Cameroun::Cameroon Cameroun::Cameroon

CAMEROUN::ACTUALITES

Cameroun: Polygamie ou monogamie..Entre l'écorce et l'arbre... :: CAMEROON

Polygame Musulman:Camer.beLe mariage est un champ de bataille où s’affrontent deux camps. D’un côté les partisans de la polygamie qui revendiquent l’attachement à la tradition. En face, les partisans de la monogamie pour qui l’amour ne se partage pas. Entre ces deux camps il y a les neutres, ceux pour qui quelle que soit la forme choisie, le mariage c’est… le mariage.L’effervescence qui envahit la salle des actes de l’Hôtel de ville de Yaoundé est plus forte que d’habitude. Tout le quartier a accouru pour assister au mariage de Philippe et Gislaine. Mais à la dernière minute un désaccord se produit devant l’officier d’Etat civil : alors que le jeune homme désire se marier sous le régime de la polygamie, sa fiancée s’y oppose. Finalement, après un long aparté et quelques concessions le mariage est célébré. La mention  "polygamie" devra être suivie de la mention "domicile séparé pour chaque épouse".
 
Quand le mari s’engage avec une femme
 
Au Cameroun, la loi reconnaît deux formes de mariages : la monogamie et la polygamie. Dans la monogamie, le mari s’engage à garder uniquement la femme qu’il a épousée jusqu’à la dissolution de leur mariage. Dans la polygamie au contraire, le mari opte pour un système matrimonial où il aura la possibilité d’avoir plusieurs épouses en même temps. Cette seconde forme est le droit commun, c’est-à-dire que si le couple ne donne pas cette précision, le magistrat inscrit dans les registres civils que le mariage a été conclu selon le régime polygamique. la précision s'impose donc pour les monomaniaques.

Une fois marié sous une forme il est impossible pour le mari de contracter un autre mariage sous l’autre forme. Par exemple un homme marié sous le régime monogamique doit d’abord attendre la dissolution de ce mariage avant de pouvoir en contracter un autre sous le régime polygamique et inversement.
 
" J’avais dû la flatter pour qu’elle accepte ce régime"
 
La polygamie est une culture ancestrale au Cameroun. Idrissa, lui, n’a pas eu besoin de convaincre sa première épouse le jour du mariage. "Chez nous la tradition et la religion musulmanes nous permettent d’épouser plusieurs femmes", soutient cet homme marié à trois épouses. Il admet cependant les difficultés auxquelles il est confronté. "Contrairement à ce qu’on peut croire ce n’est pas facile du tout, poursuit-il. D’abord la religion nous contraint à être impartiale entre toutes nos épouses. Quand tu donnes à l’une, il faut également donner aux autres. En plus il faut pouvoir gérer les charges ", reconnait ce père de six enfants.
 
D’autres par contre ont opté pour la polygamie ni par tradition ni par religion, mais pour palier à un "éventuel problème". "J’ai signé polygame parce que je ne pouvais pas présumer de la fécondité de mon épouse, avance Paul, quinquagénaire. J’avais dû la flatter pour qu’elle accepte ce régime. Heureusement nous avons eu cinq enfants et je ne me suis jamais remarié".
 
Comment faire chanter madame
 
Kouamo quant à lui a choisi le "chantage". "J’ai suivi le conseil de mon père, confie-t-il. Avant mon mariage il m’avait suggéré de signer sous la forme polygamique pour éviter que mon épouse me montre de toutes les couleurs. Je n’ai pas l’intention d’être vraiment polygame. C’est juste une forme de chantage pour qu’elle reste attentionnée. Elle sait qu’au moindre faux-pas de sa part, je peux prendre une autre épouse. Et ça marche puisqu’elle est attentionnée et nous sommes heureux tous les deux".
 
Pour certaines femmes la polygamie n’est pas un problème. Pascaline en fait partie. « Que ce soit polygamie ou monogamie, le mariage c’est le mariage. La monogamie ne garantit en rien la fidélité d’un époux. Parfois il s’occupe de sa maîtresse mieux que de sa propre femme ». Et Pascaline sait de quoi elle parle puisque dans son foyer elle élève un enfant adultérin de son mari.

Polygame, moi ? Jamais !
 
Au rang des partisans de la monogamie on retrouve surtout de jeunes femmes instruites à l’occidental pour qui, il ne saurait en être autrement. "Je préfère rester célibataire que d’accepter la polygamie, révèle Sandrine, une étudiante en 3ème cycle de sciences économiques. C’est une tradition dépassée. Elle a montré ses limites. Nos parents prenaient plusieurs épouses dans l’objectif de les faire travailler dans les champs. Plus un homme avait de femmes, plus sa plantation produisait et il prospérait davantage en affaire. De plus, il est facile d’observer qu’aujourd’hui avec le faible pouvoir d’achat, les familles polygamiques sont en difficulté ; les enfants sont abandonnés à eux-mêmes, et sont sous-scolarisés." . A côté des féministes, il y a l’Eglise catholique qui prêche l'attachement à une seule femme et ne bénit que les couples monogames." Le vrai mariage est celui que prône l’Eglise", explique Dénis, catéchiste. Pour les catholiques le mariage implique un homme et une seule femme. "La polygamie est à exclure au profit de l'unité, poursuit-il. Elle est contre l'égale dignité entre l'homme et la femme pourtant ceux-ci sont égaux en dignité devant Dieu leur Père".
 
Comment ne pas être neutre
 
Dans cette bataille que se livrent les partisans de l’un et l’autre camp, il y a ceux à qui la polygamie ou la monogamie ne fait ni froid ni chaud. "Moi je suis neutre. Je ne milite pour aucune forme de mariage, confie Estelle-Aurélie. Les citoyens sont libres de choisir eux-mêmes le système dans lequel ils se sentent à l’aise" ajoute-t-elle avant de… pencher pour un camp. "Je ne comprends pas ceux qui militent radicalement contre la polygamie, s’insurge-t-elle. S’il faut interdire la polygamie quelle solution proposez-vous aux nombreuses femmes qui resteront célibataires ? Surtout qu’il y a plus de femmes que d’hommes au Cameroun. Toutes ces femmes ont le droit d’avoir un foyer. Elles ont par dessus tout un besoin naturel d’entretenir des rapports charnels". "Moi je suis neutre… ", semblait dire Estelle-Aurélie ? Pas si sûre… Le débat n’est pas prêt d’être clos !

© africavox.com : Ismaila Hina
 
2
EFOH SANTAH

1

débat à 2 sous: l'homme est polygame par nature et monogame par culture

Samedi 21 Juillet 2012 12:28:31
NKUNKUMA2(Shanghai) CHINA

2

quelle importance ce genre de sujet?
la culture est ce qui oriente nos habitutdes sexuelles.

http://mycombi.net, c`est entre nous

Dimanche 22 Juillet 2012 04:38:13
Pas encore enregistré ?
Enregistrez-vous

Chers intervenants,
Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.
Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Tous les champs précédés par * sont obligatoires. 1000 caractères maximum

* Email
* Mot de passe
* Commentaire