Camer.be
CAMEROUN :: Fecafoot : La Fifa impose le renvoi de l'assemblée générale :: CAMEROON
CAMEROUN :: SPORT
  • Quotidien Mutations : Dimitri Mebenga
  • jeudi 21 juin 2018 10:04:31
  • 4262

CAMEROUN :: Fecafoot : La Fifa impose le renvoi de l'assemblée générale :: CAMEROON

Initialement prévue samedi prochain, l’instance faitière du football mondial vient de saisir le comité de normalisation.

Nouveau rebondissement dans le feuilleton Fédération camerounaise de football (Fecafoot)/Fédération internationale de football association (Fifa). Alors qu’une assemblée générale (Ag) extraordinaire d’adoption était prévue pour se tenir samedi prochain 23 juin au Centre d’excellence de la Confédération africaine de football  à Mbankomo, contre toute attente le secrétaire général de la Fecafoot, Martin Etongue vient de rendre public un communiqué dans lequel il informe que laFifa demande de surseoir à celle-ci en attente de la fin de la session parlementaire en cours avant de fixer une nouvelle de ladite assemblée générale.

«En effet, par correspondance datée ce jour 20 juin (hier, ndlr) à Zurich, le comité de normalisation de la Fecafoot a été invité par la Fifa à la fin de session parlementaire en cours, avant de fixer la nouvelle date. Par conséquent, l’Ag extraordinaire prévue le 23 juin 2018 est renvoyée à une date ultérieure», lit-on sur la correspondance qui conclut que le comité de normalisation tiendra informer les membres concernés par ladite Ag de la nouvelle date dans les prochains jours.

La principale raison évoquée par Veron Musengo Omba, directeur des associations Afrique-Caraïbes lors de la prorogation du mandat du comité de normalisation (28 février au 31 août) portait sur la modification de la loi n°2011/018 du 15 juillet 2011 relative à l’organisation et la promotion des activités physiques et sportives au Cameroun. Le bureau de la Fifa souhaite voir certains articles de cette loi être amendés.

Il s’agit notamment de l’alinéa 2 de l’article 44 qui dispose que : «En cas d’épuisement des voies de recours internes à la fédération, l’une des parties peut, en dernier ressort au plan national, saisir la Chambre de conciliation et d’arbitrage instituée auprès du Comité national olympique et sportif du Cameroun».

L’instance mondiale a saisi le ministre des Sports camerounais au moment de l’installation du comité Happi en septembre, lequel avait donné toutes les assurances que  ladite loi allait être modifiée lors de la session de l’Assemblée nationale de novembre 2017.

«A l’époque, la Fifa avait prévu que le mandat se termine le 28 février, mais tout ça c’était dans la l’espoir que la loi devait être adoptée en novembre (2017, Ndlr.)», avait affirmé Veron Mosengo Omba à la Fifa. Tous les regards sont tournés vers le Parlement.

21juin
Lire aussi dans la rubrique SPORT
Vidéo