Camer.be
CAMEROUN :: Des militaires blessés dans une «embuscade» :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Le Jour : A.S.
  • vendredi 07 septembre 2018 04:21:00
  • 1797

CAMEROUN :: Des militaires blessés dans une «embuscade» :: CAMEROON

Ils ont été attaqués par des hommes armés dans la nuit de mardi à mercredi.

A en croire les services sanitaires, la nuit de mardi à mercredi dernier a été chaude dans le département du Mayo Sava. Cinq militaires de l'opération Alpha du Bir sont arrivés à l'hôpital de Mora : Jean Ndebe (24ans), Trésor (24ans), Jacques Voualmadou (23ans), Christophe Godwe 24ans) et Roger Chris Gana Hine. Trois d'entre eux, dont les blessures par balles paraissaient très graves ont été référés à Maroua. Leurs états « rouge » pour l'un et «jaune», pour l'autre ne pouvaient être pris en charge à Mora. Les deux autres très légèrement atteints sont sous soins à Mora.

Selon leurs témoignages, ils ont été pris à partie vers 19h par des hommes armés à Malloumri à 4km d’Amchide arrondissement de Kolofata. Ils étaient alors en mission pour déloger des terroristes. Selon des sources dignes de foi, le commandant du secteur sud de l'opération Alpha avait constaté que des militaires véreux favorisent, voire encouragent des «combattants », de Boko Haram à procéder à des pillages et autres exactions sur les populations civiles. Une fois les forfaits commis, commanditaires et pillards se redistribuent le butin. C'est un secret de polichinelle dans le secteur.

Le commandement s'en soucie et le commandant, sous l'oint d'une mission de «ravitaillement», a décidé d'assainir son secteur. Alors que la mission à bord d'un pickup se dirigeait vers Amchide, le véhicule a été ralenti par un bourbier. Profitant de ce ralentissement, des hommes embusqués ont ouvert le feu sur les militaires. Ils auraient attaqué à la mitrailleuse. De fortes explosions ont été entendues «mais, ce n'était pas des roquettes, probablement un éclatement de pneus», renseigne un militaire. Après de vifs échanges, les assaillants se sont retirés, faisant cinq blessés.

Plus loin, à Gouzoudou, dans l'arrondissement de Kolofata, d'autres hommes armés ont attaqué le village à la faveur de la nuit. Ils ont décapités deux paysans Kolomi Malloum et Ali. Ils ont aussi mis à sac deux boutiques et emporté des denrées. Vers 20 h à Bia, non loin de Kolofata, trois hommes armés ont fait une incursion sans faire de victimes

07sept.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo