FRANCE :: Je ne suis pas Charlie, Je suis Naomi !

FRANCE :: Je ne suis pas Charlie, Je suis Naomi !

FRANCE :: Je ne suis pas Charlie, Je suis Naomi !
FRANCE :: Je ne suis pas Charlie, Je suis Naomi !
Ceux qui dénonçaient la haine mortelle contre Charlie Hebdo, engagé dans une guerre idéologique contre l’Islam,  brandissaient haut et fort « Je suis Charlie ». Que ceux qui  souffrent du mépris mortel, qui a induit la mort de la jeune Naomi en France, déclarent  volontiers : « Je suis Naomi ». Si Naomi n’avait pas un accent africain, si elle était juive, aurait-elle subi le traitement monstrueux qui a participé à sa mort douloureuse ?

J’ai regretté Charlie, je pleurs Naomi MUSENGA.
Où sont ces présidents africains qui se bousculaient à Paris pour déplorer la mort des journalistes de Charlie Hebdo ? Leurs partisans diraient qu’ils étaient là-bas pour dénoncer le terrorisme. Nous dénonçons aussi le terrorisme, et regrettons comme eux les attentats qui ont décimé la rédaction de Charlie Hebdo. Mais la fougue qui les a incités à prendre l’avion et aller défiler à Paris contre la haine mortelle, ne devrait-elle pas les amener à faire de même pour dénoncer le mépris mortel dont est victime la jeune Naomi ? Si le mépris abject qui a précédé la mort de Naomi avait un caractère racial, ces présidents devraient aller participer à la marche blanche qui sera organisée à Strasbourg en la mémoire de Naomi. La vie de Naomi ne vaut pas moins que celle des journalistes de Charlie Hebdo. Et qui peut le plus, peut le moins. Charlie Hebdo s’est lancé ouvertement dans une guerre caricaturale contre l’Islam et les mes musulmans, et a subi des attentats regrettés. Naomi, elle, ne s’est moquée de la religion de personne et ne s’est engagée dans aucune guerre idéologique. Au contraire, le SAMU s’est moqué de sa douleur atroce et de sa vie. C’était une jeune femme Noire, mère d’un enfant, d’une beauté nubienne pure, qui ne demandait qu’à soulager sa douleur et à vivre. Elle est partie, victime de la bêtise humaine et, peut-être, d’un mépris racial banalisé en France par des politiciens de droite et d’être-droite. Entre Charlie et Naomi, je  préfère souffrir pour Naomi. Comme beaucoup en France, je  souffre de sa mort. Comme beaucoup de Noirs, je suspecte que son accent et son extranéité aient été déterminants dans le mépris qui a participé à a sa mort. Le cas échéant, je pourrais être à sa place, comme toute autre Noir.

Naomi serait-elle victime d’une discrimination raciale dans la prise en charge médicale ?

Naomi : « Allô. Aidez-moi, madame... Aidez-moi. J'ai… j'ai…madame, j'ai très mal. »
SAMU 67 : Bon, si vous ne me dites pas ce qu'il se passe, je raccroche, hein.
Naomi : Je vais mourir.
SAMU 67 : Oui, vous allez mourir, certainement, un jour, comme tout le monde. Ok?

Elle mourra le jour même. Si Noami n’avait pas un accent laissant entendre qu’elle est Noire, serait-négligée et raillée, avant de succomber à la douleur et à la maladie ? Dans cette ignominie, la justice française ne doit pas se limiter à enquêter sur l’existence d’un délit de non assistance à personne en péril. Les journalistes et les politiques français qui s’expriment sur ce décès épouvantable ne font état que de négligence, de disfonctionnement médical ou administratif du SAMU. Le font-ils exprès pour étouffer les suspicions de discrimination et de mépris raciaux contre les Noirs ?

En effet, si Naomi était victime d’une discrimination raciale ayant entrainé sa mort, cela devrait être judiciairement appréhendé comme un homicide involontaire. Ce qui ne serait pas vendeur pour une France qui se dit volontairement « pays des droits de l’homme ». La famille de Naomi a attendu presque deux mois pour avoir les résultats de l’autopsie. Le père de Naomi se demande à juste titre pourquoi on a laissé le corps de sa fille en putréfaction comme un cadavre abandonné. Le SAMU fonctionne-t-il ainsi pour l’autopsie des autres français ?

La justice française ne devrait pas s’enfermer dans des orientations idéologiques et politiques. Elle devrait aussi investiguer pour savoir si l’attitude du SAMU n’est pas dictée par des discriminations ou des préjugés contre Noirs, ou les étrangers de manière générale.  

Naomi serait-elle victime d’une discrimination institutionnelle dans l’incrimination de la haine raciale ?  
Si Naomi était juive, la réaction des médias et des politiques français serait-elle la même ?  En France, quand un juif est victime de racisme, ce n’est pas du racisme. C’est pire. C’est de l’antisémitisme. Le droit pénal français distingue le racisme contre les Juifs du racisme contre les autres races. Or la vie et l’honneur d’un Juif ne valent pas plus que celles d’un Blanc, d’un Arabe, d’un Chinois ou d’un Noir. Si Naomi avait l’accent d’une personne Blanche, et s’était présentée comme une Certaine Madame LEVY ou Madame AZOULAY, elle n’aurait probablement pas le même traitement.

L’opératrice du SAMU, dont l’attitude a empêché la prise en charge à temps opportun de Naomi, aurait peur d’être accusée d’antisémitisme. Or, il est inconcevable dans un système démocratique, quel que soit le vécu des peuples, que l’on protège une race plus que d’autres. Le seul fait, dans la terminologie juridico-politique française, de parler de « racisme » et d’ « antisémitisme », constitue en soi une discrimination au profit des Juifs. Comme si l’antisémitisme n’était pas du racisme. Pis, certaines associations, censées lutter contre les discriminations raciales, font cette hiérarchisation de la lutte contre la haine, au profit des Juifs. Il est ainsi de la Ligue Internationale Contre l’Antisémitisme et le Racisme (LICRA). La dénomination de cette association, qui n’œuvrait au départ que pour défendre les Juifs, porte en elle-même une discrimination raciale.  

Pour que certaines races ne soient pas plus exposées au racisme que d’autres, la France doit avoir le courage de prohiber toute forme de préférence dans la lutte contre la haine raciale. A défaut, les Noirs, victimes d’une haine décomplexée promue contre eux depuis des siècles, seront au bas de l’échelle, et compteront  parmi eux  d’autres Naomi.

JE SUIS NAOMI !

© RADUCC : Aliou TALL

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

fils du pays
c´est regretable!
excamerounais
FRANCE :: Je ne suis pas Charlie, Je suis Naomi ! France (Archamps)

Poor Naomi, rest in peace !!!

Pauvre Naomi, reposez en paix !!!

excamerounais
FRANCE :: Je ne suis pas Charlie, Je suis Naomi ! France (Archamps)
As soon as a black man has no more argument to offer, he releases his intercontinental missile: racial discrimination.
A devious way to attract a little indulgence, even pity.

Mr. Tall, how is the death of this poor young woman related to racial discrimination?

An incompetence mingled with the negligence of an operator as are victims of many people every year, and behind you already summon all the demons of slavery to colonization.

In how many countries in Africa, the death of this poor young woman would have reacted the opinion and still less a member of the government ???

I imagine that when you saw slavery in Libya, you tried to strangle the first Arab that passed in front of you. And on the other hand, when blacks burned other blacks because they were black in South Africa two years ago, you said to yourself, "Well, it does not matter, since it's between us "
excamerounais
FRANCE :: Je ne suis pas Charlie, Je suis Naomi ! France (Archamps)
Dès qu'un noir n'a plus d'argument à opposer, il sort son missile intercontinental : la discrimination raciale.
Une façon détournée de s'attirer un peu d'indulgence, voire de pitié.

Monsieur Tall, en quoi le décès de cette pauvre jeune femme est-il lié à la discrimination raciale ?

Une incompétence mêlée à la négligence d'une opératrice comme en sont victimes de nombreuses personnes tous les ans, et derrière vous convoquez déjà tous les démons de l'esclavage à la colonisation.

Dans combien de pays d'Afrique, le décès de cette pauvre jeune femme aurait fait réagi l'opinion et encore moins un membre du gouvernement ???

J'imagine que quand vous avez vu l'esclavage en Libye, vous avez cherché à étrangler le premier arabe qui passait devant vous. Et qu'à contrario, quand des noirs brûlaient d'autres noirs parce qu'ils sont noirs en Afrique du Sud il y a deux ans, vous vous êtes dit, "bof, c'est pas grave, puisque c'est entre
excamerounais
FRANCE :: Je ne suis pas Charlie, Je suis Naomi ! France (Archamps)
Puisque c'est entre nous "
Epervier
FRANCE :: Je ne suis pas Charlie, Je suis Naomi ! Canada (Montreal)
@EXCAMEROUNAIS

Vous êtes un peu con
peut-être aussi complexé
complexe d'infériorité raciale
zed2three
FRANCE :: Je ne suis pas Charlie, Je suis Naomi ! France (Val-de-Reuil)
@excamerounais,ce qui s'est passé à Strasbourg ne saurait simplement être rangé dans la banale catégorie "incompétence et négligence",c'est plus grave:cette employée du SAMU a exprimé toute la méchanceté,toute l'indifférence à la souffrance de l'autre et la cruauté humaine à son paroxysme;l'acte en-soi n'était pas raciste mais y a-t-il plus grave dans ce monde que donner la mort?
NUVONAZI
FRANCE :: Je ne suis pas Charlie, Je suis Naomi ! Germany (Frankfurt am Main)
Ni Charlie, ni Naomie. Ni aujourd'hui, ni demain. Et puis quoi encore ? Combien de pays africains ont le SAMU ? Trop facile de crier au scandale ailleurs que chez soi. Elle est morte, c'est dommage, mais sa mort est-elle différente celles de son pays d'origine dûes à la gabégie de ses dirigeants. Les Africains sont prompts à revendiquer à l'étranger ce qu'ils sont loin d'avoir chez-eux. Le respect se mérite, même si chez-vous il est décrété ou imposé de force.
LeHraut_delaJustice
FRANCE :: Je ne suis pas Charlie, Je suis Naomi ! United States
L'unité des Africains n'est qu'un leurre ! Vous avez tout dit mon frère @Serge Raoul Tchamango. Des nègres sortent pour justifier cet acte criminel ! Ce sont les mêmes qui vous disent qu'il y a le racisme partout pour le minimiser. Il y a aussi le vol et le banditisme partout, n'allez plus porter plainte quand vous en êtes victime! Du n'importe quoi! Ce sont ces nègres et négresses de service qui sont le plus souvent manipulés pour donner le coup de grâce à leurs frères et sœurs africains contre des broutilles méprisables. Quel honte! Un mal est un mal. Il faut le condamner quel que soit le lieu où il est perpétré.
LeHraut_delaJustice
FRANCE :: Je ne suis pas Charlie, Je suis Naomi ! United States
Lire: Quelle honte!
NUVONAZI
FRANCE :: Je ne suis pas Charlie, Je suis Naomi ! Belgium (Herzele)
On s'en fout. Allez d'abord finir avec les Ambazoniens, ensuite vous constituez un vrai Etat avec des structures fiables et impartiales afin de vous faire respecter à travers la planète. Sans le respect de vos propres concitoyens, vous n'aurez aucune dignité et ce n'est pas avec de longues marches que vous parviendrez à imposer le respect et la considération. Les autres communautés sachant très bien comment le nègre traite son propre frère dans son pays ne trouvera aucun intérêt à lui accorder cette considération. C'est ça la réalité. 35 ans d'immobilisme et de mépris de l'autre dans ce pays de merde, ça ne sert à rien de pleurnicher à l'étranger.
LeHraut_delaJustice
FRANCE :: Je ne suis pas Charlie, Je suis Naomi ! United States
Allez faire ci, ensuite vous faites ça…"Vous" est mis pour qui ? C'est un nègre/une négresse de service qui me parle ou un Belge ? Oh égoïsme et aigreur, quand vous nous tenez !

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@