Camer.be
CAMEROUN :: Salaires des fonctionnaires:  Préoccupation constante de Paul Biya :: CAMEROON
CAMEROUN :: ECONOMIE
  • cameroonblog : Pierre NGOM
  • samedi 22 septembre 2018 05:48:00
  • 2381

CAMEROUN :: Salaires des fonctionnaires: Préoccupation constante de Paul Biya :: CAMEROON

Deux revalorisations enregistrées respectivement en 2008 et en 2014. Une troisième en préparation cette année.

Dans les prochaines semaines, un comité interministériel chargé de la valorisation salariale des agents publics verra le jour. Ce groupe va travailler à une meilleure répartition des avantages non-salariaux. Concrètement, il est question de relever le niveau des salaires formels actuels des agents publics à partir des économies réalisées dans la rationalisation des avantages non-salariaux. Il s’agit des primes spécifiques, des primes pour des travaux spéciaux, des primes de performance, des indemnités d’occupation, des indemnités de billetterie, des indemnités forfaitaires de voyage et de risque et des indemnités spécifiques.

Outre ces avantages, deux autres catégories d’indemnités sont retenue : une réservée aux carburants et lubrifiants utilisés pour certains propriétaires de véhicules et aux frais de missions internes et aux missions à l’étranger. Ces avantages complémentaires ont coûté en moyenne à l’État plus de 128 milliards de francs CFA chaque année entre 2010 et 2015 et représenté 16,2% en moyenne de la masse salariale annuelle depuis 10 ans. En économisant seulement la moitié de cette argent qui profite pour l’instant à un nombre très faible de fonctionnaires, on pourrait augmenter les salaires formels de tous les agents de près de 10%. Et c’est ce que Paul Biya et son gouvernement sont en train de faire.

Dans cette optique, un arrêté portant sur les modalités de création des commissions, comités et groupes de travail et règlementant la tenue de leurs sessions et la rémunération de leurs membres va bientôt voir le jour. Il permettra de réduire, tout en étant plus performant, les dépenses consacrées au fonctionnement de ces structures dans le but de reverser l’argent dans la cagnotte à redistribuer à tous les agents publics. Tout ceci se fait avec l’appui technique des partenaires financiers qui accompagnent le Cameroun dans la mise en œuvre du programme de réformes économiques et financières conclu en juin 2017 avec le FMI comme la Banque mondiale. Lesquelles confirment d’ailleurs la « soutenabilité » budgétaire de cette mesure à long terme. On ne peut pas dire autant de la proposition démagogique de Joshua Osih, candidat du SDF à la présidentielle d’octobre prochain, qui prétend pouvoir multiplier par deux le salaire des fonctionnaires en un mandat.

Avant cette nouvelle revalorisation des salaires qui se profilent à l’horizon, le Cameroun sa troisième augmentation de salaire en un peu plus de 10 ans. Entre 2008 à 2018, les salaires des fonctionnaires ont connu deux revalorisations. Le 7 mars 2008, le président de la République avait décidé de l’augmentation des revenus du personnel de l’Etat. Cette augmentation était de l’ordre de 15% sur le salaire et de 20% sur l’indemnité de non-logement. Les agents publics ont connu une seconde augmentation de 5% de leurs revenus en juillet 2014.

22sept.
Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE
Vidéo