Cameroun::Cameroon Cameroun::Cameroon

CAMEROUN::ACTUALITES

Cameroun : Dans le secret de la chasse aux faux diplômes :: CAMEROON

Cameroun  : Dans le secret de la chasse aux faux diplômesIl faut parfois plusieurs mois pour pouvoir établir l'équivalence entre les diplômes obtenus à l'étranger et ceux du Cameroun.

Il y a quelques années, Pierre Zambo Belinga a raté un emploi à la suite de la publication des résultats de la Commission nationale d’évaluation des formations dispensées à l’étranger (Cne). «Je devais être recruté dans une clinique et je voulais établir une équivalence entre mon diplôme en médecine obtenu en Ukraine et ceux du Cameroun. Le ministère de l’Enseignement supérieur a dit que mon diplôme était faux.

Pourtant, je l’avais régulièrement obtenu», explique le médecin qui exerce aujourd’hui en clientèle privée. marthe ndjébakal, le sous directeur des équivalences au ministère de l’enseignement supérieur (minesup) explique que les cas d’erreurs comme celui de ce médecin sont le fait des établissements éducatifs étrangers qui transmettent parfois des informations erronées. Pour le cas de Pierre Zambo Belinga, il a un second prénom qu’il n’utilise jamais et qui n’était pas mentionné dans les archives de l’université ukrainienne. L’établissement a pensé que la demande d’informations du minesup concernait quelqu’un d’autre.

L’établissement des équivalences des diplômes et des titres obtenus dans les pays étrangers et les institutions à statut international est le passage obligé pour tous ses détenteurs, hormis ceux qui ont obtenu des bourses du Cameroun pour étudier à l’étranger. Chaque année, des faux diplômes sont détectés parmi ceux soumis à l’évaluation.

Le 15 mai dernier à Yaoundé, ngomo Horace manga, le secrétaire général du minesup rappelait: «De grands défis ont été relevés dont celui portant sur les faux diplômes, et qui reste et demeure un combat permanent ». C’était au cours de la 68ème session ordinaire de la commission nationale d’évaluation des formations dispensées à l’étranger. au cours de cette session, 39 faux diplômes ont été décelés sur les 409 étudiés, soit 10 Baccalauréats tchadiens et 29 Baccalauréats de la République centrafricaine. Ces faux diplômes sont très souvent détectés au moment où l’on veut établir une équivalence entre un diplôme obtenu à l’étranger et celui du Cameroun. Le processus est déclenché par le titulaire du diplôme ou du titre qui en fait la demande auprès du minesup, accompagnée d’un certain nombre de pièces.

Par la même occasion, le diplômé autorise le ministère à solliciter les renseignements le concernant auprès de l’établissement dans lequel il a obtenu son diplôme. Les services techniques du minesup vont ensuite entreprendre des démarches auprès de l’établissement étranger dans l’optique de collecter toutes les informations nécessaires sur les diplômes soumis à l’évaluation. Le processus d’établissement de l’équivalence entre un diplôme obtenu à l’étranger et celui du Cameroun peut parfois être long. «Les délais peuvent aller de deux semaines à plusieurs mois. Tout dépend de la réactivité de l’établissement dans lequel a été délivré le diplôme ou le titre. Il y a des établissements qui réagissent vite. Il y a d’autres qui ne savent même pas ce qu’est l’équivalence et ne répondent pas. Il faut parfois les relancer plusieurs fois pour qu’ils réagissent », explique marthe ndjebakal du minesup. ajouté à cela, le fait que la Cne ne siège pas  régulièrement.

Pour résoudre ce problème, le minesup a décidé de d’augmenter le nombre de sessions à quatre par an.

© Mutations : Anne Mireille Nzouankeu
 
8
GAMBOSAN GERMANY

1

@pierre zambo belinga,

toi même dis nous. ton affaire de diplome en ukraine là, c'est comment? l'affaire est passée depuis. tu peux nous dire la vérité sur ca.
moi je crois que tu es un feyman avec beaucoup d noms comme ca que toi même tu ne connais plus.

@mixture,

c'est comment avec ton diplome de droit là?

Samedi 25 Mai 2013 15:58:13
MIXTURE(PARIS) FRANCE

2

gambosan

nickel chrome!

diplômes obtenus dans de vraies universités, de surcroît renommées (france, suisse, suède, luxembourg) et avec les plus hautes mentions.

Samedi 25 Mai 2013 17:46:13
GAMBOSAN

3

@mixture,

ca c'est bon. je croyais qu'il était frélaté. il faut maintenant aidé les camerounais avec.

Samedi 25 Mai 2013 17:54:38
SOLDAT CONNU

4

cette cne est parfois une commission á tête chercheuse.ils sont là parfois pour chercher les poux sur les têtes qui ne leur plaisent pas.ils l'ont tenté avec guy parfait songue,il les a nioxés aller et retour,ils l'ont laissé tranquille.

Samedi 25 Mai 2013 18:02:23
BORN RICH

5

donc le vrai nom de mixture c'est pierre zambo belinga

Samedi 25 Mai 2013 18:04:34
SAMORY

6

les vrais diplômes ont-ils encore une valeur dans un pays où la méritocratie n'est pas la règle?
c'est plutôt les fainéants qu'il faut traquer.

Samedi 25 Mai 2013 22:26:56
BOGOSSE(Douala) CAMEROON

7

kesk'on fait de tous ces fraudeurs?
a t-on déjà essayer de remonter à la source d'approvisionnement ?

Dimanche 26 Mai 2013 00:47:58
MAKITA

8

@saldatconnu
les cas de guy parfait songue est amusant son ecole n existe plus ahahah...mais je crois qu il n est pas du tout clair ce songue

Dimanche 26 Mai 2013 20:36:18
Pas encore enregistré ?
Enregistrez-vous

Chers intervenants,
Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.
Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Tous les champs précédés par * sont obligatoires. 1000 caractères maximum

* Email
* Mot de passe
* Commentaire