Camer.be
Belgique- Cameroun- Diaspora: A Bruxelles, la diaspora camerounaise demande le départ de Paul Biya :: BELGIUM
BELGIQUE :: POLITIQUE
  • Camer.be : Hugues SEUMO
  • samedi 27 octobre 2018 23:01:00
  • 4200

Belgique- Cameroun- Diaspora: A Bruxelles, la diaspora camerounaise demande le départ de Paul Biya :: BELGIUM

La mobilisation des Camerounais du royaume de Belgique aura été exceptionnelle et inédite ce samedi 27 octobre 2018 à Bruxelles, capitale des institutions européennes.

Ce 27 octobre 2018, malgré la pluie battante, la diaspora camerounaise de Belgique s’est réunie devant l’Ambassade du Cameroun à Bruxelles sous l'encadrement de la police belge, pour manifester contre le hold up électoral au Cameroun qui a connu la sacre au forcing auréolé par la fraude indicible de Paul Biya à l'issue de l'élection présidentielle du 7 octobre dernier.

Plus de 500 Camerounais se sont ainsi donné rendez vous à partir de 14h au 131 de l'Avenue Brugmann, ambassade du Cameroun à Bruxelles. Dans la foule on pouvait apercevoir les membre de 11 millions, du MRC, du PURS, du SDF, du Mouvement NOW etc..

La marche, encadrée par la police sur demande des organisateurs, démarre vers 14H15 avec un chant de ralliement en pidgin, langage populaire camerounais.

« Kamto, président, Kamto président » . Le même refrain est chanté pour les enfants, les travailleurs, les femmes, les écoliers, le peuple.

Sur un panneau sont montées des photos de victimes de l'injustice du pouvoir de Monsieur Biya au Cameroun, et au centre une photo des camerounais tués dans les régions anglophones du Cameroun. Le commentaire est clair :

« Cameroun : oui, pour le dialogue inclusif et reposes toi car, c'est Kamto le nouveau président du Cameroun ».

Après l’allocution d’ouverture de la manifestation par Moïse Essoh, membre du comité d'organisation de la manifestation de Bruxelles, Les orateurs se succèdent au mégaphone. Tous, ils dénoncent la fraude électorale au Cameroun et les massacres des populations par le régime de Paul Biya.

Les manifestants ont scandé des chansons anti-régime, tout en promettant un enfer à Paul Biya, s'il devait s'entêter à occuper le poste de président de la république du Cameroun. Ils ont été suivis de près par les policiers belges, qui ont barricadé les deux extrémités de la route, afin d'éviter tout danger imminent.

D'autres manifestations sont annoncées à Bruxelles dans les jours à venir. Déjà mercredi prochain, une giga manifestation des Camerounais est prévue à la commission européenne. Nous y serons.

 

27oct.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo