Camer.be
CL2P et Double nationalité au Cameroun :: CAMEROON
CAMEROUN :: POINT DE VUE
  • Correspondance : Cl2p
  • mardi 15 mai 2018 09:05:41
  • 4519

CL2P et Double nationalité au Cameroun :: CAMEROON

Le régime de Biya est connu pour son deux poids deux mesures flagrant envers les Camerounais possédant la double nationalité.

Ce maniement particulier de la loi est si malfaisant que la croisade impie contre les Camerounais ordinaires détenant la double nationalité ou nés à l'étranger vise surtout à les empêcher de participer à la vie politique et aux élections dans leur propre pays.

Ce n'est pas le désir de la dictature en place de suivre la loi qui est ici en cause; c'est l'utilisation machiavélique de cette loi contre tous ceux qui sont jugés comme pouvant représenter une menace pour la survie du régime de Yaoundé. Cette pratique machiavélique est conduite par quelqu’un qui passe paradoxalement plus de temps en Suisse qu’il en est apte, pour le moins, à revendiquer la citoyenneté. Pourtant personne n’a le droit de lui poser une quelconque question sur ce sujet, sous peine d'être accusé d’outrage envers le chef de l’État dont la personne est voulue inviolable et sacrée au Cameroun.

De plus, des institutions telles que l'équipe masculine de football camerounaise ont toujours employées des stars nées et/ou élevées à l'étranger - pourquoi cette loi sur la double nationalité ne s'applique-t-elle pas elles aussi?

En outre, le Cameroun est l'un des pays africains qui reçoit de grosses sommes d'argent grâce à l'acheminement international des fonds par sa diaspora, jusqu'à hauteur de 1,2 milliard de dollars, en 2015, ont ainsi été estimés transférés au Cameroun cette année-là par des Camerounais vivant à l’étranger et renvoyant de l’argent à leurs proches, ce chiffre a doublé dans la période de 2016 et 2017. Il est maintenant reconnu par la Banque mondiale que les envois de fonds apportent plus d'argent que l’aide conventionnelle aux pays africains. En outre, des chercheurs comme Dambiza Moyo ont fait valoir que les envois de fonds constituent une contribution plus efficace au développement que l'aide conventionnelle.

Alors, pourquoi ne pas reconnaître aux Camerounais qui contribuent au développement de leur propre pays le droit de bénéficir de la double nationalité?

Le vrai problème avec le régime de Biya tient clairement au cadre politique où l'idéologie l'emporte sur tout. Et ce n'est précisément pas la meilleure façon de gouverner parce que l'idéologie est par nature non scientifique et nous ne pouvons plus nous accrocher aux anciennes pratiques et idéologies. Ceci est par définition la recette pour un désastre.

Par Olivier J. Tchouaffe, Porte-parole du CL2P

15mai
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE
Vidéo