CAMEROUN::CULTURE

Cameroun : Une centrafricaine chante en Ewondo :: CAMEROON

Cameroun : Une centrafricaine chante en EwondoIdylle Mamba rend ainsi un hommage mérité à l’une des langues nationales les plus parlées dans les régions du Centre, du Sud et de l’Est Cameroun.

Elle articule si bien, chante vrai, avec des mots qu’il faut à leurs places. Sans écorcher une seule phrase, Idylle Mamba la centrafricaine se découvre excellente chanteuse en langue ewondo. Ce dialecte du centre -sud -Est de son pays d’accueil lui plait à merveille, au point de se donner le temps d’apprendre à parler, à écrire et à chanter. Un vrai coup de coeur de la diva au Cameroun, où elle fait sa vie depuis plusieurs années avec son conjoint d’origine française. La sortie officielle de son premier album est prévue le 19 mars 2013 à Douala.

Trois années après le maxi single de 2010 intitulé « Sango et Vous », elle revient avec «Bêkou» en sango, sous-entendu «espoir» en français. La galette musicale offre treize titres très riches. Musicalement, Idylle partage de l’or aux peuples du monde. Elle est considérée comme une combattante engagée, grâce à sa participation active au projet Focus Masséka, qui valorise la jeune fille centrafricaine. C’est véritablement ainsi que tout a commencé pour la centrafricaine, de temps à autre sollicitée dans les grandes scènes d’Afrique centrale. Son public est aux anges chaque fois qu’elle preste.

L’artiste le fait avec amour et un style remarquable en français, en sango ou encore en Ewondo. Pour ses fans, elle fait le mélange d’un peu de tout : acoustique, salsa, bikutsi, bolobo, afrobeat…ce qui fait d’elle une artiste musicienne privilégiée. «Karne Ma» issu de son album est l’unique chanson en Ewondo. Un vrai délice qui parle des pratiques mystiques des peuples du centre – sud - Est Cameroun. La chanteuse y dénonce les maux de cette région du pays. L’agenda d’officialisation de l’album est fort chargé. Il annonce une conférence de presse au cours de laquelle « Bêkou » sera solennellement présenté au public à Douala. Deux concerts live dans les villes de Yaoundé et de Douala sont également en vue. Le peuple centrafricain n’est pas oublié, car l’artiste se souvient d’où elle vient. Elle compte aussi se rendre en Rca pour présenter son premier né.

Trajectoire

Lydie Mamba de son vrai nom, elle environne la trentaine d’âge. La jeune femme est « vouée à la réussite à cause de son bien être », témoignent régulièrement certains de ses collaborateurs. Les portes du show business lui sont grandes ouvertes. De mémoire, c’est depuis la sortie de son premier maxi single qu’elle cartonne sur le plan africain et international. Après la mise sur le marché discographique de celui-ci, Idylle Mamba est sollicitée aux évènements comme Fespam (Festival panafricain de musique) organisé au Congo Brazza, Ya-fê au Cameroun… Idylle laisse ses empreintes un peu partout dans le monde, notamment à Toulouse en France, aux États-Unis d’Amérique, à Bangui en République Centrafricaine, au Gabon et dans bien d’autres grandes nations du monde.

«Je cherche à établir une symbiose entre les sonorités musicales africaines et celles d’ailleurs, dans une logique de partage et d’écoute. Ma musique se veut un langage universel et donc, une ouverture sur les cultures actuelles et futures. Ma musique est une fenêtre ouverte sur tous les mondes», indique l’artiste à la fin de sa biographie. Il est bon de noter que son premier album a été finalisé au studio Duke’ziki basé à Bonanjo à Douala. L’un des titres, l’ultime d’ailleurs de l’album, a été parachevé au studio New Time Songs à Paris en France. Il a bénéficié de l’expertise du géant Lokua Kanza.

© www.integrationafrica.org : Didier Ndengue
PDF
4
NGWAFANG CAMEROON

1

@ didier ndengue

combien de camerounais chantent en anglais et en français? combien de camerounais chantent en lingala? pourquoi chanter en ewondo est phénoménal?

Lundi 04 Mars 2013 07:46:10
GAMBOSAN GERMANY

2

@ngwafang,

toi tu es là bas au cameroun, les filles arretent même le coeur et les mamelles, et toi tu déranges seulement ici avec les communications.

Lundi 04 Mars 2013 09:49:47
NGWAFANG CAMEROON

3

@gambosan

c'est comment no mbrada? vous voulez m’amener au quartier mini-ferme par la force? que dois-je faire avec les filles? quel est le problème mon frère? na how no mbrada?

s'il vous plaît frère, essayez de travailler. vous-savez que je n'ai pas besoin du travail au cameroun avant de manger. la vie est facile/belle ici. ha ha ha.

Lundi 04 Mars 2013 10:10:14
GAMBOSAN GERMANY

4

@ngwafang,

mon frère je vais trouver le travail ou? même si on me donne, je n'ai pas fait beaucoup l'école. manier même la machette, je ne connais pas. c'est pour ca que je suis ici.
je suis content pour toi que tu peux même vivre sans le travail. le soir moi je dois aller laver le wc pour trouver le morceau de poulet qu'il y a au pays là à gogo. même mini ferme je ne peux pas. on va faire comment?

Lundi 04 Mars 2013 10:25:18
Pas encore enregistré ?
Enregistrez-vous

Chers intervenants,
Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.
Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Tous les champs précédés par * sont obligatoires. 1000 caractères maximum

* Email
* Mot de passe
* Commentaire