Cameroun::Cameroon Cameroun::Cameroon

AFRIQUE::ACTUALITES

Afrique centrale: Les socio-démocrates forment leur front à Yaoundé :: AFRICA

Afrique centrale: Les socio-démocrates forment leur front à YaoundéIls étaient une dizaine de formations politiques de la sous-région à signer la Déclaration de Yaoundé. Pour former désormais un front commun face aux dictatures.Coordonnés par le Social democratic front (Sdf) du Cameroun, les responsables de dix formations politiques de la Ceac ont  convenu dans la Déclaration dite  de Yaoundé, à l’issue d’une réunion dans la capitale politique camerounaise le 28 novembre 2012, « de mettre en  place un cadre de concertation permanent dans le but de  conjuguer leurs efforts pour promouvoir les changements politiques dans (leurs) pays, afin d’installer durablement les valeurs de la sociale démocratie, le respect des droits humains et favoriser l’émergence d’une culture de la bonne gouvernance pour finalement ancrer la sous région dans le concert des nations démocratiques et prospères ». 


Prenaient part à cette réunion, Filomeno Viera Lopes du Bloco democratico d’Angola, William Munyembabazi du Conseil  national pour la défense et la démocratie du Burundi , Wenceslas  Mansogo de Convergencia  para  la democatie social de Guinée équatoriale, Martin Ziguelé du Mouvement  pour la libération du peuple centrafricain, Bonaventure Mbaya de la Convergence citoyenne du Congo Brazzaville, Kabukanyi Jean Marie Vianey de l’Union pour la démocratie et le progrès de la République démocratique du Congo, Djimet Clément du parti démocratique du peuple tchadien, Vicento Pinto de Andrade du parti des socio démocrates d’Angola, Joshua Osih du Social democratic front du Cameroun.
 
Ils motivent ce regroupement par, entre autres raisons,  l’absence d’environnement démocratique dans la sous-région Afrique centrale, l’impératif de mettre sur pied  avec urgence des processus électoraux pouvant permettre aux peuples d’Afrique centrale de choisir librement leurs dirigeants, les difficultés économiques et sociales criardes dans la sous-région qui découlent de la mal gouvernance des Etats, les difficultés économiques et sociales qui contrastent avec l’immense potentiel des richesses économiques et humaines disponibles, l’immense aide au développement que les partenaires au développement mettent à la disposition des Etats mais  qui ne profite point au petit peuple…Ils constatent que la sous-région Afrique centrale est l’une des plus riches du monde. Mais que malheureusement, ce sont ses richesses qui font d’elle la plus convoitée des grandes puissances  de tous bords qui n’ont aucun intérêt que des régimes démocratiques et patriotes s’y émergent, au risque de mettre en péril leurs immenses  intérêts.
 
L’autre objectif recherché par ce regroupement, selon un participant, est que des formations politiques d’idéologie rapprochée de cette aire géographique parlent désormais d’une même voix à l’internationale, mettent ensemble leurs forces stratégiques pour tenter de briser le signe indien. La suite, on verra.

© La Nouvelle Expression : David Nouwou
 
4
LARRYKING

1

tous des opposants. on dirait que la gauche n'est au pouvoir nul part en afrique.bizarre ca!

Vendredi 07 Décembre 2012 07:25:24
CAMERON(Bad Waldsee) GERMANY

2

@larryking, le truc c'est que "la gauche" ou la droite, le centre... ne signifient rien en afrique.
tout modèle politique en afrique qui doit servir les africains ne peut etre calqué sur ces trucs cette forme là. nos stés ont des structures differentes.

par contre moi ce qui me fait rire c lorsk les gens se retrouvent pour former des groupements pour l'instauration de la democratie alors chez eux mm ils n'ont encore rien fait.

de les partis cités là, il yen a combien qui font des elections libres en leur sein pour investir le representant du parti pour les echeances electorales? ils tjrs ds la logique du createur-dirigeant à vie et ils pensent qu'ils feront mieux s'ils etaient á la tête du pays???
je ne vois pas trop cmt ils pourraient etre crédibles.
mais bon...ce retrouver, boire whisky, et tchop les misougas, ca peut servir hein...ki sait!

Vendredi 07 Décembre 2012 08:16:58
GAMBOSAN GERMANY

3

eux aussi ils ont fait leurs "états généraux" même si ils ne savent pas de quoi ils parlent.

Vendredi 07 Décembre 2012 19:51:04
CAMERON(Balingen) GERMANY

4

@epervier, mais c k j dis là c n'est pas un faux procès. la realité est là et parle d'elle mm. les camerounais sont fatigués d voir tous ces vieux prendre en otage l pays, peu importe leu banière politik.
j n comprends cmt on peut avoir(eu) en son sein des jeunes coe joshua, kah walla, nintcheu et les autres avant eux...et k la tete du parti soit depuis 25 ans occupé par la mm personne.si au moins ils n'etaient pas ds la logik d président du parti= representant pr les elections, c serait autre choz. tous les pouvoirs st concentrés ds les mains des mm et puis vous pensez k ca va encourager les jeunes à s mettre autour d vs?
j pense k les lois du parti devrait etre telles k les hoes se succèdent. si l sdf avait des lois obligeant une presidence rotante avec max 2 mandat pr chacun, nous, jeunes de moins d 40 ans ki representons plus d 70% de la masse electorale, l sdf aurions dejà renversé popol par les urnes.

Samedi 08 Décembre 2012 10:29:36
Pas encore enregistré ?
Enregistrez-vous

Chers intervenants,
Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.
Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Tous les champs précédés par * sont obligatoires. 1000 caractères maximum

* Email
* Mot de passe
* Commentaire