CAMEROUN :: Upc : La présidente de désolidarise du Sg :: CAMEROON

CAMEROUN :: Upc : La présidente de désolidarise du Sg :: CAMEROON

CAMEROUN :: Upc : La présidente de désolidarise du Sg :: CAMEROON
CAMEROUN :: Upc : La présidente de désolidarise du Sg :: CAMEROON
Habiba Issa prend le contrepied de Pierre Baleguel Nkot et affirme que le parti présentera bel et bien un candidat à la présidentielle d’octobre 2018.

Pierre Baleguel Nkot - secrétaire général (Sg) de l’une des tendances de l’Union des populations du Cameroun (Upc) -, fait un appel du pied au parti au pouvoir. Cela n’a pas du tout plu à la présidente Habiba Issa. Invité du programme dominical Actualité Hebdo sur la Crtv télé le 10 juin dernier, Pierre Baleguel Nkot n’a pas exclu une éventuelle participation à un «gouvernement d’union nationale», sous la bannière du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), le parti au pouvoir ; car, «c’est le moment de montrer qu’un président n’est pas un Dieu. C’est un Camerounais qui doit s’entourer de personnes pour que le Cameroun sorte de cette crise (la crise anglophone, Ndlr)».

Le Sg excipe : «moi, à mon âge, et même  à l’intérieur de mon parti, je regarde l’avenir». Pierre Baleguel Nkot répondait ainsi à une question du présentateur sur la présidentielle d’octobre 2018, à savoir : «l’Upc, non-partante comme d’habitude. Alors, vous accordez votre soutien à qui ?». Le Sg commence par prendre l’élan : «les gens vont se fâcher ou ils vont approuver, ce n’est pas mon problème. Je voudrai dire que je vais être froid politiquement », avant de lancer : «dans la situation actuelle, mes analyses montrent que le parti au pouvoir risque encore de gagner ; et il va gagner» ; d’où un appel à «un gouvernement d’union nationale en 2018» pour  «préparer la transition».

Cette tendance de l’Upc, serait-elle prête à soutenir Paul Biya si celui-ci est candidat à sa propre succession ? Niet, répond la présidente de l’Upc. Dans un communiqué, Habiba Issa a tenu à préciser que l’Upc qu’elle dirige sera bien de la course à la magistrature suprême d’octobre prochain. Une décision qui aurait été prise le 09 juin dernier, au cours d’une session de son comité directeur tenue à Yaoundé. Habiba Issa, a réaffirmé «l’intention de [notre] parti de présenter un candidat à l’élection présidentielle 2018».

Cette précision, soulignée et en gras dans cette mise au point, est complétée par ce que le comité directeur de «l’instance de discision du parti», affirme se désolidariser «de tout autre propos allant dans le sens contraire, et rappelle que les propos tenus pendant cette émission n’engagent que leur auteur».

© Quotidien Mutations : Ludovic Amara

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@