Pièces jointes :

-Note verbale N°42

-Note de Service N° 188

-Laissez-Passer N° 103

12déc.
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

canal de vie

Vidéo