Cameroun::Cameroon Cameroun::Cameroon

CAMEROUN::ACTUALITES

Cameroun/Remaniement ministériel: Les vraies raisons qui bloquent le nouveau gouvernement :: CAMEROON

Cameroun/Remaniement ministériel: Les vraies raisons qui bloquent le nouveau gouvernementUn an après la mise en place du gouvernement des Grandes Réalisations la population retient son souffle dans la longue attente d'un nouveau gouvernement. Qu'est ce qui bloque la publication du nouveau gouvernement?  Parti du Cameroun au lendemain du conseil ministériel présidé par le président de la République, pour des raisons de santé selon une source anonyme, le chef du gouvernement n'est pas encore de retour.

Et pourtant selon un hasard de calendrier c'est à la même période qu'a eu lieu le dernier remaniement ministériel qui est intervenu, le 09 décembre 2011 quelques jours après la clôture la 3e et dernière session parlementaire consacrée au vote du budget de l'Etat pour l'exercice 2012. Nous en sommes dans le même contexte l'Assemblée nationale boucle à peine sa session et tous les signaux semblent annoncer l'éminence d’un remaniement qui apportera des hommes nouveaux et le départ de certains caciques de l'appareil gouvernemental.

La grande interrogation est de savoir si Yang est vraiment malade? Même si les uns et les autres s'accordent à reconnaître que le chef du gouvernement a une santé quelque peu fragile, du aux responsabilités et à son âge. Le chef du gouvernement est parti du Cameroun en tenant sur ses deux jambes. Ceux qui étaient à l'aéroport affirment, qu'il avait bonne miné et rien ne laissait présager que Yang Philémon serait malade.

Bien plus selon les indiscrétions son retour est programmé au 30 décembre 2012. Si cette information puisée à bonne source est fondée, comment le Pm qui serait malade peut-il savoir avec exactitude la date de son retour au pays alors que les médecins n'avaient pas encore établi le diagnostic sur sa maladie? Une situation qui ouvre la porte grande à des supputations de toutes sortes. Les interrogations fusent de partout pour essayer de comprendre si ce sont les réprimandes du président de la République lors du conseil ministériel au regard des échecs que connaissent l'exécution des feuilles de route qui l'auront mis en état de choc ou, ça serait plutôt le pouvoir du «Nnom Ngui»?

Enfin cette situation serait-elle due à l'affaire Camair-Co où des choses pas catholiques sont reprochées au Pm qui est le président du conseil d'administration? Si tout ce questionnement n'est que simple spéculation, il est tout de même vrai que lorsque votre journal publiait dans sa parution du 22 Août 2012 que le premier ministre aurait remis sa démission au président de la République, les réactions qui ont suivi cette annonce notamment le démenti formel apporté par le directeur de cabinet dans les colonnes du quotidien national Cameroun tribune sur une page toute entière, où il prenait l'opinion publique nationale et internationale à témoin pour réaffirmer la fidélité du PM au Président de la république.

Cette sortie musclée a donné matière à réflexion aux observateurs qui se sont résolus à reconnaître, qu'il n'y a pas de fumée sans feu. La publication du journal l’Épervier loin d'être une parole d'évangile n'avait pas besoin qu'une telle agitation lui soit accordée, s'il n'y avait pas une part de vérité dans cette information publiée au conditionnel. Il est une vérité bien connu de tous c'est que le Cameroun doit dans les prochains jours, avoir un nouveau gouvernement. Y aura-t-il un nouveau Premier ministre? Difficile de le savoir.

Mais toujours est-il que ce nouveau gouvernement connaîtra un grand bouleversement. Un véritable tsunami qui peut bien provoquer soit des maladies réelles chez certaines personnes ou encore aboutir à des maladies simulées pour retarder autant que faire ce peu l'échéance. S'achemine t-on vers un remaniement en l'absence du Premier ministre qui est quand même le chef du gouvernement ? Ou alors attendra t-on son retour avant de voir arriver ce nouveau gouvernement? Si jamais Paul Biya veut le maintenir à la tête du gouvernement malgré les signes de fatigue que présente ce dernier, qui va donc procéder à l'installation des nouveaux ministres?

Ce qui nous amène à conclure que puisque le retour du PM est prévu au 30 décembre 2012 qui est un dimanche jour non ouvrable, impossible d'avoir un nouveau gouvernement. Le 31 décembre qui est un jour ouvrable reste de toute évidence le jour probable pour la publication du décret apportant un nouveau gouvernement.

Cette absence a fait sortir des bois des loups qui entendent saisir cette occasion pour se positionner, notamment les Pm autoproclamés. Ça bataille fort entre les fils et filles du Sud-ouest et du Nord-ouest. C'est ainsi que Victor Mengot chargé de missions à la Prc se serait proclamé nouveau PM dans sa localité. L'ancien Ministre de la Mezam John Begheni Ndeh homme de main de I’ancien PM Achidi Achu espère lui aussi. On n'attendrait plus que la publication du décret présidentiel. Le célébrisme Atanga Nji n'est pas en reste. Malgré les difficultés liées à son état de santé croit dure comme fer que son heure de gloire a sonné. On croise les doigts et on attend...

© L'Epervier : L.C.N
 
3
BASTONS(Pierre) FRANCE

1

"impossible d'avoir un nouveau gouvernement. le 31 décembre qui est un jour ouvrable reste de toute évidence le jour probable pour la publication du décret apportant un nouveau gouvernement."

vous n'êtes pas crédibles.

Vendredi 14 Décembre 2012 00:50:59
DEFENCE

2

quelle maladie le pm serait en fuite avec toute sa famille ;
le gouvernement du num ngui ne donne pas le lait .

Vendredi 14 Décembre 2012 03:37:48
ZANG DU CAMER

3

trop léger comme analyse.
vous prenez vos fantasmes pour des réalités.
en plus l'article est signé par un pseudonyme.
camer.be perd chaque jour sa crédibilité, à force d'annoncer avec trope, plusieurs "scoops" qui finissent par s'avérer faux.

Vendredi 14 Décembre 2012 09:14:57
Pas encore enregistré ?
Enregistrez-vous

Chers intervenants,
Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.
Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Tous les champs précédés par * sont obligatoires. 1000 caractères maximum

* Email
* Mot de passe
* Commentaire