CAMEROUN :: Hamad Kalkaba Malboum : «J’accueille la décision avec soulagement » :: CAMEROON

CAMEROUN :: Hamad Kalkaba Malboum : «J’accueille la décision avec soulagement » :: CAMEROON

CAMEROUN :: Hamad Kalkaba Malboum : «J’accueille la décision avec soulagement » :: CAMEROON
CAMEROUN :: Hamad Kalkaba Malboum : «J’accueille la décision avec soulagement » :: CAMEROON
Hamad Kalkaba Malboum, président du Comité national olympique et sportif du Cameroun.  

Comment avez-vous réagi à la sentence du Tribunal arbitral du Sport (TAS), relative à l’annulation de la décision du Comité exécutif de l’ACNOA vous suspendant ?
J’accueille la décision avec humilité  et  soulagement,  parce que ce que j’ai vécu ne reflète pas ma vie consacrée au sport comme  pratiquant  et  comme dirigeant.  Je n’ai jamais cherché à tricher. J’ai d’ailleurs été candidat à deux reprises à la tête de  l’ACNOA,  sans  succès.  Et subitement,  on  me  définit comme une personne corrompue.

Tous les efforts consentis pour adhérer aux valeurs d’intégrité,  tout  cela  a  été  violemment  remis  en  cause.  Et ça  m’avait  beaucoup  affecté. Mon soulagement vient de ce que  le président  de  la République, Paul Biya, qui m’a autorisé à participer à cette élection,  est  demeuré  constant dans  son  soutien.  Quelques fois  dans  la  vie,  on  est confronté à des actes d’antijeu. Toutefois, il faut avancer.

Il y a un an, vous étiez suspendu  par  l’ACNOA.  Comment avez-vous vécu cette situation  pendant  tout  ce temps?
Au moment où je suis éliminé de  la  course  à  la  présidence de l’ACNOA, j’avais conscience que je vivais une injustice. Je n’avais pas posé les actes qui m’étaient  reprochés.  J’ai  reçu à plusieurs  reprises des  candidats aux postes électifs, qui sollicitaient mon soutien. Parfois, c’était les ambassadeurs de leurs pays respectifs.

Je ne voyais pas en quoi le fait que mon  pays  me  soutienne  devienne un problème. Je ne voulais pas accepter cela. J’ai vécu cela très mal. Je souhaite que la génération à venir soit plus patriote.  On  peut  surmonter l’adversité. Et quand on y arrive, on  pardonne,  on  fait  preuve de réconciliation. Je suis dans cet état d’esprit.   

Qu’est-ce qui  va  se  passer pour la suite ?
C’est trop tôt pour dire ce que je vais faire. Je dois d’abord intégrer  ce  qui  m’arrive  en  ce moment en bien. Je dois aussi parler  avec  mes  soutiens  et me rapprocher de mes autorités.  Ce  qui  me  permettra d’adopter  une  position  claire pour l’avenir .

© Cameroon Tribune : Propos Recueillis Par Priscille G. MOADOUGOU ATANGANA

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
En cas d'égalité dans les groupes...
En cas d'galit dans les groupes...
Facebook
réclame
partenaire
CAMEROUN :: Hamad Kalkaba Malboum : «J’accueille la décision avec soulagement » :: CAMEROON
Guy Alexandre Legrand MAMBO en toute intimité chez SOPIEPROD
évènement
CAMEROUN :: Hamad Kalkaba Malboum : «J’accueille la décision avec soulagement » :: CAMEROON
actuellement sur le site