Cameroun, Macron-BIYA: Les brillants acteurs de la Francafrique et de la politique claustropolitaine :: CAMEROON

Cameroun, Macron-BIYA: Les brillants acteurs de la Francafrique et de la politique claustropolitaine :: CAMEROON

Cameroun, Macron-BIYA: Les brillants acteurs de la Francafrique et de la politique claustropolitaine :: CAMEROON
Cameroun, Macron-BIYA: Les brillants acteurs de la Francafrique et de la politique claustropolitaine :: CAMEROON
La prochaine visite déjà annoncée de Paul Biya en France en novembre 2018 fait partie d’un rituel cynique consistant à recevoir l’approbation du président français Emmanuel Macron avant l’intronisation présidentielle programmée du despote camerounais le 7 octobre 2018. 

Il est difficile d’envisager un président Buhari du Nigéria, Kenyatta du Kenya, ou Ramaphosa d’Afriique du Sud s’envoler de la sorte à Londres pour recevoir une onction électorale et une légitimisation politique du Premier ministre britannique ou de la reine d’Angleterre. Mais Macron, Biya et la Francafrique n’ont absolument pas peur de prendre continuellement les Camerounais pour des imbéciles.

La vraie réponse est que cette visite a davantage à voir et à afficher Macron et Biya comme des acteurs brillants de la Francafrique. Ils sont si brillants qu’ils brûlent tout sur leur passage. Aussi, de tels arrangements anachroniques fonctionnent à merveille avec les deux dirigeants. En effet Macron conserve tous les privilèges de la France et des pratiques de corruption dans ses bastions traditionnelles en Afrique francophone, tandis que pour Biya,ce type de stratégie obsolète d’acteur brillant voulu incontournable de la Françafrique sert avant tout à satisfaire sa quête narcissique, sociopathe, et désespérée d’une immortalité obscène au pouvoir.

Ce qui dans la pratique signifie que rien ne changera en substance pour les Camerounais ordinaires, qui ont déjà subi près de soixante (60) ans de pouvoir absolu UNC /RDPC (parti-État au pouvoir depuis l’indépendance). Alors que dans une démocratie saine, il faut précisément un changement de gouvernement de temps en temps. Car les partis au pouvoir doivent de temps en temps accepter rejoindre l’opposition pour se renouveler les idées et repenser leurs projets. Et si un parti politique devait et aurait depuis dû le faire, c’est bien le Rassemblement dit Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) de Paul Biya. Mais, bien évidemment pour lui il n’en est pas question, parce qu’ils n’oseront pas renoncer au pouvoir de peur que leur corruption et abus multiples ne soient pas seulement stoppés, mais également exposés à la face du monde, puis poursuivis en justice.
En conséquence, derrière ces brillants acteurs de la Francafrique se cache une vieille institution paternaliste, raciste, et foncièrement prédatrice qui maintient l’Afrique francophone dans un état de dépendance néocoloniale, où l’indépendance a toujours signifié uniquement des changements dans les modes de domination. En effet ce n’était pas seulement la France contre l’Afrique, la France contre le Cameroun, la colonisation était également possible et continue de l’être en raison des complicités locales, des institutions de coercition et de violence étatiques ancrées dans la Francafrique. Il y a sur ce plan une grande symbiose entre les élites politiques africaines francophones et Françaises. C’est un mélange de beaucoup de choses: vieux souvenirs, intérêts matériels partagés, délires de grandeur, commérages et intrigues, peccadilles sexuelles, cupidité etc… À tel point que nous avons même vu une ancienne candidate socialiste à la présidentielle, Ségolène Royal pour ne pas la nommer, revêtue au Cameroun sourire aux lèves de la tenue du RDPC de Paul Biya, puis affirmer avoir été «piégée» une fois de retour à Paris.

En réalité ce type de pratique définit le pouvoir malheureusement qu’en termes négatifs, en tant que forme de domination, mais il existe pourtant d’autres formes de pouvoir que nous définissons comme étant la capacité d’agir et de changer les anciennes pratiques politiques par la mise en place de nouvelles connaissances, relations, et partenariats productifs. Dans une approche plus approfondie il s’agit notamment de comprendre la manière dont le pouvoir peut aussi être lié aux modes de rationalité et à la création de sens; comment nous pouvons échapper à notre réalité claustrophobe de la Francafrique, en privilégiant ou mettant en avant de nouvelles façons de penser et de vivre ensemble. Et c’est pour cela que le CL2P milite pour une convention constitutionnelle qui serait plus appropriée, que ces parodies d’élections successives depuis 36 ans qui en plus coûtent excessivement chères car complètement corrompues.

Autrement et si nous n’y prenons garde, des questions telles que l’inégalité, l’éducation, la santé, etc., seront encore et toujours résolues par des sociétés secrètes, non élues, et leurs amis qui continueront de nous imposer des politiques mortelles telles que l’ajustement structurel, l’imposture d’aide au développement, et une économie de dettes permanentes. Nous assisterons ainsi davantage au passage d’un ‘État civilisé avec des projets valorisants pour l’être humain tels que ceux inspirés par l’État providence, à un État carcéral permanent, transformant l’État uniquement en un appareil militaire et de sécurité efficace qui criminalise des segments particuliers de la population comme les Anglophones et les soit disant «opposants» contre le régime en place.

Le Comité de Libération des Prisonniers Politiques – CL2P
http://www.cl2p.org

© Correspondance : Cl2p


REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
CAN Total U-20: le Cameroun absent, le Ghana dernier qualifié
CAN Total U-20: le Cameroun absent, le Ghana dernier qualifi
Facebook
réclame
partenaire
Cameroun, Macron-BIYA: Les brillants acteurs de la Francafrique et de la politique claustropolitaine :: CAMEROON
S.E. ABDOU LATIF Coulibaly Ministre de la Culture du Sénégal au Festival des Continents
évènement
Cameroun, Macron-BIYA: Les brillants acteurs de la Francafrique et de la politique claustropolitaine :: CAMEROON