Camer.be
CAMEROUN :: RDPC : NJENG MAPAN OBILA LA MEILLEURE MILITANTE RDPC DE FRANCE ANALYSE LA REPONSE DE EMMANUEL. MACRON L'ORS DU SOMMET DE L'U.A. EN MAURITANIE. :: CAMEROON
CAMEROUN :: POLITIQUE CAMEROUN :: RDPC : NJENG MAPAN OBILA LA MEILLEURE MILITANTE RDPC DE FRANCE ANALYSE LA REPONSE DE EMMANUEL. MACRON L'ORS DU SOMMET DE L'U.A. EN MAURITANIE. :: CAMEROON
  • Correspondance : Par Agnès NJENG MAPAN OBILA, Enseignante Et Secrétaire Cellule Athis Mons Et L’Observatoire Des Textes De Base Du Rdpc
  • samedi 07 juillet 2018 09:21:45
  • 4592

CAMEROUN :: RDPC : NJENG MAPAN OBILA LA MEILLEURE MILITANTE RDPC DE FRANCE ANALYSE LA REPONSE DE EMMANUEL. MACRON L'ORS DU SOMMET DE L'U.A. EN MAURITANIE. :: CAMEROON

Emmanuel Macron Président de la République Française a lors du 31e sommet de l’Union. Africaine en Mauritanie a prononcé un discours. Notre camarade Agnès Njeng Mapan Obila Lauréate du trophée du Meilleure Militant Rdpc de France Edition 2017 11 analyse ce discours du Président français pour :

* Le Rdpc,

* La diaspora,

* Le Cameroun.

L’Observatoire des Textes de base du Rdpc ne le dira jamais assez, il est important d'agir, de dresser le bilan de notre candidat naturel et statutaire pour la prochaine élection présidentielle Son excellence Paul Biya.

Communiquer est un impératif vital pour un parti politique, spécialement quand celui-ci assume la responsabilité du pouvoir. Il est de la plus haute importance que nous prenons l'habitude de s'exprimer sur nos actions, de les rendre publiques, d'expliquer les décisions du Parti et du Gouvernement aux populations de notre ressort politique de compétence. Il s'agit surtout de faire connaître les idées, les programmes, les prises de position du Parti et du Gouvernement à un maximum de citoyens électeurs, y compris les militants de l'opposition et de susciter l'adhésion de l'ensemble de la population.

Agnès Njeng Mapan Obila Enseignante et Secrétaire Cellule Rdpc d’Athis Mons analyse la réponse du Président français Emmanuel Macron au micro des journalistes de Canal 2 lors du sommet de l’Union Africaine en Mauritanie

A l’heure où toute la planète vit aux rythmes de la coupe du monde qui se déroule actuellement en Russie, et, où malheureusement les équipes africaines ont été éliminées de cette compétition mondiale et sont rentrées au premier tour, nous ne manquerons pas de signaler que beaucoup d’informations risqueraient de passer à la trappe aux dépens de cette compétition sportive et festive.

Dimanche 1er juillet 2018, lors de son déplacement à Nouakchott, dans la capitale de la Mauritanie, qui accueillait le 31ème sommet de l’Union africaine, Emmanuel Macron le président de la République française s’est exprimé au micro des quelques journalistes présents dont ceux de Canal 2 chaîne d’information du Cameroun.

Emmanuel MACRON dit : « j’ai eu Paul BIYA au téléphone avant de me rendre au sommet de l’Union Africaine, comme je savais qu’il ne serait pas présent, et comme j’ai cité l’un de ses voisins, Il était important que nous ayons un échange sur des sujets en cours … »

De cette entrevue qui dure à peine deux minutes, nous pouvons analyser le bien fondé du message que veut faire passer Emmanuel Macron. Tout d’abord, il a pris la peine de se renseigner si le président Paul BIYA serait présent au sommet de l’Union africaine en Mauritanie, une démarche bienveillante de sa part, compte tenu du fait de la notoriété, de la sagesse et du leadership du Cameroun, ensuite après avoir appris l’absence de notre président S.E Paul BIYA, il lui passe un coup de fil pour s’assurer de son état, puis il échange avec lui sur des sujets d’actualité, cruciaux notamment la crise anglophone dans les régions du Nord et du Sud-Ouest du Cameroun.

De ses propos le président français Emmanuel MACRON affirme son soutien dans un premier temps à S.E Paul BIYA et rappelle que l’un des premiers défis dont le Cameroun ait besoin actuellement c’est la cohésion et la stabilité de l’Etat. Le président français est conscient de la nécessité d’une stabilité au Cameroun. C’est un pays leader dans la région CEMAC, une instabilité politique affaiblirait toute la région et pourrait provoquer d’importants flux migratoires vers l’Europe qui connait une crise migratoire sans précédent et la venue permanente de bateaux de migrants vers l’Italie.

Ensuite, il rappelle que cette stabilité passera aussi par la décentralisation et l’intégration de la région dans la lutte contre le terrorisme qui sévit dans les régions du Nigéria, au Mali, Niger etc. Le président français rappelle que la France n’a pas à dire aux dirigeants africains ce qu’ils doivent faire, ceci pour en finir avec les rapports « France-Afrique » longtemps décriés par l’ensemble de la communauté internationale et des nationalistes. Il incite donc l’Union Africaine avec ses dirigeants à prendre toutes leurs responsabilités dans cette gestion des flux migratoires, mais aussi dans la lutte contre le terrorisme.

En définitive, le président français assume sa politique, il prend ses responsabilités et demande aux pays africains de prendre les leurs. Il termine en disant qu’il est conscient de la politique monétaire et de ses conséquences sur l’Afrique et qu’il est possible, voire nécessaire de la repenser. Il ouvre ainsi une porte aux éventuelles négociations avec les pays africains qui subissent la dévaluation du Franc CFA depuis bientôt 20 ans.

Emmanuel MACRON serait-il « L’homme de la situation pour les pays africains ? » Sa jeunesse ne fait pas de lui un président qui veut faire partir les ténors des pays africains. Non, le président français veut composer avec ceux qui sont déjà là, d’une certaine manière car il y va de l’intérêt de tous. Encourager des coups d’états, des campagnes de

déstabilisation des pays africains entraîneraient des flux migratoires vers l’Europe. Nous le savons tous, l’Europe n’est plus l’eldorado dentant, de milliers d’africains meurent tous les jours dans la Méditerranée sous les yeux impuissants des pays européens.

Au-delà de la crise migratoire, nous devons prendre conscience que ceci n’est que la conséquence de l’instabilité politique voulue par l’opposition dans ces pays africains.

07juil.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo