Camer.be
Cameroun :: Joshua Osih "Le SDF ne m'a pas donné le mandat de la coalition" :: CAMEROON
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Quotidien Mutations : Par Blaise Djouokep
  • jeudi 16 août 2018 14:16:58
  • 2692

Cameroun :: Joshua Osih "Le SDF ne m'a pas donné le mandat de la coalition" :: CAMEROON

Le candidat de ce parti au scrutin présidentiel du 07 octobre prochain soutient par ailleurs avoir entamé des discutions avec plusieurs présidents des partis politiques de l’opposition.

Quelle stratégie compte déployer le Social Democratic Front (SDF) pour protéger et sécuriser les votes sur toute l’étendue du territoire national ?

Le SDF est omniprésent sur tout le territoire. Nous avons recruté des bénévoles pour renforcer les actions de campagne. Nous avons déjà plus de 30.000 bénévoles recrutés sur les 50.000 souhaités avant le 22 septembre prochain, date du début de la campagne. Les bénévoles seront aussi formés autant que les scrutateurs. 48.000 scrutateurs ont déjà été recrutés. Nous voulons doubler le nombre de scrutateurs dans les bureaux de vote. Notre campagne est basée sur le digital. Mais sur le terrain, nous avons mis sur pied des coordinations régionales pour être le plus efficace possible. Sur le terrain, nous discutons également avec les Camerounais, afin qu’ils nous disent ce qu’ils attendent d’un Cameroun nouveau, et nous avons déjà reçu plus de 630 contributions

Le Cameroun est attaqué sur divers fronts, ce qui contraint certains Camerounais à se déplacer ou à se réfugier dans les pays étrangers. Comment ferez-vous, afin que ces derniers puissent voter ?

Pour ce qui est des déplacés internes que nous estimons à 700 000, nous avons demandé à Elecam (Elections Cameroon, Ndlr) de mettre sur pied un dispositif pour leur donner un droit de vote. Nous avons proposé que, à tous ceux qui sont inscrits sur les listes, qu’on leur donne la possibilité de se rendre à l’antenne communale de Elecam de la commune dans laquelle ils se trouvent, et de demander un récépissé basé sur leur inscription ; et qu’on les affecte à un bureau de vote. Cela leur permettrait de voter. C’est un droit fondamental. Il y a également le cas des réfugiés camerounais dans les camps de réfugiés au Nigeria, à qui on devrait donner la possibilité de voter.

Le débat sur la présidentielle actuelle est celui de la candidature unique de l’opposition. Quelle est la position du SDF sur cette question ?

Sur la probabilité d’une coalition, la position du SDF est claire. Nous avons un processus interne pour la sélection d’un candidat à l’élection présidentielle, c’est le congrès extraordinaire. Ce congrès a eu lieu en février dernier à Bamenda, et a désigné un candidat qui doit représenter le SDF à la prochaine élection présidentielle. Nous pensons sincèrement que le fait d’unir les forces de l’opposition est une très bonne chose pour une élection à un seul tour, mais nous ne pensons pas que c’est une disposition indispensable pour la victoire. Je suis entré en discussion directe avec pratiquement tous les candidats. Nous avons parlé de l’importance de coaliser nos forces et d’aller ensemble vers cette élection. Ces discussion, pour beaucoup de ces candidats, est assez avancée, afin de trouver des voies et moyens pour unir nos forces. Les portes du SDF sont grandes ouvertes pour tous ceux qui pensent qu’ils peuvent contribuer à nous conduire vers cette victoire-là. Les partis politiques qui n’ont pas de candidat ont également été approchés et un certain nombre de ces partis ont signé un accord de soutien à la candidature de Joshua Osih. Le fait pour le candidat du SDF de soutenir un autre candidat doit être soutenu par le parti. S’il faut convoquer un congrès du SDF pour proposer cela aux délégués du parti, nous sommes prêts à le faire. Je ne peux pas embarquer tout un parti dans une coalition si le parti ne me donne pas le mandat de le faire. Le mandat que le SDF ma donné, c’est de le représenter à la présidentielle

16août
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo