Camer.be
CAMEROUN :: CHRISTIAN POUT : «Je ne sais pas si cette notion de pré-carré a encore un sens» :: CAMEROON
CAMEROUN :: POINT DE VUE
  • Integration.org : Jean-René Meva’a Amougou
  • samedi 14 juillet 2018 01:29:14
  • 4461

CAMEROUN :: CHRISTIAN POUT : «Je ne sais pas si cette notion de pré-carré a encore un sens» :: CAMEROON

L’internationaliste analyse la dernière sortie d’Emmanuel Macron sur le Cameroun.

Est-ce une volonté de la France de s’affirmer dans ce qui est souvent appelé le «pré-carré français»?
Je ne sais pas si cette notion de pré-carré a encore un sens et sincèrement, j'ignore ce qui s'y intègre ou ceux qui s'y réfèrent. Je note pour ma part que le président Macron se trouvait au Nigeria et non au Cameroun, avec un agenda multidimensionnel. L'info claire et nette .Tous les acteurs de la coopération internationale aujourd'hui, au Nord comme au Sud, se réinventent et renouvellent leurs pratiques en s'appuyant certes sur les acquis hérités de leur histoire, mais également en s'ouvrant à de nouvelles perspectives.

C'est d'ailleurs une exigence du temps global actuel où les enjeux sécuritaires, politiques, économiques, financiers et commerciaux demandent que les acteurs de la diplomatie et des relations internationales fassent, encore plus que par le passé, preuve de grande agilité et de considérable créativité, pour créer des opportunités pour leurs populations et en particulier pour leurs entreprises.

Comme suggéré par le président français, l'intégration régionale peutelle être une solution au problème anglophone?
Le problème anglophone est une question qui reste encore interne au Cameroun, bien que présentant un potentiel de déstabilisation qui pourrait nettement dépasser les frontières de notre pays. Il me semble que, c'est principalement pour cette raison également qu'il préoccupe tant nos partenaires internationaux dont pour certains, comme la France, les intérêts se prolongent aussi dans notre proche voisinage. Si l'on part du principe que la dynamique d'intégration régionale ne peut progresser que dans un contexte apaisé et qu'aujourd'hui les communautés économiques régionales telles que la CEDEAO à laquelle le Nigeria appartient et la CEEAC à laquelle le Cameroun appartient travaillent prioritairement pour que leurs espaces soient épargnés des guerres et des conflits qui entravent le développement, il est possible de conclure qu'oeuvrer à l'intégration régionale c'est se donner aussi les moyens de s'extraire durablement des cycles de violence et d'affrontements intra-étatiques comme inter-étatiques.

Au regard des déclarations d’Emmanuel Macron, s'avance-t-on vers une réflexion sur le sort du francs CFA?
Il me semble que celle-ci a commencé depuis un long moment et ceux pour qui ce sujet est encore exotique ou tabou devraient sérieusement se remettre en question. En effet, la réflexion est ouverte et c'est le moment de faire des propositions, des suggestions, des analyses structurées qui pourront éventuellement, le moment venu, éclairer, orienter et faciliter s'il y a lieu des prises de décision, dans un sens comme dans d'autres.

Il y a là un chantier ouvert notamment pour les laboratoires d'idées, pour les universités et centres de recherche, pour les structures gouvernementales en charge de la prospective économique, etc.

14juil.
Vidéo