Camer.be
Cameroun: Déclaration du M.D.I sur l'élection présidentielle d'octobre 2018 :: CAMEROON
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Correspondance : MDI
  • dimanche 23 septembre 2018 15:49:00
  • 1962

Cameroun: Déclaration du M.D.I sur l'élection présidentielle d'octobre 2018 :: CAMEROON

Le Bureau politique du MDI (Mouvement pour la Démocratie et l'Interdépendance) s’est réuni le 20 Septembre 2018 à Douala, en vue d’adopter une position relative à l’élection présidentielle du 7 octobre 2018.

Le parti a constaté ce qui suit :

Les élections pluralistes organisées par le régime Biya ont toutes été entachées de fraudes massives en amont et en aval. En fait, ces scrutins sont régis par un code électoral non consensuel qui donne au pouvoir en place des avantages disproportionnés qui en rendent les résultats prévisibles. Le MDI a participé aux législatives de 1997 et à la présidentielle de 2004.

Notre expérience nous a amené à conclure que le changement ne pouvait pas s’opérer au Cameroun uniquement par les urnes et que le Peuple devait explorer les autres méthodes disponibles pour se débarrasser de la dictature.

Du coup nous avons refuse depuis 14 ans de participer aux farces électorales du RDPC tant que les forces du changement n’auraient pas réussi à obtenir un changement du code électoral ou à convenir d’utiliser les stratégies non électoralistes de prise du pouvoir d’état, qui ont été expérimentées avec succès sous d’autres cieux. Ceci dit, nous respectons la position des huit partis politiques qui ont choisi d’aller à l’élection présidentielle d’octobre 2018.

Nous nous réjouissons de la qualité des candidats qu’ils ont présentés mais regrettons qu’ils n’aient pas pu trouver une plateforme commune. Nous comprenons toutefois que les textes et le contexte rendent difficile sinon quasi-impossible une coalition pré-électorale.

Sur la base de ce constat, Le MDI a pris les résolutions suivantes :

1- le Parti demande au Peuple camerounais de voter massivement contre le candidat Paul BIYA le 7 Octobre 2018.

2- Le Parti apportera son soutien de principe à tous les candidats dont le programme et le passé politiques démontrent clairement qu’ils sont déterminés à mettre fin au régime néocolonial hyper centralisé.

3- Nous recommandons à ces candidats de présenter vigoureusement leurs offres politiques alternatives, de concentrer leurs critiques uniquement sur le candidat Biya et d’éviter de s’attaquer mutuellement.

4- Nous retirerons notre soutien a tout candidat qui au cours de cette campagne, épargnera le régime et s’attaquera à un autre candidat. Le peuple aura compris qu’il s’agit d’un candidat du pouvoir.

5- Nous demandons aux candidats sérieusement acquis au changement de continuer à se concerter jusqu’au dernier jour de la campagne, et de rester à l’écoute du Peuple qui pourrait leur indiquer autour de qui constituer une alliance gagnante. Le MDI se propose de participer avec d’autres à la facilitation de ce Cadre de Concertation entre candidats sérieux.

6- Le MDI appelle à la mise sur pied de Comités de Défense de la Victoire (CDV) sur l’ensemble du territoire national.

Ces comités, constitués de volontaires sans distinction d’affiliation politique, auront pour objectif d’assurer une présence effective du peuple dans tous les bureaux de vote, de collecter et centraliser en temps réel les résultats et de se tenir prêts a résister en cas de tentative de holdup électoral.

Notre parti dispose de la technologie nécessaire à cet effet et communiquera les modalités de sa mise en œuvre dans les prochains jours.

Fait à Douala le 22 Septembre 2018

Le Président National
Serviteur du Peuple
DJEUKAM TCHAMENI

23sept.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo