Camer.be
Belgique- Cameroun: "le RDPC est avec Thierry Amougou". Le démenti de l'interessé :: BELGIUM
BELGIQUE :: SOCIETE
  • Correspondance : Thierry Amougou, Fondateur du CRESPOL, Cercle de Réflexion Economiques, Sociales et Politiques, premier président élu de la Fondation Moumié, Macroéconomiste, Pr. Université Catholique de Louvain.
  • dimanche 23 septembre 2018 14:29:00
  • 2226

Belgique- Cameroun: "le RDPC est avec Thierry Amougou". Le démenti de l'interessé :: BELGIUM

Bonjour à tous et à toutes, Bonjour aux Camerounais et aux Camerounaises. Bonjour à la diaspora camerounaise militante et patriotique.

Chers compatriotes,

Ma curiosité intellectuelle m’a poussé, il y a quelques jours, à cliquer sur un document du RDPC Benelux parce, observateur critique de la vie politique camerounaise, africaine et mondiale, je voulais le lire afin de savoir ce que disent ses auteurs du triangle national. Comme intellectuel, je lis tout. Je m’informe de tout côté. Je lis tous les projets de société que je rencontre sur Facebook alors que je n’ai aucun contact avec le MRC, le SDF, l’UPC, l’UDC, l’UNDP… et encore moins le RDPC !

Mais, grande a été ma surprise de constater ce dimanche 23 septembre 2018 qu’il circule sur Facebook la phrase suivante : « Thierry AMOUGOU est avec RDPC Benelux ». Par ailleurs la photo de ma page Facebook est mise à côté de celle de Paul Biya et des symboles du parti dont il est le fondateur.

Face à ce mensonge inqualifiable, nauséabond et sans vergogne sur ma personne,

Face au fait que les symboles et les images véhiculent des messages et font des insinuations,

Face à la volonté manifeste et roublarde d’exploiter une connexion à leur une page Facebook comme un signe d’adhésion à leur parti et de soutien à leur champion,

Face à cette manœuvre obscure, malsaine et mesquine qui vise à me salir et à perpétrer une œuvre de sabotage sur mon intégrité morale et mon travail intellectuel,

Face à cette tactique qui témoigne des méthodes qui détruisent notre pays depuis près de 36 ans,

Face à des gens qui pensent que les idées et leur suite s’arrêtent lorsque s’estompe le cri du ventre,

Face au respect indéfectible et non négociable que j’accorde à ma liberté, à mon indépendance critique et mon libre arbitre d’intellectuel engagé au sein de la société civile camerounaise et de sa diaspora patriotique :

Je tiens à préciser publiquement, et cela de façon solennelle, que je n’ai jamais eu la carte d’un parti politique camerounais et encore moins celle du RDPC.

Je tiens à préciser que je ne connais pas les auteurs de cette phrase, que je ne suis ni électeur, ni sympathisant, ni ami, ni membre du RDPC Benelux.

Je tiens à dire avec force et véhémence que n’ai jamais eu un contact, un échange, ni même un début de tout cela avec un quelconque membre du RDPC Benelux.

En tenant compte de ce qui précède, je demande aux auteurs de cette phrase et du montage y afférent de les éliminer immédiatement et de façon définitive de leur page Facebook sous peine de poursuites judicaires.

Je tiens à clamer publiquement mon courroux face à de telles pratiques et aux messages faux qu’elles véhiculent.

Il s’agit-là de pratiques nauséabondes empreintes d’une corruption intellectuelle, éthique et morale qui caractérise les esprits du régime actuel et de ses laudateurs.

J’ai été, je suis et je reste un esprit libre qui ne peut laisser 36 ans de boue salir son intégrité et sa pensée sur le Cameroun, l’Afrique et le monde.

J’ai été, je suis et je reste une personnalité indépendante des partis politiques camerounais.

J’ai été, je suis et je reste quelqu’un qui pense que l’intellectuel est une valeur irréductible au copinage politicien.

23sept.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo