Camer.be
Cameroun :: Election présidentielle 2018: Charles Ndongo et Fame Ndongo interdisent l'entrée à  la crtv  à   un opposant  :: CAMEROON
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Camer.be : Darren Lambo Ebelle
  • mercredi 08 août 2018 12:00:56
  • 7464

Cameroun :: Election présidentielle 2018: Charles Ndongo et Fame Ndongo interdisent l'entrée à  la crtv à  un opposant :: CAMEROON

Formellement convié à  une émission de débat politique qui avait lieu hier en direct  à  21 heures à la télévision d'Etat du Cameroun,  Sam  Mbaka le vice-président de l'Union démocratique du Cameroun  ( Udc ), s'est vu refuser l'entrée au plateau par le directeur général de la Crtv, après  que ce dernier s'est concerté avec Jacques Fame  Ndongo qui était du débat pour le compte du parti au pouvoir.

La proclamation des résultats des candidats retenus pour l'élection présidentielle du 07 octobre prochain,  a été suivie d'une scène qui a choqué tout un pays,  tant elle implique un homme politique de haute responsabilité,  mais davantage un homme physiquement diminué.  Manchot, Sam  Mbaka puisqu'il s'agit de lui,  a inutilement fait le déplacement de Douala la capitale économique du pays, afin de rallier Yaoundé où il devait prendre part ce mardi 07 octobre,  à un débat politique à  la Crtv, aux côtés de Jacques Fame  Ndongo,  secrétaire national à la  Communication du  Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc ), et Garga Haman Adji,  un candidat au scrutin présidentiel.

Mais curieusement,  les nombreux téléspectateurs ont été surpris de ne pas voir Sam Mbaka le vice-président du parti d'Adamou . Ndam  Njoya, sur le plateau, alors que ce dernier comme vous pouvez le voir à l'extrême  droite de la photo de la salle d'attente de la  Crtv, est passé par les soins de maquillage. 

Aussi,  Camer.be a-t-il appris qu'après un conciliabule entre Charles Ndongo le directeur général de la Crtv et Jacques Fame Ndongo,  Sam Mbaka a été invité au bureau du patron du média audiovisuel à capitaux publics,  et a été prié de rentrer chez lui. En effet,  Charles Ndongo nous fait-on  savoir,  a interdit l'accès en studio à  l'opposant qui à en croire nos informations,  devait tenir un discours critique sur la crise anglophone, 

Ayant acheté un billet d'avion aller /retour pour prendre part au débat télévisé,  le pauvre Sam Mbaka rejoint son hôtel. 

C'est ce qu'on appelle promouvoir le vivre ensemble.  C'est cela être promoteur de l'unité et de l'indivisibilité du Cameroun ! 

08août
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo