CAMEROUN :: Affaire Afrique Media : L'ultimatum des télespectateurs au CNC :: CAMEROON
CAMEROUN :: Affaire Afrique Media : L'ultimatum des télespectateurs au CNC :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: MéDIA
  • Le Messager : B-P.D.
  • jeudi 15 octobre 2015 00:32:32
  • 7950

CAMEROUN :: Affaire Afrique Media : L'ultimatum des télespectateurs au CNC :: CAMEROON

La ligue camerounaise des consommateurs ordonne à Peter Essoka de lever les scellés au plus tard le 30 de ce mois.

Le communiqué de presse parvenu à notre rédaction alors que nous allions sous presse annonce que « pour refus de lever des scellés d’Afrique medias malgré l’expiration du délai, la Ligue camerounaise des consommateurs manifestera devant le CNC le 30 octobre prochain ». Delor Magellan Kamseu Kamgaing, président de la ligue camerounaise des consommateurs dénonce ce qu’il qualifie d’acharnement et « demande à Peter Essoka, de respecter ses propres textes, en ordonnant le retrait des scellés, avant le vendredi 30 Octobre 2015 ».

« Sinon face à ce qui précède et en phase avec l’esprit de la Loi N° 90-55 du 19 décembre 1990, portant régime des réunions et des manifestations publiques au Cameroun et la Loi cadre N°2011/012 du 06 mai 2011, portant protection du consommateur au Cameroun "Camer.be"», 100 consommateurs, membres de la Lcc, munis de leurs postes téléviseurs, de leurs cartes de membres et vêtus de noir, manifesteront pacifiquement vendredi 30 octobre 2015, devant le siège du Cnc au quartier bastos, à Yaoundé. La Lcc promet que « cette manifestation qui se répètera chaque semaine jusqu’à l’obtention de la levée de la suspension de la « chaine du peuple ».

En effet, constate la ligue, suite à la correspondance du ministre de la communication, demandant de lever la suspension d’Afrique Média, le délai de cette mesure étant arrivé à expiration, depuis le 05 Septembre 2015, le CNC utilise, selon la LCC, des arguments discutables, pour maintenir les scellés sur les installations de ladite chaine de télévision, très regardée par des consommateurs, membres de cette organisation. Au finish, la Ligue camerounaise des consommateurs qui dénonce « cet acharnement » demande au Cnc de respecter ses propres textes, en ordonnant le retrait des scellés. « Il fallait mentionner dans la décision, qu’il s’agissait d’une suspension à durée illimitée, au lieu de préciser qu’elle courait jusqu’au 05 Septembre 2015 », suggère-t-elle.

© Le Messager : B-P.D.
15oct.
Lire aussi dans la rubrique MéDIA

canal de vie

Vidéo