Camer.be
Cameroun, Le Gimac travaille sur l'interopérabilité intégrale des transactions bancaires mobiles :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Camer.be : Leandre Ndzié
  • jeudi 11 octobre 2018 14:06:00
  • 940

Cameroun, Le Gimac travaille sur l'interopérabilité intégrale des transactions bancaires mobiles :: CAMEROON

Un atelier de trois jours se tient à Douala depuis ce mercredi 10 octobre à l'initiative du Groupement Interbancaire monétique de l’Afrique Centrale (Gimac)pour édifier les experts bancaires sur les avantages que présentent cette vision de la banque.

Les opérations monétiques de la zone Cemac sont généralement effectuées avec les cartes étrangères. Un préjudice énorme pour l’économie des pays membres. Le Groupement Interbancaire monétique de l’Afrique Centrale (Gimac) c'est le constat fait par Valentin Mbozo'o le directeur général du Gimac d'entrée de jeu il fustige ainsi les banque sous régionales et trouve leur comportement anti patriotique.

C'est ainsi qu'il a prit sur lui d'organiser ces travaux de Douala durant lesquels les experts du monde de la banque, des finances, de la téléphonie travailleront sur la mise en place de l’interopérabilité intégrale Carte-Mobile-Transferts dans la sous région Afrique Centrale.

Face à l'essor des nouveaux moyens de paiement à l'exemple du mobile money,il est apparu nécessaire d'élargir le périmètre de l'interopérabilité afin de prendre en compte cette nouvelle donne ,pour accentuer la dématérialisation des paiements dans la sous région. C'est ainsi qu'en date du 10 Août 2018 , une instruction portant définition de l'étendue de l'interopérabilité et de l'interbancarité des systèmes de paiement monétiques a été signé par le gouverneur de la BEAC .cet interopérabilité qui intègre les mobile - money ainsi que les transfert d'argent dans la sous région permettra une avancée technologique considérable et impactera fortement toutes les transactions financières des usagers. Ainsi , une carte de paiement (la carte Gimac) pourra effectuer des retraits d'agent sut tous les guichets automatique de la sous région, et sur tous les points de chargent et dechargement électroniques ,d'effectuer des paiements de bien de services chez tous commerçants et de transferer de l'argent dans toute la région CEMAC .

Ces mesures ne seront faisable que si les banques sous régionales faisaient preuve d'un certains patriotisme bancaire car «Nous avons eu l’impression au Gimac que les banques étaient beaucoup plus promptes à promouvoir les cartes internationales au détriment des cartes Gimac des produits financiers et instruments de paiement de la sous région», relèvera Valentin Mbozo’o.

Les travaux de Douala permettront au bout des trois jours qu'ils mettent de mettre sur pied une interopérabilité intégrale carte, mobile, transferts

Il faut noter que L’institution (Gimac) qui assure la gestion du système monétique interbancaire compte 56 membres, soit 52 banques et 4 Etablissements de micro-finance. Il a traité avec succès -sans aucune fraude- depuis 2015, 1.400.000 transactions pour un montant global de 75 milliards Fcfa

11oct.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo