Camer.be
CAMEROUN :: Tonga : La municipalité réinvite et rythme ses vacances :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Camer.be : Alain Ndanga
  • mercredi 22 août 2018 13:13:00
  • 691

CAMEROUN :: Tonga : La municipalité réinvite et rythme ses vacances :: CAMEROON

« Humm », exclamation empreinte de saveur, reprise par les autorités du Ndé pour agrémenter leur satisfécit. Le tableau était idyllique. Camer.be a été témoin de l’ingéniosité d’un jeune maire aux dents longues.

Rendue à la 5ème édition du « Championnat Municipal de Vacances », l’édile de Tonga, Bitchebe Désiré Raphael a remué les méninges, multiplié des activités pour que chacun trouve son compte. Les populations dans son entièreté, ont passé les vacances romanesques. La clôture d’un package d’activités dont l’apothéose s’est célébrée ce dimanche 19 aout 2018, a eu l’exploit d’avoir réuni toutes les composantes sociologiques. Une fois de plus, le projet de société « vivre ensemble et agir ensemble », a été magnifié. De fil à aiguille, la commune de Tonga, porte d’entrée et de sortie de la Région de l’Ouest, poursuit sa belle aventure qui a commencé en 2013.

Euphorique !

Chacun dans sa tenue des grands jours, s’est retrouvé au lycée bilingue de la ville du même nom. Le Premier adjoint préfectoral du Ndé, le Sous-préfet de l’Arrondissement de Tonga, S.M Ngapmou Louis, Chef Supérieur du grand groupement Bandounga, parrain de l’événement, les conseillers municipaux, les chefs de quartiers sont venus rehausser l’éclat des cérémonies, aux côtés des populations et des invités de marque en l’occurrence de Monsieur Mbemi Nyaknga Victor, Directeur général de la Sonatrel (Société Nationale de Transport de l’Electricité), grande élite du Ndé, fils du terroir.
Aire de jeu envahie par des spectateurs à la fin du match au coup de sifflet final. Vainqueurs de la finale contre l’Association club deux-zéro de Tonga, 2 buts à 1, les joueurs de Chefferie Fc de Bandounga sont d’abord allés faire allégeance au Roi. Ils savent bien qu’ils ne peuvent qu’exulter tout près de leur guide mais sans le toucher, tradition l’oblige. Sa majesté était visiblement content, surtout de la qualité du spectacle produit par les deux équipes dans un match âprement disputé. Content de l’esprit de Fair-play qui a prévalu pendant le championnat où 8 équipes ont rivalisé d’adresse. Pendant ce temps, les officiels apprêtaient la tribune pour la séquence de distinctions. Les trois équipes ont reçu des médailles, respectivement en or, en argent et en bronze pour le 1er, 2ème et 3ème. Le beau trophée été remis à l’équipe championne. Les 3 meilleurs joueurs détectés au cours du tournoi, pourront avoir la chance de rejoindre la Panthère du Ndé, engagée en ligue2 camerounaise.

La réserve assurée

Au delà des rencontres de football et de bien d’autres disciplines sportives (Handball, Volleyball…), des randonnées ludiques et socio-éducatives ont ponctué des activités organisées sous l’égide de la mairie du ressort. En tout début de rencontre de la grande finale, près de 50 jeunes stagiaires sélectionnés parmi d’autres, ont fait des démonstrations et chacun a pu se faire une petite idée de ce qu’ont meublé leurs programmes. Aussi bien en langue mamelemah (langue parlée dans le groupement) qu’en français, ces fers de lance de la municipalité ont impressionné de par leurs talents. Et là, le maire a réussi son coup. De toutes les façons, c’est une tradition qui se perpétue depuis qu’il est aux affaires. Le stratège a pu inverser la tendance de l’exode rural. Personne de sort de Tonga pendant les vacances. Au contraire, l’on vit et ce pour le féliciter, l’exode urbain.

Le roi des Bandounga et l’autorité administrative qui ont tour à tour pris la parole pour leurs adresses de circonstance, ont de fort belle manière, apprécié l’heureuse l’initiative. Ceci du fait du savant brassage des différentes couches ethniques qui peuplent la Commune. Arriver à les mettre ensemble, est une victoire de l’intégration nationale prônée en haut lieu. Le jeune maire réussi ainsi le coup d’éclat et réécrit l’histoire de la terre qui l’a vu naitre. L’on ne le dira jamais assez, Tonga a payé le plus lourd tribut des frasques des périodes sanglantes de l’histoire du Cameroun. Le groupement s’est dispersé. Tout est calme désormais, il faut recoller les morceaux. Le projet de société « vivre ensemble et agir ensemble », entend réparer les séquelles. C’est d’ailleurs au travers de cette philosophie que la municipalité se développe. Ca saute à l’œil. L’assiette fiscale a considérablement augmenté. La Commune est passée du niveau 4 au niveau 3 de par son budget. Pour porter Tonga au firmament des collectivités territoriales décentralisées au Cameroun, Bitchebe Désiré Raphael, le jeune prodige ménage si bien sa monture.

22août
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo