Camer.be
Cameroun: La nouvelle ligue anti-Kamto ou la « Bamiphobie » à  son comble“¦ :: CAMEROON
CAMEROUN :: POINT DE VUE
  • Correspondance : Cl2p
  • jeudi 03 mai 2018 12:05:34
  • 8608

Cameroun: La nouvelle ligue anti-Kamto ou la « Bamiphobie » à  son comble“¦ :: CAMEROON

À croire que la candidature du professeur kamto à l’élection présidentielle de ce pays a littéralement fait sauter toutes les digues contre le tribalisme, au point de faire sortir de leurs gongs y compris ceux qui se présentaient volontiers comme des analystes politiques dans ce pays.

Il ne se passe en effet plus un jour sans qu’on ne lise des délires les plus affligeants, qui peuvent d’abord prêter à sourire, si ils participaient uniquement à enrichir la nécessaire confrontation des idées et des projets dans la perspective des échéances électorales.

Que non!

Il s’agit en réalité d’une forme caractérisée d’incitation à la haine tribale, dès lors que ces bamiphobes assumés et non assumés s’acharnent avec une virulence sans égale sur un candidat précis -le Professeur Maurice Kamto, Président du Mouvement pour la Renaissanc du Cameroun (MRC) – non pas en raison de ses orientations politiques, mais de ses origines ethniques, puis de celles attribuées indistinctement à tous ses soutiens ou partisans.

Et ainsi, le processus de désintégration bat son plein. Le Pr. Kamto s’avère être le test de Rosarch de notre démocratie «apaisée», qui mène à la découverte que nous sommes notre pire ennemi, que cette «expérience démocratique» crée un monstre: nous-mêmes. Et si nous ne sommes au fond que le tribaliste que nous avons nié tout ce temps? La réponse est qu’un tribaliste, comme un raciste, n’est jamais conscient de ses propres préjugés.

Par conséquent, c’est la leçon de la politique tribale: si c’est ce que vous pensez, c’est ce que vous obtenez. Si vous construisez un univers politique entier autour du tribalisme, l’incarnation matérielle du manque, de l’insuffisance, et du pouvoir; si vous abordez tous les problèmes sous l’angle du tribalisme, ne laissant aucun espace pour autre chose, le tribalisme devient l’engrais, la connerie que vous mettez dans la terre pour faire pousser les plantes de la haine. De plus, si vous pensez que la merde est la chose que vous cultivez dans votre jardin, eh bien, bon appétit! Vous êtes ce que vous mangez

Le Comité de Libération des Prisonniers Politiques (CL2P)

http://www.cl2p.org

03mai
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE
Vidéo