CAMEROUN::ACTUALITES

Cameroun: Sa Majesté NjiMonluh Seidou “C’est moi qui suis victime des Bororos!” :: CAMEROON

NjiMonluh Seidou:Camer.beSa Majesté NjiMonluh Seidou s’étonne de passer de victime à bourreau des Bororo dans le groupement de Bangangté!(...)Depuis l’an dernier, des gens avides de sensation manipulent une poignée de Bororos pour qu’ils écrivent que je leur ai pris de force 65 boeufs et que j’ai tué même des Bororos. Ne me reconnaissant pas dans ces accusations, je suis resté tranquille. Le Préfet du Ndé sortant et le Maire voulaient que je réagisse. Je leur ai demandé de laisser tomber. Ils ont convoqué les Bororos qui ont démenti les accusations
dans les médias dont la CRTV.

Le Petit Piment : Est-ce que vous pouvez nous parler du conflit vous opposant aux Bororos ?

Sa Majesté Njimonluh Seidou Pokam: Avec plaisir ! L’histoire des Bororo qu’on a même publiée sur Internet me surprend parce que c’est moi qui suis leur victime. Lorsque je venais d’être intronisé en 1987, j’étais encore à Lakam quand les Bororos sont venus me conseiller de faire l’élevage bovin. J’avais accepté et recruté un Bororo surnommé Daniel que je payais régulièrement pour s’occuper de mon troupeau. Sept ans après, il s’est enfui avec plus de soixante-dix têtes de bétail. J’ai décidé d’abandonner l’élevage bovin. Les Bororos sont revenus me dire qu’un chef comme moi ne doit pas rester sans un troupeau de boeufs et j’ai accepté de reprendre l’élevage et les Bororos m’ont confié un des leurs, un certain Ali surnommé
le Galant. Dix ans après, il s’enfuit à Bali, dans le Nord- Ouest, avec près de deux cents têtes de bétail. Informé, j’y ai
dépêché des gendarmes qui l’ont ramené ici à la brigade où il est passé aux aveux. J’ai vu qu’en suivant la procédure
judiciaire, il allait écoper de lourdes peines de prison sans que cela me ramener mon bétail. J’ai posé comme condition
de sa relaxe qu’il quitte Bangangté, ce qu’il avait fait. Quand les gendarmes sont descendus à Bantoum, ils ont trouvé des vaches portant ma marque parce que je fais une fente sur les oreilles de toutes mes bêtes. La communauté Bororo est venue me remercier pour n’avoir pas fait emprisonner un des leurs et m’ont promis des boeufs en compensation. Jusqu’à ce jour, je n’ai encore rien reçu.
Depuis l’an dernier, des gens avides de sensation manipulent une poignée de Bororos pour qu’ils écrivent que je leur ai pris de force 65 boeufs et que j’ai tué même des Bororos.
Ne me reconnaissant pas dans ces accusations, je suis resté tranquille. Le Préfet du Ndé sortant et le Maire voulaient que je réagisse. Je leur ai demandé de laisser tomber. Ils ont convoqué les Bororos qui ont démenti les accusations
dans les médias dont la CRTV.
Les manipulateurs les ont accusés de vouloir me protéger. Voila la vérité. Les gens racontent des choses qui n’ont jamais existé. Il y a un mois, j’ai reçu une délégation de plus de 80 membres de l’Association des Bororos du Cameroun est venue pour enquêter sur la situation. Elle m’a plutôt remercié pour l’accueil que je fais aux leurs. Parmi eux, il y avait un certain Abacha, frère de Ali qui m’avait aussi roulé. Le Ministre délégué auprès du Ministre de l’Administration territoriale chargé de la décentralisation qui est aujourd’hui  ambassadeur en Afrique du Sud m’avait offert une vache de race pesant plus d’une tonne. Abacha m’avait demandé de ne pas l’abattre, mais de la lui confier pour la reproduction. Il a vendu ma vache :
voilà une autre preuve que je suis la victime de Bororos.

LPP : A combien é v a l ue z - v o u s votre cheptel actuellement?

SM NSP : A une centaine de bêtes gardées par le chef Bororo nommé Ardo. Le fait que le chef des Bororos garde mon troupeau est la preuve que je n’ai pas de problème avec les Bororos.Voila pourquoi je me dis que même si tous les Camerounais parlent mal de moi pour quelque chose que je ne connais pas, je vais dormir tranquille parce que ma conscience ne me reproche rien.

© Le Petit Piment N° 159 : Propos recueillis par ETKA
PDF
8
PEPONC BURUNDI

1

l'integration nationale mérite débat. le triangle national appartient au vert-rouge-jaune sous lequel se reconnais chaque camerounais. cette histoire dégage l'ignorance (négociation de contrat, droits de chaque camerounais ...) qui tue. le pays mérite mieux.

Lundi 17 Décembre 2012 21:41:04
MIXTURE(PARIS) FRANCE

2

“c’est moi qui suis victime des bororos!”

on connait la chanson, vous êtes toujours les victimes depuis la nuit des temps!

Lundi 17 Décembre 2012 16:56:38
BOB GOMY CAMEROON

3

@essengue

laisse nous ça!!!!!!!

n'as t-on pas vu les photos des maisons des bororos ici à camer.be où il était écrit;"bororos,allez chez vous?"

les bororos qui sont passés à la tv démentir sont des bororos corrompus.saches que mr njimonluh seidou est un auxiliaire de l’administration.quoi qu'il fasse,il sera toujours protégé par les pouvoirs publics.

j'ai dis plus haut qu'une amie bangangté à confirmé ce que sieur mowha dénonce tous les jours.

c'est toi qui croit aux mensonges de mr njimonluh seidou.

Lundi 17 Décembre 2012 16:02:44
ESSENGUE

4

@ woumegny

vas te faire foutre!
une affaire qui a fait coulé d'encre et salive dans les tribunaux et même jusqu'a yaoundé.
tu parles de laisser pourrir qu'elle situation?
et le sieur mowha a été condamné avec sursis.
n'as-tu pas vu les bororos apporter des dementis à la télé?
est-ce qu'un vrai conflit ethnique se cache?
les "on dit" sont-ils des conflits?
ils faut souvent bien comprendre avant de vous prononcer... hein!

Lundi 17 Décembre 2012 14:09:13
BOB GOMY CAMEROON

5

mr njimonluh seidou ment!

j'ai une amie bangangté qui a confirmé ces accusations des bororos et du sieur mowha en l'encontre du chef.

Lundi 17 Décembre 2012 12:32:05
ESSENGUE(Douala) CAMEROON

6

voilà un témoignage édifiant!
que mowha vienne sortir le démenti
ce garçon voyou est très dangereux pour la paix dans le nde et même au cameroun.
après les bororos corrompus, il veut maintenant protéger les malfrats.
je suis sûr que ce bandit de mowha finira mal

@ le batisseur

j’attends ta réaction bro

Lundi 17 Décembre 2012 11:09:28
GAMBOSAN GERMANY

7

@sa majesté njimonluh seidou, quand on veut confié ses biens `quelqu'un au pays, il faut être sûr de pouvoir l'avoir à l'oeil à tout instant. sinon on ne le fait pas. c'est une notion simple.

Lundi 17 Décembre 2012 10:46:55
HARMATHAN(Dubai) UNITED ARAB EMIRATES

8

le sport prefere des bororo ...dans le mougo un vieux planteur etais aller checher les bororo pour venir garde la recolte de cafe a la plantation ..le gars a organise ses frere ils sont venu dans la nuit avec les camion porte tous le cafe et partir avec et le matin le papa est arrive et trouve une lettre dans son cap ..(nous les bororo nous sommes plus sage que vous )

Lundi 17 Décembre 2012 09:57:25
Pas encore enregistré ?
Enregistrez-vous

Chers intervenants,
Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.
Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Tous les champs précédés par * sont obligatoires. 1000 caractères maximum

* Email
* Mot de passe
* Commentaire