CAMEROUN::ACTUALITES

Cameroun, Gestion du BGFT : Des milliards en fumée. Les transporteurs veulent la tête du Maire Oumarou de Nkongsamba I :: CAMEROON

Greve Transporteur Cam:Camer.beTôt le matin du 25 avril 2012, le Bureau de gestion du Fret Terrestre  (BGFT) sis au quartier commercial  Akwa Douala a été fermé par les camionneurs. Ils voulaient ainsi exprimer leur  ras le bol  de la gestion obscure de l’argent du fret terrestre. A en croire les manifestants, c’est la phase active d’une grève illimitée dont le préavis avait été remis par les transporteurs aux autorités compétentes à Douala. Il faut dire que la veille, les mêmes transporteurs étaient réunis à l’hôtel des députés à Yaoundé pour trouver une porte de sortie à leurs revendications.

Rien n’y fit. Cela dure depuis longtemps et des voix se font  entendre, parfois menaçantes. Ils marcheront en direction des services du gouverneur à Bonanjo si les autorités de Douala restent sourdes à leurs appels. Trois camions citernes ont  fermés l’entrée principale du BGFT. Devant la porte verrouillée, des dizaines de transporteurs  en colère, tout au long du mur, des pancartes appelant au départ de Sime, le président du syndicat des transporteurs et el hadji Oumarou le coordonnateur de BGFT. Ces deux sont à l’origine de tous leurs malheurs en raison de la gestion opaque du BGFT.

Pour Ousseini, l’un des manifestants « Oumarou, le maire Rdpc et président de la section du moungo  règne sans partage sur le Bgft depuis 15 ans. Depuis 1997, il n’y eu ni élections ni audit sur la gestion des fonds.  L’argent des transporteurs  est devenu l’affaire de la famille Sime, son alter ego du syndicat. Tous les postes de responsabilité sont occupés par les membres de cette famille. Depuis 15 ans, des milliards issus de nos cotisations ont pris des destinations inconnues à cause de ces deux  hommes et leurs affidés. Nous disons que trop c’est trop. Nous avons marre d’être impunement spoliés. Sime et Oumarou doivent partir. Nous allons maintenir la grève jusqu’a leur départ »

Une affaire de plusieurs milliards.

 Le Bureau de gestion du Fret Terrestre voit le jour par une décision ministérielle du 27 Aout 1993.Il a pour missions, collecter et afficher les offres et demandes de transport, contrôler le mouvement terrestre des marchandises sur le territoire et vers les pays limitrophes, veiller au respect des quotas  de fret avec les pays limitrophes, émettre et délivrer des documents obligatoires au transport, faciliter, éventuellement, le collecte des taxes et impôts  afférents au transport pour le compte de l’Etat et des collectivités locales.  Le Bureau central de gestion de fret terrestre a son siège à Douala avec pour gestionnaire principal le coordonnateur. Depuis 1997, El Hadj Oumarou qui occupe ce poste est l’objet de récriminations de transporteurs qui estiment que les modalités de fonctionnement du Fret telles que définies par le gouvernement ne sont pas respectées : les transporteurs sont abandonnés et le fret s’obtient à travers des négociations mafieuses avec soit les transitaires soit les exportateurs-importateurs. Ils dénoncent entre autres l’arnaque dans le recouvrement des ressources BGFT : pour ne prendre que l’année 2007, les montants payés par les transporteurs dans les caisses de Douala, Bertoua, N’Gaoundéré, Garoua, Bangui, Kousseri, Ambam s’élèvent à  2 052 750 000frs CFA. Détournements liés à l’application des faux frais de l’ordre de 53 217 000 000 frs CFA. Détournements liés aux recettes indument perçues : 6 570 000 000frs CFA. Détournements des recettes fiscales : 5 657 500 000frs CFA. Pour les manifestants, depuis 1997, les sommes perçues pour le mouvement des véhicules sont de l’ordre de 26 685 750 000frs CFA. Pour comprendre ces chiffres faramineux, il convient de noter que chaque camion verse au BGFT  la somme de 34 500frs CFA à chaque chargement au port de Douala en direction du Cameroun ou d’un pays limitrophe.  Cent camions au minimum chargent par jour soit 3 450 000frs CFA.

© Camer.be : Bernard BATANA
PDF
3
NDJANéA CAMEROON

1

@ mike


un autre éperviable n'est ce pas?? que popol fasse table rase de ces rapines.

Jeudi 26 Avril 2012 14:56:06
FIFION(Leeds) UNITED KINGDOM

2

bonne initiative.ts les camerounais doivent denoncer tte pers qui menerait une vie de riche alors que son salaire est celui que ns connaissons ts celui de miserable ainsi ils forceront la main a ce gvt moribond a traquer ts les braqueurs de la chose publique.c une tache assez difficile parce que finalement ts les camerounais st des prevarificateurs de la chose publique.mais en europe ca marche,il y'a des numeros ou tu peux appeler de facon anonyme et denoncer ton voisin par exple qui meme une vie dispendieuse

Jeudi 26 Avril 2012 15:48:34
FREEDOM(Douala) CAMEROON

3

pinez les avec le pilon

Jeudi 26 Avril 2012 15:48:44
Pas encore enregistré ?
Enregistrez-vous

Chers intervenants,
Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.
Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Tous les champs précédés par * sont obligatoires. 1000 caractères maximum

* Email
* Mot de passe
* Commentaire