Camer.be
Cameroun, Élection : Le  bilan de la politique du travail et de la sécurité sociale du gouvernement :: CAMEROON
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Camer.be : Darren Lambo Ebelle
  • jeudi 20 septembre 2018 16:21:00
  • 832

Cameroun, Élection : Le bilan de la politique du travail et de la sécurité sociale du gouvernement :: CAMEROON

Selon Grégoire Owona le ministre du Travail et de la Sécurité Élection sociale ( Mintss ) en conférence de presse ce jour à Yaoundé, la pension mensuelle est déjà versée à l’employé, le mois suivant sa mise en retraite.

A l’approche de l’élection présidentielle, le gouvernement s’attelle à faire le bilan du septennat de Paul Biya, candidat à un 7ème mandat à la tête du Cameroun qu’il dirige depuis 36 ans. Ce jeudi 20 septembre 2018, était donc le tour du Mintss, de faire le bilan en matière de travail et de sécurité sociale. Entouré d’Issa Tchiroma Bakary le ministre de la Communication et d’Olivier Noël Mekulu Mvondo le directeur général de la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps), Grégoire Owona a fait un bilan élogieux du gouvernement en la matière.

Selon le Mintss, la Cnps est passée du statut de banque à celui de structure de sécurité sociale, avec à la clé, une augmentation des recettes passée de 92 à 168 milliards . Soit une augmentation de plus de 80%. Autre faits d’armes évoqués par le ministre, c’est l’assurance volontaire instituée depuis 2015, et laquelle, a déjà vu 200 mille personnes du secteur informel et des professions libérales, souscrites . « Même si près de la moitié des souscripteurs ne payent pas régulièrement leurs cotisations, c’est déjà une grande avancée », a tout de même regretté Grégoire Owona. Le Mintss a ajouté le renchérissement des allocations familiales des agents publics, notamment en faveur de leurs enfants.

Poursuivant son bilan, le ministre a mentionné plusieurs autres réalisations : la télé déclaration du compte du pensionnaire sur une plate-forme dédiée qui lui permette de consulter son compte via internet. La disponibilité désormais pour le retraité, de percevoir son argent dans la banque

de son choix. Le relèvement du plafond de cotisation depuis février 2016.

Sur le volet dialogue social, amélioration du travail décent et conditions y relatives, le Mintss a parlé de la création au sein des entreprises, de 1048 comités d’hygiène et de santé, contre seulement 128 en 2012. L’organisation des élections sociales en une seule journée, et sur l’ensemble du Cameroun. Exercice qui à en croire Grégoire Owona, s’etalait sur quatre mois. Le traitement des dossiers des médecins, infirmiers et médico-sanitaires , des médailles d’honneurs du travail, en six semaines seulement, au lieu de plusieurs années. La nouvelle inspection du travail plus diligente. La reprise de la formation des inspecteurs du travail à l’. École nationale d’administration et de magistrature ( Enam).

Sur le volet diplomatique, Grégoire Owona a mentionné que le Cameroun fait partie du conseil d’administration du Bureau international du travail ( Bit), depuis 2017, et ce jusqu’en 2019. D’autres succès diplomatiques en matière du travail et de sécurité sociale, ont été évoqués.

Pour ce qui est des défis, le ministre du Travail et de Sécurité sociale a parlé de la lutte contre le travail des enfants, la poursuite du dialogue social et l’accélération de l’assurance volontaire.

20sept.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo