Cameroun::Cameroon Cameroun::Cameroon

AFRIQUE::ACTUALITES

Afrique centrale: Les socio-démocrates forment leur front à Yaoundé :: AFRICA

Afrique centrale: Les socio-démocrates forment leur front à YaoundéIls étaient une dizaine de formations politiques de la sous-région à signer la Déclaration de Yaoundé. Pour former désormais un front commun face aux dictatures.Coordonnés par le Social democratic front (Sdf) du Cameroun, les responsables de dix formations politiques de la Ceac ont  convenu dans la Déclaration dite  de Yaoundé, à l’issue d’une réunion dans la capitale politique camerounaise le 28 novembre 2012, « de mettre en  place un cadre de concertation permanent dans le but de  conjuguer leurs efforts pour promouvoir les changements politiques dans (leurs) pays, afin d’installer durablement les valeurs de la sociale démocratie, le respect des droits humains et favoriser l’émergence d’une culture de la bonne gouvernance pour finalement ancrer la sous région dans le concert des nations démocratiques et prospères ». 


Prenaient part à cette réunion, Filomeno Viera Lopes du Bloco democratico d’Angola, William Munyembabazi du Conseil  national pour la défense et la démocratie du Burundi , Wenceslas  Mansogo de Convergencia  para  la democatie social de Guinée équatoriale, Martin Ziguelé du Mouvement  pour la libération du peuple centrafricain, Bonaventure Mbaya de la Convergence citoyenne du Congo Brazzaville, Kabukanyi Jean Marie Vianey de l’Union pour la démocratie et le progrès de la République démocratique du Congo, Djimet Clément du parti démocratique du peuple tchadien, Vicento Pinto de Andrade du parti des socio démocrates d’Angola, Joshua Osih du Social democratic front du Cameroun.
 
Ils motivent ce regroupement par, entre autres raisons,  l’absence d’environnement démocratique dans la sous-région Afrique centrale, l’impératif de mettre sur pied  avec urgence des processus électoraux pouvant permettre aux peuples d’Afrique centrale de choisir librement leurs dirigeants, les difficultés économiques et sociales criardes dans la sous-région qui découlent de la mal gouvernance des Etats, les difficultés économiques et sociales qui contrastent avec l’immense potentiel des richesses économiques et humaines disponibles, l’immense aide au développement que les partenaires au développement mettent à la disposition des Etats mais  qui ne profite point au petit peuple…Ils constatent que la sous-région Afrique centrale est l’une des plus riches du monde. Mais que malheureusement, ce sont ses richesses qui font d’elle la plus convoitée des grandes puissances  de tous bords qui n’ont aucun intérêt que des régimes démocratiques et patriotes s’y émergent, au risque de mettre en péril leurs immenses  intérêts.
 
L’autre objectif recherché par ce regroupement, selon un participant, est que des formations politiques d’idéologie rapprochée de cette aire géographique parlent désormais d’une même voix à l’internationale, mettent ensemble leurs forces stratégiques pour tenter de briser le signe indien. La suite, on verra.

© La Nouvelle Expression : David Nouwou
 
22
LARRYKING

1

tous des opposants. on dirait que la gauche n'est au pouvoir nul part en afrique.bizarre ca!

Vendredi 07 Décembre 2012 07:25:24
CAMERON(Bad Waldsee) GERMANY

2

@larryking, le truc c'est que "la gauche" ou la droite, le centre... ne signifient rien en afrique.
tout modèle politique en afrique qui doit servir les africains ne peut etre calqué sur ces trucs cette forme là. nos stés ont des structures differentes.

par contre moi ce qui me fait rire c lorsk les gens se retrouvent pour former des groupements pour l'instauration de la democratie alors chez eux mm ils n'ont encore rien fait.

de les partis cités là, il yen a combien qui font des elections libres en leur sein pour investir le representant du parti pour les echeances electorales? ils tjrs ds la logique du createur-dirigeant à vie et ils pensent qu'ils feront mieux s'ils etaient á la tête du pays???
je ne vois pas trop cmt ils pourraient etre crédibles.
mais bon...ce retrouver, boire whisky, et tchop les misougas, ca peut servir hein...ki sait!

Vendredi 07 Décembre 2012 08:16:58
EPERVIER(Ottawa) CANADA

3

cameron,

l'histoire selon laquelle les partis d'opposition dirigés par leurs fondateurs depuis plusieurs décennies n'augure pas bien de leur pratique démocratique si élus est un mauvais procès.

les oppositions en afrique, on l'a vu, sont souvent fragilisées par le pouvoir en place qui y glisse des taupes pour tenter d'en prendre le contrôle.

on a vu un ancien président du manidem se retourner pour soutenir paul biya il n'y a pas longtemps

le seul fait que le sdf par exemple continue d'exister au cameroun est une grande victoire de la résistance camerounaise, si on tient compte le l'hostilité du pouvoir néocolonial en place.

il ne faut pas l'oublier

le sdf aurait pu subir le même sort que l'upc par exemple.

avant donc de reprocher quoi que ce soit aux partis qui ont gardé les mêmes dirigeants depuis leur fondation il faut prendre en compte l'environnement dans lequel ces partis existent

Vendredi 07 Décembre 2012 16:31:15
EPERVIER(Ottawa) CANADA

4

cameron,

de plus, les changements politiques dont nous avons besoin ont plusieurs éléments pour être réalisés:

- il faut bien sûr une alternance politique par les urnes

- il faut, suite à l'alternance politique par les urnes, un changement d'hommes au pouvoir

- il faut ensuite des changements dans les lois et règlements de la république

- il faut un changement de discours dans les médias d'État pour reconstruire une culture nationale positive tournée vers la construction d'un état prospère et la promotion de l'unité nationale

- il faut changer le personnel judiciaire pour donner un nouvel élan à la justice et rebatir la crédibilité de la justice au cameroun

etc.

mais au départ de tout cela, et je vous laisse continuer la liste des choses à changer,

au delà de cette liste, il y a le premier pas:

l'alternance politique

tant que ce premier pas n'est pas franchi, rien de ce qui suit ne pourra être réalisé.

Vendredi 07 Décembre 2012 16:41:26
EPERVIER(Ottawa) CANADA

5

cameron,

notre souci ne devrait donc pas être d'accumuler des obstacles en face des partis d'opposition qui déjà doivent réussir à survivre face à la machine répressive en place

notre premier souci, sin nous voulons que nos pays avancent vraiment vers la démocratie, devrait être de favoriser l'alternance politique

l'alternance politique permettra de diversifier le paysage des gouvernants et partant, la capacité de l'offre d'opposition jugée crédible

vous constaterez que plus le parti néocolon perdure au pouvoir, plus vous avez l'impression comme disent certains ''qu'il n'y a personne en face''

si vous voulez le changement, encouragez le changement

si par contre vous êtes membre de la coterie néocoloniale, vous êtes dans votre rôle de dénigrer les partis d'opposition et de faire croire qu'ils ne sont pas des gouvernants crédibles.

mon avis est que nous devons favoriser le changement en encourageant l'alternance au pou

Vendredi 07 Décembre 2012 16:48:09
EPERVIER(Ottawa) CANADA

6


nous devons favoriser le changement en encourageant l'alternance au pouvoir.

la meilleure façon d'encourager l'alternance au pouvoir est de soutenir le meilleur parti d'opposition du moment

meilleur en termes de positionnement, d'élus

il faut que ce parti nous aide à le soutenir en se rapprochant des militants actifs sur le terrain
je pense à mboua massock, à joie la conscience et quelques autres

il faut que ce parti engage activement des rencontres avec les autres formations politiques sur le terrain

car la dispersion et la multiplicité des offres causent un très grand dommage à l'engouement populaire

il y a 2 ans, kah walla s'est lancée dans le jeu politique attirant vers elle plusieurs personnes

me momo a fait pareil

ils se sont fait un nom, mais l'opposition n'a rien gagné de leur engagement

kamto aujourd'hui se lance
les mêmes causes produisant les mêmes effets.. on sait quel résultat est attendu

Vendredi 07 Décembre 2012 16:56:02
EPERVIER(Ottawa) CANADA

7

le coté positif que le pr kamto apporte est l'organisation de son parti qui semble, selon ses déclarations, vouloir fonctionner comme un parti politique classique: militant, ouvrier sur le terrain, un peu comme le purs.

quelque soient les efforts déployés par le mrc, je souhaite qu'ils prennent en compte le climat morose, défait, comateux de l'électorat camerounais qui a besoin d'un électrochoc pour se mettre de nouveau en marche de bataille électorale

le temps presse

6 mois, ce n'est pas 6 ans.

quand est-ce que la population va se lever pour aller s'inscrire sur les listes électorales?

l'opposition s'assure-t-elle de galvaniser les foules pour qu'elles aillent s'inscrire?

quand est-ce que les partis politique vont former un front commun pour se donner des chances de réveiller l'électorat?

certains disent que l'urgence est au combat pour de bonnes lois électorales

comment mener ce combat en rangs dispersés?

Vendredi 07 Décembre 2012 17:03:57
EPERVIER(Ottawa) CANADA

8


nous savons tous que le pouvoir en place ne veut pas voter des lois électorales équitables.

Étant donné que ce parti au pouvoir s'est donné une majorité confortable, par la tricherie il est vrai, à l'assemblée nationale

que faut-il faire pour mener ce combat pour des lois électorales équitables, raisonnables, justes, démocratiques?

- d'abord mobiliser les populations et les engager dans le processus électoral

-ensuite mobiliser ces populations pour suivre le processus et les élections sur toute l'étendue du territoire

cela permettra de collecter l'information avant, pendant et après les élections pour justifier les réclamations et protestations qui suivront les tricheries du rdpc.

nous ne pouvons combattre qu'en participant et mobilisant les populations

le boycott est contre productif

la mobilisation des masses demande en premier lieu la mobilisation des partis d'opposition et leurs dirigeants

Vendredi 07 Décembre 2012 17:10:59
EPERVIER(Ottawa) CANADA

9

des partis d'opposition en rangs dispersés et des chefs de partis qui se chamaillent vont mener à une population découragée et des électeurs qui vaquent à leurs occupations, laissant le champ libre au rdpc qui comme d'habitude fabriquera les résultats qu'il voudra et donnera à chacun le score qu'il souhaitera

le combat pour des lois électorales justes passe aussi par une opposition unie autour d'un même objectif

certains refusent cette idée disant que si les lois étaient justes on n'aurait pas à s'unir

cela est vrai, mais si les lois étaient justes et la liberté une réalité au cameroun, 6 camerounais n'auraient pas perdu leurs vies à bamenda pour que naisse le sdf.

des chefs de partis égocentriques et sans vision stratégique qui refusent de se mettre ensembles pour sauver la démocratie ne pourrons jamais avoir le pouvoir moral ou le droit d'appeler le peuple à prendre les armes si on en arrivait là.

Vendredi 07 Décembre 2012 17:29:57
GAMBOSAN GERMANY

10

eux aussi ils ont fait leurs "états généraux" même si ils ne savent pas de quoi ils parlent.

Vendredi 07 Décembre 2012 19:51:04
CAMERON(Balingen) GERMANY

11

@epervier, mais c k j dis là c n'est pas un faux procès. la realité est là et parle d'elle mm. les camerounais sont fatigués d voir tous ces vieux prendre en otage l pays, peu importe leu banière politik.
j n comprends cmt on peut avoir(eu) en son sein des jeunes coe joshua, kah walla, nintcheu et les autres avant eux...et k la tete du parti soit depuis 25 ans occupé par la mm personne.si au moins ils n'etaient pas ds la logik d président du parti= representant pr les elections, c serait autre choz. tous les pouvoirs st concentrés ds les mains des mm et puis vous pensez k ca va encourager les jeunes à s mettre autour d vs?
j pense k les lois du parti devrait etre telles k les hoes se succèdent. si l sdf avait des lois obligeant une presidence rotante avec max 2 mandat pr chacun, nous, jeunes de moins d 40 ans ki representons plus d 70% de la masse electorale, l sdf aurions dejà renversé popol par les urnes.

Samedi 08 Décembre 2012 10:29:36
EPERVIER(Ottawa) CANADA

12

@cameron

je comprends les procès que vous faites
en disant qu'il est faux, j'ai peut-être porté un jugement hâtif; le peu d'éléments que j'ai suggérés pour qualifier le procès de faux étaient peut-être insuffisants
j'ai parlé de 2 choses:
-besoin de protéger les partis d'opposition contre les infiltrations pernicieuses opérées par le parti au pouvoir
-victoire modeste du sdf par le seul fait d'avoir réussi à survivre dans le temps sans se réduire à une poignée de personnes

votre présente réponse me permettra d'aller plus en détail dans la justification du qualificatif en parlant des 2 éléments que vous apportez: jeunesse, candidat(s) du parti.

information préliminaire:
1. je ne suis pas membre du sdf

2. je tente d'aider les leaders autoproclamés des partis d'opposition à respecter le peuple camerounais et à donner un sens à la mission qui est leur, à savoir: libérer le cameroun de l'oppression et du pillage

Samedi 08 Décembre 2012 13:50:31
EPERVIER(Ottawa) CANADA

13

@cameroun

de la jeunesse- 1

vous opposez les camerounais en les divisant en deux nouvelles ethnies:
- les plus de 40 ans
- les moins de 40 ans

les moins de 40 ans vous les appelez jeunes

les plus de 40 ans, vous les appelez vieux.

vous considérez que les jeunes doivent 'prendre le pouvoir' pour 'se libérer des vieux'

dans un premier temps je vais adopter votre mode de pensée: pensée divisionniste, ségrégationniste, basée sur l'idée de partage du gâteau, postes à conquérir, l'équilibre selon le facteur de division qu'on choisira, thèmes chaotiques qui éloignent des objectifs

je vous prie donc d'accepter que je vous dise que votre approche idéologique est pauvre
elle est pauvre et taillée à la mesure de la sous formation doublée d'une sous-éducation que le rdpc néocolonial a installées au forceps en cultivant dans notre pays des concepts et des modes de fonctionnement régressifs au niveau de l'esprit et de la pensée

Samedi 08 Décembre 2012 14:22:06
EPERVIER(Ottawa) CANADA

14

@cameron

de la jeunesse- 2

dans un second temps, je vais être plus constructif en restant cependant dans votre logique de division

- êtes-vous certain q'un 'jeune' de 21 ans se sent aussi jeune qu'une 'jeune' de 39 ans?
je suggère qu'on divise encore
les moins de 29 ans
les moins de 39 ans
les plus de 40 ans

j'ai fait l'exercice ci-dessus pour vous dire que l'idéologie basée sur la ségrégation est un mauvais cheval de bataille

sur quoi vous baserez-vous et avec quel autorité pour confiner un individu dans une des classes d'âge que vous aurez créée quelle qu'elle soit?

- vous affirmez, si je vous accorde que vous réussirez à réunir tous les jeunes autour de vous (il me semble que le purs dit réunir les jeunes...) ou au sein du sdf, que vous battrez le rdpc par la voie des urnes.

Samedi 08 Décembre 2012 14:34:42
EPERVIER(Ottawa) CANADA

15

@cameron

de la jeunesse-3

questions:

- comment auriez-vous procédé alors que le fichier électoral comptait moins de 4 millions d'inscrits avec de multiples doublons, ce qui équivalait de fait à moins de 3 millions d'inscrits réels, pour voter sans en avoir le droit?

- cette jeunesse dont vous parlez, quelle est sa contribution aujourd'hui à leur propre libération?

-tous les 'jeunes' sont-ils inscrits sur les listes électorales dont le fichier est en refonte en ce moment?

- cette jeunesse qui prendrait le pouvoir des mains des vieux attend-t-elle que les 'vieux' les sortent de leur sommeil pour qu'ils aillent s'inscrire sur les listes électorales?

- si cette jeunesse prend le pouvoir, attendra-t-elle que les vieux leur disent quoi faire pour réaliser les grands chantiers auxquels la nation entière sera confrontée?

- ou bien elle se contentera de faire le plus facile, voler et piller le trésor public?

Samedi 08 Décembre 2012 14:44:07
EPERVIER(Ottawa) CANADA

16

@cameron

candidat(s) du parti sdf

vous suggérez que le sdf devrait présenter des 'jeunes' comme candidats de leur parti politique

les individus que vous avez cités ont-ils moins de 40 ans?

hormis de petit détail de votre raisonnement,

comment accède-t-on à un poste de responsabilité au sein du sdf?

avez-vous vérifié?

pourquoi est-ce vos jeunes et vous ne vous inscrivez pas dans le parti pour élire massivement un jeune comme président du parti et candidat à l'élection locale ou présidentielle?

vous préférez vous tenir à distance et commander qu'un jeune soit téléporté de votre imaginaire au poste de président?

je vais vous poser une question à laquelle je n'ai pas beaucoup résisté:
avez-vous une quelconque contribution à la lutte pour la libération du cameroun?
comme par exemple financer un parti politique, être membre d'un parti politique, participer à des activités militantes comme citoyen...

Samedi 08 Décembre 2012 14:54:56
EPERVIER(Ottawa) CANADA

17

@cameron

de la participation des 'jeunes' au sein des partis politiques

les 'jeunes' que vous avez cités qui sont des forces montantes au sein du sdf auraient pu renforcer la présence et l'aura de leur parti en se faisant tous élire députés par exemple

au lieu qu'un kah walla aille créer un parti politique inutile elle aurait pu renforcer l'aura du sdf en faisant des sorties sur le territoire national en dehors pour revigorer la lutte pour notre libération

les forces du chaos ont pris le dessus et quelques-uns ont quitté le bateau

je ne prétends pas qu'il n'y a aucun tord du coté de ceux qui gèrent le sdf au quotidien

il est certain que si au fil des ans autant de personnes quittent un navire, le capitaine du navire doit se poser des questions sur sa façon de conduire son équipage

il ne faut pas non plus occulter l'oeuvre de destruction initiée par le rdpc, ou la fièvre enivrante qui déstabilise les nouveaux politiciens

Samedi 08 Décembre 2012 15:06:16
EPERVIER(Ottawa) CANADA

18

synthèse

le parti au pouvoir, d'essence néocoloniale, combat farouchement toute opposition à domination politique..
il fait recourt au crime: assassinats, destruction de biens matériels, violation de la loi, abus de pouvoirs, détournement de la force publique à des fins privées, arrestations arbitraires, simulacres d'élections etc..

face à cela, les partis d'opposition ont des contraintes:
pour combattre de façon efficace, car il s'agit bien d'un combat, il doivent s'unir
ils n'en ont pas encore trouvé les forces intellectuelles, morales et psychologiques, mais nous devons les aider à y arriver.

le combat a pour but de libérer le cameroun d'un système, pas de créer des confrontations entre camerounais selon des lignes de séparations autres qu'idéologiques

la ligne idéologique ici est celle de choisir entre la continuation du système nécolonial,
ou de se libérer de ce système pour enfin être une nation libre

Samedi 08 Décembre 2012 15:23:40
EPERVIER(Ottawa) CANADA

19

dans cette confrontation idéologique qui oppose la liberté à l'oppression coloniale,

toutes les énergies sont nécessaires

toutes les classes d'âges sont appelées à fournir leur contribution

tous les partis politiques sont appelés à s'unir dans une plate forme de libération du cameroun avec l'aide des pays amis et des citoyens du monde épris de justice et de liberté

ne combattons pas pour fragiliser les outils dont nous disposons

le sdf est un de ces outils, car premier et plus important parti politique d'opposition de l'heure

il est possible que sur le plan idéologique le sdf ne soit pas à la hauteur des attentes de libération que les combattants espèrent

néanmoins, un changement politique est un pas vers la libération

le combat se situe dans la durée

chaque victoire d'étape est un pas vers la victoire finale

nous avons gagné une grande victoire en 1992 en élisant un parlement majoritairement de l'opposition

Samedi 08 Décembre 2012 15:30:38
EPERVIER(Ottawa) CANADA

20


renouvelons l'expérience de 1992 en prenant l'assemblée nationale et les municipalités en 2013

libérons l'assemblée nationale et les villes du cameroun en 2013 par un vote massif pour l'opposition

cela constituera un grand pas vers la libération du cameroun

cher cameron,

demandez aux 'jeunes' de s'inscrire sur les listes électorales, de devenir membres de partis politiques de l'opposition,
l'idéal étant, pour ne pas disperser les votes et donner l'occasion au rdpc de tricher et se maintenir en contrôle, d'organiser des coalitions avec et autour du sdf

cette victoire d'étape permettra de préparer et livrer la victoire suivante:
l'élection présidentielle de 2018

favorisons le changement politique

concentrons-nous à aider ce changement se produire, car il est une étape cruciale de la marche vers notre libération

n'ayons pas la vue courte

si nous portons fru ndi au pouvoir c'est une victoire pour notre libération

Samedi 08 Décembre 2012 15:39:44
EPERVIER(Ottawa) CANADA

21


n'ayons pas la vue courte

une victoire du sdf et de fru ndi, même si elle confère un prestige aux individus membres de ce parti, est avant tout une victoire de la démocratie camerounaise

elle est avant tout une victoire qui nous permet d'amorcer une autre phase de la vie politique de notre nation

celle où nous élisons le président et les autorités de notre choix

pourquoi est-ce que je parle de se coaliser autour du sdf?

parce que le sdf est le parti de l'opposition le plus important

est-ce que les autres partis politiques doivent disparaître?
non

pendant 20 ans des leaders politiques ont livré une guerre contre le sdf dans le but de l'affaiblir, espérant devenir eux-mêmes leaders de l'opposition

quel résultat cela a donné?

les populations se sont désintéressées du fait politique

le rdpc a eu le champ libre pour continuer de tricher et interdire les réunions publiques

devenons adultes

gagnons avec le sdf

Samedi 08 Décembre 2012 15:48:07
EPERVIER(Ottawa) CANADA

22

telle est ma vison du moment

et le
temps
presse

Samedi 08 Décembre 2012 15:49:53
Pas encore enregistré ?
Enregistrez-vous

Chers intervenants,
Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.
Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Tous les champs précédés par * sont obligatoires. 1000 caractères maximum

* Email
* Mot de passe
* Commentaire