Camer.be
SUISSE :: Blatter et l’image écornée de la Fifa :: SWITZERLAND
SUISSE :: SPORT
  • La Météo : J.R.F
  • mercredi 05 août 2015 17:04:26
  • 4245

SUISSE :: Blatter et l’image écornée de la Fifa :: SWITZERLAND

Des spécialistes estiment en effet que ni Sepp Blatter, ni Jérôme Valcke n’ont plus aucune crédibilité pour rester à la tête de la Fifa, encore moins pour parler au nom des footballeurs. Ce désaveu fait suite aux récents scandales de corruption dont ont été accusés, preuve à l’appui, de nombreux dirigeants de la Fédération internationale de football association.

La police suisse s’est faite le devoir d’interpeller plusieurs hauts responsable en place à la Fifa, lors du dernier congrès électif tenu à Zurich, pour de présumés accusations de corruption. La Fifa baigne dans un scandale de corruption. Plusieurs collaborateurs de Blatter ont perçu des pots de vins en échange de leurs votes pour l’organisation des coupes du monde 2010 en Afrique du Sud, 2018 en Russie et 2022 au Qatar.

Si la justice américaine s’est saisie de l’affaire et demande l’extradition de nombreux cadres de la Fifa dont les comptes bancaires se trouvent basés aux États-Unis, le président Joseph Blatter, fortement ébranlé par ce récent Fifagate survenu au lendemain de sa réélection pour un cinquième mandat, décide de jeter l’éponge. Le Suisse remettra son mandat en jeu lors d’une assemblée générale extraordinaire prévue en principe avant la fin du premier trimestre 2016.

Blatter quittera inéluctablement son siège avec ses plus proches collaborateurs dont le Français Jérôme Valcke. Plusieurs candidats déjà en lice, notamment le Français Michel Platini actuellement président de l’Union européenne de football association (Uefa), le Prince saoudien  Ali se bousculent d’ors et déjà aux portes de la présidence de la Fifa. L’Argentin Diégo Maradona pourrait également se porter candidat.

En attendant de voir un peu plus clair sur les intentions véritables des uns et des autres, Sepp Blatter et sa bande, tous trempés jusqu’au coup dans la corruption, n’ont plus la légitimité nécessaire pour diriger les affaires du football. L’image des deux personnages et celle de la structure qu’ils dirigent sont fortement écornées par des scandales à répétition.

Comment un système gangrené par la corruption peut-il prétendre suspendre le Cameroun ? Joseph Sepp Blatter et Jérôme Valcke devraient d’abord aller répondre de leurs actes devant la justice avant de faire du chantage à un État souverain. Les statuts de la Fifa ne sauraient être au-dessus des lois d’un pays. L’agitation observée ces derniers jours dans les bureaux feutrés de Zurich est simplement une vaine tentative d’intimider le Cameroun qui n’entend plus se laisser marcher dessus par une petite association de droit suisse. Un long feuilleton qui nous réserve certainement encore des surprises.

© La Météo : J.R.F
05août
Lire aussi dans la rubrique SPORT
Vidéo