Nécrologie : Le cinéma camerounais en deuil :: CAMEROON

Nécrologie : Le cinéma camerounais en deuil :: CAMEROON

Nécrologie : Le cinéma camerounais en deuil :: CAMEROON
Nécrologie : Le cinéma camerounais en deuil :: CAMEROON
La réalisatrice  Agnès Yougang a perdu hier un combat de plusieurs mois de lutte contre la maladie dans un hôpital de Bamenda.

Agnès Lydienne Yougang n’est plus. La jeune réalisatrice, selon un communiqué de l’Association des dames de l’image du Cameroun (ADAMIC), est décédée hier matin dans un hôpital à Bamenda dans le Nord-Ouest. Elle perdait ainsi plusieurs mois de lutte contre la maladie. Née le 17 novembre 1977 à Mbo, la jeune dame s’était fait remarquer en remportant ces dernières années plusieurs compétitions dédiées au 7e art.

En 2016, elle était la lauréate du concours « Binga Talent », réservé aux réalisatrices et journalistes dans le cadre du festival Mis Me Binga. Elle gagnait le premier prix avec son projet de documentaire « L’étincelle de femme », et obtenait une formation en Allemagne, soutenue par l’Institut Goethe et la FilmArche. Un an plus tard, elle présentait le rendu de ce séjour professionnel, le documentaire « Eldorado », un court-métrage de 12 minutes autour des préoccupations de l’immigration et des échanges culturels entre pays occidentaux et africains.

Elle a été sélectionnée pour de nombreux projets et obtenu plusieurs prix. Elle était par exemple lauréate de « 7 jours pour un film » organisé à  (en 2009) par l’Institut français, elle a reçu le Prix des réseaux au Festival international du film court de Douala (FICOD), le Lion d’Or des magazines télévisés sur la biodiversité, le Prix du jury au festival image en live, entre autres. Elle a réalisé et/ou produit une dizaine de films (courts métrages et documentaires) ayant connu une sélection officielle dans des festivals d’ici et d’ailleurs.

Ce sont : « Faille », « Fais ton choix », « Plus jamais ça », « Tu ne mourras pas », « Vœu », etc. Agnès Yougang était pleine d’ambitions. Elle était en pleine préparation de son tout premier long métrage documentaire en collaboration avec la FilmArche de Berlin, et venait d’achever l’écriture d’une série intitulée : « Deux Temps Trois Mouvements ».

© Cameroon Tribune : MN


REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Prince2
Nécrologie : Le cinéma camerounais en deuil :: CAMEROON Cameroon
Repose en Paix notre artiste. Alain veillera sur votre chère fille Ndanga.
A notre fille beaucoup de courage

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Anthony Baffoe rencontre Milla et les anciens lions
Anthony Baffoe rencontre Milla et les anciens lions
Facebook
réclame
partenaire
Nécrologie : Le cinéma camerounais en deuil :: CAMEROON
S.E. ABDOU LATIF Coulibaly Ministre de la Culture du Sénégal au Festival des Continents
évènement
Nécrologie : Le cinéma camerounais en deuil :: CAMEROON