CAMEROUN::ACTUALITES

Refonte biométrique du fichier électoral au Cameroun : le scandale qui vient d’Allemagne :: CAMEROON

Refonte biométrique du fichier électoral au Cameroun : le scandale qui vient d’Allemagne L’opérateur Giesecke & Devrient (G&D) n’a jamais effectué un travail demandé en matière de fichier électoral biométrique. L’entreprise munichoise a dû faire appel à une société coréenne pour la fourniture du premier lot de matériels à Elecam, alors qu’elle avait préalablement vanté auprès des autorités camerounaises la qualité de la technologie allemande qu’elle était censée exporter.

Le Parlement allemand ouvre une enquête pour établir la responsabilité du secrétaire d’Etat Ernst Burgbacher et plusieurs autres fonctionnaires. Il pèse sur eux des  soupçons de « pot-de-vins », de trafic d’influence et de népotisme.

Ernst Burgbacher, secrétaire d’Etat allemand responsable des PME et du tourisme auprès du ministre fédéral allemand de l’économie, a perdu le sommeil depuis quelques semaines. Et pour cause, il est au centre d’un scandale dont les contours seront connus dans les prochains jours, à l’issue de l’enquête ouverte par le Parlement allemand. Les faits qui intéressent les députés allemands remontent au mois d’avril dernier. Mr Ernst Burgbacher se rend au Cameroun à la tête d’une délégation d’hommes d’affaires et de représentants d’entreprises allemandes. Le but de la visite est de donner un coup de pouce aux relations économiques bilatérales entre l’Allemagne et le Cameroun.

Au même moment, Elections Cameroon (ELECAM), l’organisme public chargé d’organiser les élections au Cameroun, est en cours de recrutement d’un opérateur par appel d’offres pour la refonte biométrique des listes électorales au Cameroun. Cinq entreprises sont en lice pour ce marché : la canadienne Code Inc ; l’allemande Safe If ; la sud-africaine WaymakInfotech, la française Gemalto et un collectif d’ingénieurs camerounais. Les trois dernières entreprises citées sont short listées. Coup de théâtre ! Aucun des candidats n’est finalement retenu. Et c’est l’entreprise allemande Giesecke & Devrient (G&D) qui se voit attribuer le marché, sans même avoir participé à l’appel d’offre. Le « coup de pouce » a bien marché, parce qu’il s’avère que Hans W. Kunz, vice-président  de G&D, est membre de la délégation allemande conduite par Ernst Burgbacher.

Giesecke & Devrient (G&D) n’a jamais fait ce type de travail

G&D, entreprise familiale de taille moyenne basée à Munich, est surtout connue comme fabricant de billets de banques et de cartes à puces. Jusqu’à présent, G&D n’avait jamais effectué un travail demandé en matière de fichier électoral biométrique. Surtout pas en Afrique. Bien plus, G&D a facturé la prestation à 7,8 milliards de FCFA, soit un coût supérieur de plus d’un milliard à l’offre des soumissionnaires sud africains. Ceux-ci étaient les moins disants et les plus compétitifs. Cerise sur le gâteau,  G&D accuse un retard considérable dans le programme de livraison du matériel qui était censé être reçu en août dernier. Bien plus, les 1200 kits - livrés en premier stock en fin septembre - présentent des anomalies dans l’utilisation. Dans la région de l’Extrême – Nord du Cameroun, par exemple, certains postes d’Elecam n’ont pas pu effectuer des inscriptions sur des listes électorales à cause du matériel d’enregistrement livré par les allemands. Ces difficultés sont aussi signalées dans d’autres régions du pays comme l’Adamaoua. On invoque en guise de justification la forte chaleur auquel ce matériel est exposé. Résultats des courses : Elecam, et indirectement les camerounais, se sont vu spolier de plusieurs milliards pour une prestation loin d’être satisfaisante.

Les conditions d’octroi de ce marché à G&D font l’objet de controverses aussi bien au sein du parlement allemand, des sociétés concurrentes que des autorités camerounaises. Des soupçons de « pot de vins » et de népotisme pèsent sur Ernst Burgbacher et plusieurs autres fonctionnaires qui font l’objet d’une enquête du parlement allemand. Des voix s’interrogent en Allemagne sur l’intérêt d’Elecam et des responsables politiques camerounais à choisir une entreprise qui n’a pas des connaissances suffisantes du terrain camerounais, qui est plus cher que ses concurrents et qui a besoin de plus de temps pour tout mettre en route.

Entre temps, les premiers kits sont arrivés au Cameroun et étonnamment, G&D a dû faire appel à une société coréenne pour la fourniture du matériel alors qu’elle avait préalablement vanté auprès des autorités camerounaises la qualité de la technologie allemande qu’elle était censée exporter. On se rend compte que cette dernière n’a dont pas suffisamment d’expertise en matière de biométrie. En Allemagne, on se demande qui aurait un avantage que les élections ne se déroulent pas comme officiellement voulu. Et, en même temps, on espère que dans le futur, on fera plus attention en réalisant des engagements de ce genre.

L’énigme Giesecke & Devrient

Le contrat entre Elecam et Giesecke & Devrient a été paraphé le 18 avril 2012 à Yaoundé. Il s’élève à 7,8 milliards Fcfa. Très cher payé par rapport à d'autres prestataires. En effet, un collectif d’ingénieurs camerounais proposait 6,2 milliards Fcfa pour un délai d'exécution de trois mois. Tandis que les allemands parlaient de dix mois. A l’occasion, Hans W. Kunz, vice président du groupe Giesecke & Devrient, affirmait : « des dispositions sont déjà prises en Allemagne. Nous sommes capables de faire le travail tel qu’il est défini dans les termes du contrat. Nous avons déjà alerté notre équipe en Allemagne pour se préparer pour ce projet très important. Nous avons beaucoup d’expérience en la matière. Nous avons été dans de nombreux pays pour travailler, qu’il s’agisse de la carte d’identité biométrique au Brésil, nous travaillons également en Europe de l’Est et il y a quelques jours nous avons été retenu pour ce qui est de la sécurisation du permis de conduire dans les Baltiques, nous avons fait la carte d’identité biométrique en Egypte et même le passeport biométrique au Botswana. La biométrie est une spécialité de notre maison».

© integrationafrica.org : Birgit PAPE-THOMA et Boris TEFO
PDF
4
APPRENTIS SORCIER (Southsea) UNITED KINGDOM

1

article 66 of the constitution, promulgate by paul biya the shame of cameroon or the lazy king,on 18 january 1996, states "the president of state, the prime minister,members of government and officials must declare their goods and assets, both before and after term of office.
le roi faineant sait-il d'ou il vient? est il patriote ou simple profiteur?le roi faineant fils du catechiste c'est il le role de l'intellectuel?
le roi faineant:l'art d'assassiner ses meilleurs enfants.est-ce que ce satan pense a ce qui arrivera a ses enfants?
connaissez vous l'histoitre du jeune avocat indien pablo fajardo contre chevron-texaco?
30 mille indiens avaient porté plainte contre la compagnie pétrolière américaine. c'est le plus grand procès environnemental du siècle. après seize ans de procédure,il arrive à son terme.le roi faineant n'echappera point qui tue par l'epe peri par l'epe.vive le roi faineant pays pauvre tres endette assassin de ses meilleurs enfants

Mardi 23 Octobre 2012 00:09:24
APPRENTIS SORCIER (Southsea) UNITED KINGDOM

2

ce bouffonde gregoire owona de la mangeoire est a l'image de biya le roi faineant buveur de sang qui a ramene le cameroon au plus bas de la fosse,tous meritent une pendaison et leur progeniture. le fils du catechiste ne fait que le travail de son pere servir les colons. mon pere me disait que les catechistes sont les domestiques des pretres et ils ont pour role de moucharder et de colporter des informations au pretres qui a leur tour vont les transmettre aux autorites ainsi va le roi faineant et sa bande de vieillards et de la fecafoot qui ont detruit le cameroon.
l'elite s'est embrigarde dans les sectes, et d'autres se sont plutot pencher vers les marabouts.voila le cameroon de nos enfants
paul biya la honte du cameroon ou le roi faineant
reglement de compte:operation epervier 30 ans de fuite en avant d'un regime sanguinaire sous paul biya fils du catechiste.
le cameroon au couleur d'un dictateur paul biya ou l'art d'assassiner ses meilleurs
enfants.

Mardi 23 Octobre 2012 00:38:01
KAMWATOVICH(Velikiy Novgorod) RUSSIAN FEDERATION

3

voila comment sur instruction d un roi le pays fonctionne. ensuite on viendra foutre les autres en prison. voila le changement dont parle un certain bouk-ari tchirona et un certain owona. comment comprendre tout ceci?? ce roi tue son peuple sur tous les plans

Mardi 23 Octobre 2012 07:16:18
CAID212000 CAMEROON

4

et on parle d'emergence en 2035??? looooooooool, un pays nul comme ca là???

Mardi 23 Octobre 2012 17:04:35
Pas encore enregistré ?
Enregistrez-vous

Chers intervenants,
Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.
Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Tous les champs précédés par * sont obligatoires. 1000 caractères maximum

* Email
* Mot de passe
* Commentaire