CAMEROUN :: Reconversion : Les misères des anciennes gloires au scanner  :: CAMEROON

CAMEROUN :: Reconversion : Les misères des anciennes gloires au scanner :: CAMEROON

CAMEROUN :: Reconversion : Les misères des anciennes gloires au scanner  :: CAMEROON
CAMEROUN :: Reconversion : Les misères des anciennes gloires au scanner :: CAMEROON
L’Académie nationale de football organise ce jour au palais des Sports de Yaoundé, le symposium sur la reconversion du footballeur sur le thème « il y a une vie après le football ».

La vie après le football. Entre retraite bien méritée et reconversion compliquée, l'après carrière des footballeurs au Cameroun demeure un sacré casse-tête. Si certains restent dans le monde du football, d'autres n'hésitent pas à changer de domaine et commencer une toute nouvelle vie. Si en fonction des capacités physiques, elles peuvent durer tout au plus 10 à 15 ans, il devient aujourd'hui essentiel pour chaque joueur de football de penser à son après carrière, avant même la fin de cette dernière.

Souvent aidé par les clubs, mais également par les agents, la reconversion est aujourd'hui un cap important. Mais au pays des Lions indomptables, l’impécuniosité a emporté certains dans la tombe. Le cas de Panka, Benjamin Massing, Louis Paul Mfédé et autres anciennes gloires morts dans la misère, sont là pour nous en convaincre. D’aucuns parleraient d’une vie consumée par les deux bouts. Qu’est-ce qui peut, par exemple, expliquer qu’un Isaac Bassoua, ancienne gloire de la sélection de football, mène aujourd’hui une vie de Camerounais ordinaire, aux antipodes de la star qu’il a été voici quelques années seulement ?

Si certains anciens footballeurs, et beaucoup plus les « professionnels », se sont naturellement tournés vers l’encadrement technique : Michel Kaham (Ksa Douala), François Omam-Biyik (Gabon), Thomas Nkono (Espanyol Barcelone, Espagne), Emmanuel Kundé (Us Bitam, Gabon) ... Eugène Ekéké, d’autres tirent le diable par la queue. C’est conscient de ces clichés avilissants que l’Anafoot a décidé de la tenue d’un symposium sur la reconversion du footballeur.

Pendant deux jours (du 9 au 10 mai), des experts analyseront les pistes de reconversion possibles pour un footballeur en activité ou pas. Bien plus, Salomon Olembe, Bernadette Anong, Joseph Antoine Bell et d’autres, parleront du futur à travers leurs expériences personnelles. La cérémonie d’ouverture sera présidée par Pierre Ismael Bidoung Mkpatt, le ministre des Sports et de l’éducation physique.

© Source : Le Messager

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@