Camer.be
RD CONGO :: Afrique, Bêtisier rétro Mondial 1974 : 44 ans après,retour sur le match BRéSIL VS ZAàRE :: CONGO DEMOCRATIC
RD CONGO :: SOCIETE
  • Camer.be : Hugues SEUMO
  • jeudi 28 juin 2018 14:44:04
  • 11156

RD CONGO :: Afrique, Bêtisier rétro Mondial 1974 : 44 ans après,retour sur le match BRéSIL VS ZAàRE :: CONGO DEMOCRATIC

Nous sommes en 1974...Pour sa troisième participation, l’Afrique a envoyé le Zaïre (Première participation à la coupe du monde), champion continental et premier représentant de l’Afrique noire. Mais des problèmes de primes viennent gangrener les performances des Léopards, symboles de la puissance de Mobutu.Il ne fallait cependant se faire d’illusion. Les Zaïrois ont hérité d’un groupe relevé. Outre le Brésil, le Zaïre a retrouvé deux équipes européennes : la Yougoslavie (Serbie & Monténégro) et les rugueux Ecossais. Les représentants africains ouvrirent le bal par une défaite 2-0 face à l’Ecosse de Kenny Dalglish.

La seconde rencontre se déroulera dans une tension extrême en raison de problèmes internes au sein de la sélection zaïroise. La Yougoslavie en profitera pour leur infliger une cuisante défaite 9-0. Ce revers sera perçu comme une humiliation par les Zaïrois

Après ces deux premiers matchs, la Zaïre n’avait plus grand-chose à espérer et allait boucler sa coupe du monde contre le Brésil champion du monde en titre. D’après l’ouvrage Africa United de Steve Bloomfield, le président Mobutu aurait envoyé un message à sa délégation en les priant de ne pas rentrer au pays en cas de défaite par plus de trois buts d’écart. Le Brésil de Jairzinho et de Rivelino était championne du monde en titre, comment faire pour prendre moins de 3 buts là où les yougoslaves en ont inscrit 9 ?

Terrorisés par la menace de leur président, les Léopards se sont battus comme des Lions. La mission était de limiter la casse. A 3-0 en faveur du brésil, une scène venue de nulle part va se produire. Les Brésiliens héritent d’un coup franc bien placé. Au coup de sifflet de l’arbitre, un joueur zaïrois Mwepu Ilunga sort du mur pour dégager le ballon sans qu’aucun Brésilien n’ait bougé. L’image fera le tour du monde. Ilunga connaissait bien les règles du football. Pour Bloomfield, c’est la peur qui a guidé le geste du joueur, cette crainte d’encaisser un 4e but et de mettre sa vie en danger.

Le Zaïre parviendra à ne pas encaisser ce but du 4-0

Les Leopoards du Zaïre étaient constitués du gardien Robert Kazadi Muamba, l’un des meilleurs d’Afrique à son poste des années 70, les attaquants Ndaye Mulamba, meilleur buteur de tous les temps en une édition de la CAN, Emmanuel Kakoko Etepe dit "Dieu de ballon", Adelard Mayanga Maku dit "Good Year", Joseph Kibonge, Raoul Kidumu mais aussi les défenseurs Raymond Buanga Tshimenu, Ballon d’Or africain 1973, Lobilo Boba dit "Docta", Jean Mana et Albert Mukombo…

Les Léopards du Zaïre à la coupe du monde 1974. Une histoire, un peuple, une nation.

28juin
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo