Crise libyenne : le Parlement européen pour une approche concertée des membres de l'UE :: LIBYA

Crise libyenne : le Parlement européen pour une approche concertée des membres de l'UE :: LIBYA

Crise libyenne : le Parlement européen pour une approche concertée des membres de l'UE :: LIBYA
Crise libyenne : le Parlement européen pour une approche concertée des membres de l'UE :: LIBYA
Une délégation du Parlement européen, qui s’est rendue en Libye pour la première fois depuis six ans, a appelé mardi les pays de l’Union européenne à agir de façon concertée au sujet de ce pays en proie au chaos.

“Pour le Parlement européen, c’est absolument crucial d’avoir une unité d’entente” en Libye, d’autant qu’on “doit déjà faire face à la présence de plusieurs acteurs régionaux qui ont chacun leur agenda”, a souligné à Tunis le vice-président du Parlement européen, Fabio Castaldo, à l’issue d’une visite d’une journée à Tripoli.

M. Castaldo, qui était accompagné par la dirigeante de la délégation parlementaire des relations avec le Maghreb, Ines Ayala Sender, a indiqué envoyer un message d’unité “à l’Italie, à la France, au Royaume Uni, à tous les acteurs européens qui ont une histoire d’influence dans le pays: parfois on est obligés d’opérer avec les acteurs qu’on a sur le terrain, mais il faut vraiment penser sur le long terme”.

La situation y est très précaire et mauvaise
L’Italie s’est notamment vu reprocher d’avoir passé des accords avec des milices pour limiter l’immigration clandestine, et la France, qui s’est posée en médiatrice, de soutenir l’homme fort controversé de l’est libyen, le maréchal Khalifa Haftar.

Il a appelé les pays de l’UE à soutenir sans faille le plan d’action présenté par l’ONU, qui prévoit des élections en 2018, et à “avoir un engagement clair pour le respect de l’Etat de droit et la transition démocratique”.

Au sujet des camps, parfois gérés par des milices, où les migrants sont victimes de terribles violations des droits de l’Homme, M. Castaldo a appelé les pays européens à “ne pas tomber dans le piège de penser qu’ils peuvent être améliorés”.

“Le but est de les fermer, dès que cela sera possible”, a souligné Mme Ayala-Sender, reconnaissant avoir constaté à Tripoli que “la situation y est très précaire et mauvaise”. M. Castaldo a espéré que cette visite, la première d’une délégation européenne depuis 2012, serait une “première étape”:  “Ce n’est que le début d’une coopération qui doit (…) pousser tout le monde à faire son devoir autour de la table des négociations”.

La Libye, secouée par des luttes entre milices, est également déchirée entre deux autorités concurrentes: le gouvernement d’union nationale à Tripoli et une autorité basée dans l’est du pays avec le soutien du maréchal Haftar.

© Source : Avec AFP

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Les quotidiens sénégalais s’emballent, les Lions tempèrent
Les quotidiens sngalais semballent, les Lions temprent
Facebook
réclame
partenaire
Crise libyenne : le Parlement européen pour une approche concertée des membres de l'UE :: LIBYA
Guy Alexandre Legrand MAMBO en toute intimité chez SOPIEPROD
évènement
Crise libyenne : le Parlement européen pour une approche concertée des membres de l'UE :: LIBYA
actuellement sur le site