Camer.be
Cameroun: La valeur juridique du certificat d'abandon des droits coutumiers dans l'immatriculation d'un terrain du domaine national :: CAMEROON
CAMEROUN :: POINT DU DROIT Cameroun: La valeur juridique du certificat d'abandon des droits coutumiers dans l'immatriculation d'un terrain du domaine national :: CAMEROON
  • Camer.be : Atangana Eteme Emeran
  • samedi 19 mai 2018 13:19:15
  • 8348

Cameroun: La valeur juridique du certificat d'abandon des droits coutumiers dans l'immatriculation d'un terrain du domaine national :: CAMEROON

La question.Bonjour.Les abandons de droits coutumiers sur un terrain non immatriculé. J’ai envie de payer 3 hectares, le certificat d’abandon de droit coutumier peut-il faire foi après la signature chef du village ou du sous-préfet ?

La réponse du Cabinet

Les collectivités coutumières qui occupent ou exploitent un terrain du domaine national avant juillet 1974 peuvent manifester auprès du chef de village ou du sous préfet, un abandon de leurs droits coutumiers au profit d’un acquéreur, et faciliter l’immatriculation des terrains, objet de la transaction au profit de l’acquéreur. La condition, c’est d’apporter la preuve de cette occupation. Le chef de village faisant partie de la commission consultative chargée de la gestion du domaine national, ce dernier est bien celui qui peut attester de ces droits. C’est une pratique tolérée dans la gestion foncière. La preuve d’occupation est trinitaire :

1) l’appartenance des cultures ou des constructions au prétendant à l’abandon ;

2) la nature pérenne des cultures ou des constructions et non saisonnière ;

3) l’antériorité de leur existence à l’année 1974.

La juridicité du certificat d’abandon des droits coutumiers est subordonnée à ces trois conditions.

NB: Nos consultations sont gratuites
Vous pouvez visiter notre site internet partenaire sur ce lien
http://www-atangana-eteme-emeran

Nous écrire à info@atangana-eteme-emeran
Ou seumo@hotmail.com

19mai
Lire aussi dans la rubrique POINT DU DROIT
Vidéo